Covid-19: le personnel soignant appelés à fédérer ses efforts pour endiguer la pandémie    430 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    Boubaghla, un symbole de bravoure et de résistance face à l'occupation française    Athlétisme-Covid19: la Fédération algérienne décrète une saison à blanc    Accidents de la circulation : 10 morts et 357 blessés en 48 heures    L'UE ne reconnait pas la marocanité du Sahara Occidental    Skikda: "la récupération du crâne du chahid Bensaâd, permettra d'enseigner l'Histoire aux nouvelles générations"    Djerad préside une cérémonie de remise des clefs à 1.000 bénéficiaires de logements AADL à Baba Hassen    Le nouveau tsar    Les Syriens et les Français en tête    Disponibilité d'Android 11 Beta sur OPPO Find X2 Series    Chanegriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    Le Mali à la croisée des chemins    Ce que risquent l'Algérie, le Maroc et le Rwanda    Le bilan s'alourdit à 89 morts    Le chef du gouvernement tiendra-t-il le coup ?    La Corée du Nord contre tout assouplissement «prématuré» du confinement    Le Président proroge de trois mois le recours à l'armée pour la mise en œuvre du confinement    Débat virtuel sur le hirak avec Bouchachi et Belkaïd    Les clubs de la Ligue 1 ont cumulé un déficit estimé à 1 000 milliards de centimes    Zidane ne souhaite pas un départ de Messi du Barça    Mohyiddine Kerrache signe pour quatre ans    LE HIRAK EST UN MOUVEMENT DE PROTESTATIONS, DE REVENDICATIONS ET NON UN PARTI POLITIQUE OU UNE COOPTATION DE CERTAINS INDIVIDUS.    Les candidats à l'instance présidentielle connus mardi prochain    Un geste d'apaisement qui en appelle d'autres    Les médecins critiquent la gestion de la crise    L'organisation des fêtes de fin d'année interdite    «L'obstination de certains pour un projet inutile»    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Deux navires de Sonatrach mis sous séquestre    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Chanegriha: le rapatriement des crânes des résistants, un complément aux fondements de la souveraineté nationale    Brèves    Chlef : Le projet des deux trémies toujours en souffrance    JSMB : Nacer Yahiaoui n'est plus    Mouloudia d'Alger : La direction fustige la FAF    Taleb Omar appelle à davantage de mobilisation contre l'inaction de l'ONU face aux dépassements de l'occupant    Biskra : La Casnos active un portail électronique pour ses affiliés    Poésie. Agarruj Yeffren de Mohamed Said Gaci : Un trésor caché    Agression de l'éditeur Karim Chikh : Vague d'indignation sur la toile    Paléontologie : Le jurassique au pied de la cite Malki    Ligues 1 et 2: Encore des divergences sur la reprise    En dépit d'une décision de l'UE: L'Espagne ne rouvrira pas ses frontières aux Algériens    Non respect des mesures préventives contre le Covid 19 : 1034 infractions en un mois    De l'eau pour tous...    L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    Adrar: L'ex-député Mohamed Guerrot n'est plus    l'Algérie a honoré sa dette    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les participants veulent élargir le dialogue
Clôture de la réunion des 5+5 de Cordoue
Publié dans El Watan le 22 - 04 - 2009

Le dialogue doit être élargi. Les dix pays membres du forum 5+5 veulent insuffler un peu de sang neuf au Forum 5+5.
Après une réunion de deux jours à Cordoue, en Espagne, qui a pris fin hier, les ministres des Affaires étrangères des pays membres (Espagne, Italie, France, Portugal, Malte, Algérie, Maroc, Libye, Tunisie et Mauritanie) sont tombés d'accord pour renforcer le dialogue et élargir le débat et la coopération en incluant d'autres thèmes comme l'éducation et l'environnement. Ils se sont ainsi engagés à donner une « »nouvelle impulsion » à ce « Forum de dialogue en Méditerranée occidentale 5+5 ». Miguel Angel Moratinos, chef de la diplomatie espagnole et président de la réunion, a déclaré que les conférences thématiques entre les pays vont s'étendre à de « nouveaux champs de coopération ». Cela, explique-t-il, avec l'organisation d'une conférence ministérielle sur l'éducation. Cette conférence sera chapeautée par la France et la Tunisie et aura lieu au deuxième semestre 2009, précise-t-il. Une autre conférence ministérielle devrait se tenir en Algérie sur l'environnement.
Les diplomates réunis à Cordoue ont, en outre, souhaité l'organisation d'un sommet des chefs d'Etat des dix pays en 2010. Les participants estiment que ce forum est « complémentaire » du projet, pour l'instant enlisé, de l'Union pour la Méditerranée (UPM) et peut servir de « laboratoire d'idées » pour de futures coopérations dans le cadre de l'UPM. Les réunions sectorielles déjà existantes ont une « valeur spécifique », notamment pour aborder le thème de l'immigration clandestine, ont-il indiqué. La Méditerranée occidentale, selon bien des spécialistes, demeure la principale porte d'entrée en Europe des immigrés clandestins de l'Afrique sub-saharienne. Ce phénomène qui prend de l'ampleur ces dernières années reste parmi les principales préoccupations des pays membres. L'agression israélienne contre Ghaza était également au centre du dialogue des 5+5. Les dix pays de la Méditerranée occidentale ont exigé d'Israël un « gel complet et immédiat des colonisations dans les territoires palestiniens ». En particulier à Jérusalem Est. Les participants estiment que la poursuite des opérations de colonisation est contraire au droit international. « Les ministres marquent leur exigence d'un gel complet et immédiat des activités de colonisation, qui sont contraires au droit international (...) dans tous les territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem Est, en évitant des activités illégales portant atteinte au statut de Jérusalem », ont déclaré dans leur rapport final les participants au forum.
Les membres du Dialogue 5+5 insistent sur l'urgence de l'avènement d'un Etat palestinien pour qu'il y ait paix dans la région. « Les dix pays lancent un appel urgent pour garantir et rendre possible que la solution de deux Etats vivant en paix et sécurité, Israël et Palestine, soit une réalité », a indiqué Miguel Angel Moratinos, ministre espagnol des Affaires étrangères, qui présidait cette réunion avec son homologue marocain, Taïeb Fassi-Fihri. Pour lui, l'appel est clair : la colonisation doit impérativement cesser en Palestine. Ce vif appel de dix pays du pourtour méditerranéen serait-il entendu ? L'Etat israélien y répondra-t-il favorablement en abandonnant ses nouvelles colonies en Cisjordanie et à Jérusalem ? Une chose est sûre : l'agression contre Ghaza, qui a coûté la vie à des centaines de Palestiniens dont des bébés et des enfants, a suscité l'indignation de la communauté internationale. Plusieurs organisations de défense des droits de l'homme ont déposé plainte contre l'Etat israélien. Des avocats norvégiens ont annoncé hier qu'ils allaient déposer plainte contre de hauts responsables israéliens, y compris l'ex-Premier ministre, Ehud Olmert, pour « crimes de guerre » et « violations graves des droits de l'homme » lors de la guerre à Ghaza.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.