Pour une solution consensuelle: Taleb Ibrahimi, Benyelles et Ali Yahia Abdennour lancent un appel    Alger: Rassemblement de dizaines de militants pour la libération de Louisa Hanoune    Aviculture: La consommation de volaille en hausse de 10 % par an    Sa gestion-exploitation confiée à l'EPIC Ermeso: Le parking à étages de M'dina Djdida «otage» du marché informel    Déclaration du chef du gouvernement marocain à propos de l'Algérie: Rabat dément    JS Kabylie: A fond pour une nouvelle dimension    MC Oran: A la recherche des points salvateurs    MO Béjaïa: Une situation critique    Tlemcen: 36 tonnes de viandes congelées saisies à Ghazaouet    Skikda: Un f'tour collectif empêché par les forces de sécurité    Mila: Un véhicule se renverse, 2 morts et un blessé    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Macron recevra Haftar la semaine prochaine    Baptême du feu pour Arkab!    La reprise des liaisons aériennes reportée    Viande à 750 DA: c'est où M. le ministre?    Arrestation de 29 terroristes    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    7 Algériens dans la liste de la FIFA    Son traitement est introuvable en Algérie : L'appel de détresse d'une jeune cancéreuse    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Frifer se rapproche du CS Sfax    Des soirées littéraires    Transition politique : Conférence nationale pour aboutir à un scrutin présidentiel intègre et crédible    La santé en péril    Ils avaient tout prévu dans leur lettre de 2017    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Il égorge sa femme juste avant le ftour    "Une décision salutaire"    Scandale au CPA de Bouira    Trois ans après avoir été démis de ses fonctions : Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    JSK : La JSK répond à l'usma : «Justifier la défaite par des prétextes est l'arme des faibles»    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Le plaidoyer du compromis    Nomination de quatre nouveaux cadres    Le FFS maintient le cap    6 civils tués lors d'un raid saoudien    Farah Rigal en automne en Algérie    Les bilans moral et financier adoptés à l'unanimité    Restauration de la casbah : Le projet confié aux cubains    Le Maghreb se démarque dans la compétition    Kefta bel ham, la version de Skikda    Ouverture d'une nouvelle librairie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Luttes sourdes au sein des partis à Tizi Ouzou
Sénatoriales
Publié dans El Watan le 13 - 10 - 2009

A quelques semaines des élections pour le renouvellement partiel de la Chambre haute du Parlement, des luttes sourdes agitent les partis politiques dans la wilaya de Tizi Ouzou.
Si les représentants des différentes formations politiques estiment qu'il est trop tôt pour évoquer les sénatoriales, il n'en demeure pas moins que d'ores et déjà des noms de candidats circulent. Au niveau du RCD, le président du bureau régional, Hamid Maâkni, nous dira : « Pour l'instant, la question des sénatoriales n'est pas encore à l'ordre du jour. Elle est du ressort d'une commission nationale de validation de candidatures. » Toutefois, deux noms sont évoqués pour avoir le plus de chances de représenter le RCD pour briguer le seul siège du Sénat réservé à la wilaya de Tizi Ouzou. Il s'agit de Mohamed Ikherbane, qui préside actuellement l'APW, et Mohand Akli Aoudj, architecte et président de l'observatoire pour le développement économique et social au sein de la même assemblée. Il est à préciser que le RCD compte 200 élus dans la wilaya de Tizi Ouzou. Du côté du FFS, qui compte 192 élus, et qui a axé, ces derniers temps, son travail sur la restructuration des sections communales, les instances du parti n'ont pas encore tranché sur leur participation aux sénatoriales prochaines, comme nous le dira M. Ben Belkacem, membre du Conseil national. « Les instances du parti sont souveraines. Elles n'ont pas encore décidé si le FFS participera ou pas à cette échéance », a-t-il souligné. Pour le FLN, le candidat à l'élection du sénateur sera issu des primaires qui seront organisées prochainement au sein du parti, a affirmé Saïd Lakhdari, mouhafedh. Il est utile de souligner qu'à l'approche de ce rendez-vous, le FLN, qui compte 149 élus dans la wilaya, vit une crise interne à Tizi Ouzou, notamment avec le mouvement entrepris par les contestataires du mouhafedh. « Il y a un groupe qui a essayé de faire pression sur nous justement dans l'optique de choisir son candidat à cette élection. Mais ça ne se passe pas comme cela. Il y aura des primaires qui vont élire en toute transparence notre candidat », nous a-t-il déclaré. Enfin, à en croire certaines sources proches de la formation d'Ahmed Ouyahia, c'est le chef du groupe du RND à l'APW de Tizi Ouzou, Akli Ben Medjber, ex-PDG d'Electro-Industries de Fréha, qui est pressenti pour représenter son parti aux prochaines sénatoriales.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.