Cours de justice: Mouvement dans le corps des présidents et des procureurs généraux    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Tlemcen: 20 communes sans eau suite à un incident à la station de dessalement de Honaine    Quatre avions et un navire d'aides algériennes pour le Liban    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    Les feux de forêts mobilisent    RELATIVE OFFICIALITE    Des dégâts matériels enregistrés: Deux forts séismes sèment la panique à Mila    Algérie-France: L'écriture d'une histoire commune, mission «non souhaitable»    USM Alger : La saison n'est pas encore terminée pour les Rouge et Noir    Secousses telluriques à Mila : "l'Etat n'abandonnera pas ses citoyens"    Berraki : pas de dégâts ou de dysfonctionnements au niveau du barrage de Beni Haroun    Les Algériens interdits d'entrée en Suisse    Covid 19 : 529 nouveaux cas, 429 guérisons et 9 décès en Algérie durant les dernières 24 heures    Ounoughi évoque l'affaire de Madjer avec l'Anep    EXPLOSION DE BEYROUTH : L'Algérie envoie un hôpital militaire de campagne    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis    FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Plus de 40 000 personnes rapatriées depuis mars    POUR NON-RESPECT DES MESURES PREVENTIVES : Fermeture de près de 5400 commerces à Alger    PARTI FLN : Le SG invité à Moscou pour participer à un sommet    Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Pêche: un décret pour l'organisation des pécheurs artisans en coopératives    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Djerrar opéré avec succès    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Le désert agraire    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    Deux Algériens légèrement blessés    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tourisme : Hadj Saïd appelle les banques à faire plus d'efforts
Publié dans El Watan le 20 - 03 - 2014

Le ministre du Tourisme et de l'artisanat, Mohamed Lamine Hadj Saïd a appelé, jeudi à Alger, les banques à faciliter aux investisseurs les procédures d'obtention de crédits pour la réalisation de leurs projets touristiques et hôteliers.
Dans une allocution prononcée à l'occasion de la signature d'une convention-cadre entre son département et cinq banques privées, le ministre a souligné la nécessité "d'assister et d'accompagner les investisseurs durant les différentes étapes du projet" pour développer le tourisme en Algérie.
Les investisseurs sont appelés à effectuer "une étude détaillée de leurs projets pour déterminer leurs coûts et faciliter l'obtention de crédits", a-t-il dit. Dans ce cadre, le ministre a précisé que son département comptait poursuivre les efforts "pour aplanir les difficultés auxquelles font face les investisseurs, en assurant le foncier et en facilitant le financement tout en prenant en considération la spécificité de l'activité touristique et hôtelière et en accélérant les mesures administratives".
Pour la durée de traitement des dossiers d'octroi de crédits, M. Hadj Saïd a indiqué qu'elle "ne dépasse pas 30 jours pour les projets hôteliers et 40 jours pour le réaménagement, et ce à compter de la date de dépôt du dossier auprès des banques". "Les banques peuvent octroyer un crédit à même de financer jusqu'à 70% du coût du projet avec une durée de remboursement qui oscille entre 5 et 12 ans", a fait savoir le premier responsable du secteur.
Par ailleurs, le ministre a souligné la nécessité "d'insuffler une nouvelle dynamique au tourisme national au titre du Schéma directeur d'aménagement touristique "SDAT 2030" pour faire de l'Algérie une destination de choix". "Nous ne voulons pas faire de l'Algérie une alternative à d'autres destinations mais nous voulons développer une industrie touristique authentique qui prenne en compte nos spécificités culturelles, historiques, civilisationnelles et naturelles", a souligné le ministre.
130 projets dans les régions côtières
Il a, en outre, rappelé les dernières mesures prises pour permettre aux investisseurs de bénéficier de terrains à l'intérieur des Zones d'expansion touristique (ZET), indiquant que cette opération a ciblé jusqu'à présent 130 projets touristiques essentiellement dans les régions côtières. Ces projets devraient assurer 30.500 nouveaux lits et près de 15.000 postes d'emplois directs avec une enveloppe financière de 183 milliards DA.
Ces projets concerneront également "les ZET dans les hauts plateaux et le sud". En 2013, 746 projets touristiques ont été annoncés à travers le territoire national à même d'assurer quelques 85.000 nouveaux lits et créer près de 40.000 postes d'emplois avec un coût de près de 400 milliards DA.
Pour sa part, le président de l'Association algérienne des banques et établissements financiers (ABEF), Boualem Djebbar a souligné la nécessité de soutenir et d'accompagner le secteur du tourisme à travers le financement des projets d'investissement dans le domaine touristique.
M. Djebbar a, dans ce sens, rappelé l'importance que revêt ce secteur dans la création de la richesse économique, mais aussi en matière de développement durable et de création de postes d'emplois pour résorber le chômage.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.