Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Timane Erdimi, l'homme qui fait trembler N'Djamena
Publié dans El Watan le 09 - 05 - 2009

Leader du Rassemblement des forces du changement (RFC, mouvement rebelle), 53 ans, Timane Erdimi n'est autre que le neveu (le fils du cousin) du président tchadien, Idriss Déby Itno.
Musulman élevé chez les jésuites de Beyrouth, l'ancien directeur de cabinet du chef de l'Etat dirige depuis plusieurs années une rébellion dans l'est du Tchad. Il est issu de l'ethnie Zaghawa, vivant au Tchad, mais aussi au Darfour (Soudan) et relativement proche des Toubous-Goranes. Cette ethnie ne représente que 2% de la population du Tchad mais tient les rênes du pouvoir depuis l'arrivée du président actuel Idriss Déby Itno en décembre 1990. Farouche opposant du régime en place, Timane Erdimi a été élu président de l'Union des forces de la résistance (URF), (qui mène actuellement la rébellion) en janvier 2009, ayant ainsi sous sa férule les plus grosses factions rebelles tchadiennes, à savoir l'UFCD du colonel Adouma Hassaballah, l'UFDD du général Mahamat Nouri, l'UFDD/F de Abdelwahit Aboud Makaye, le FPRP de Adam Yacoub, le FSR de Ahmat Hassaballah Soubiane, le CDR de Albadour Acyl Ahmat et son mouvement le RFC.
Son mouvement RFC, qui est membre de l'UFR, était l'un des plus actifs mouvements de rebelles. Il comportait environ 1700 hommes au début 2008. Sa base arrière se trouvait à l'Est. A cause de ses actions militaires, il avait fait l'objet d'un mandat d'arrêt international émis par le gouvernement tchadien en 2007. Il a été même condamné par contumace par le tribunal de N'Djamena. Pour lui, l'UFR œuvre pour l'avènement d'un Etat de droit basé sur l'égalité, la démocratie et la justice. « Il estime que « le régime de Déby a perdu la boussole politique et ne sait sur quel pied danser, à tel point qu'il est incapable de faire face à ses problèmes internes ». Jadis « ami » et « proche », Timane Edrimi est considéré actuellement comme l'ennemi « juré » du président Déby. Il est ainsi devenu la première cible des forces gouvernementales qui veulent sa tête. D'ailleurs, quelques heures seulement après avoir été élu à la tête de l'UFR, sa sœur cadette Gani Nassour fut assassinée dans la capitale. Timane Edrimi a promis de la venger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.