PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Tebboune déposera son dossier samedi    LES RETRAITES MILITAIRES INTERDIT D'EXERCER EN POLITIQUE : Le statut général des personnels militaires à l'APN    CNAS : Plus de 25 000 travailleurs non déclarés en 2019    AFFAIRE DES 701 KG COCAINE : Les deux frères ‘'d'El Bouchi'' devant le juge d'instruction    ORAN : Grève des collecteurs privés d'ordures ménagères    SIDI BEL ABBES : La santé mentale, thème d'une formation de 5 jours    Tribunal de Bab El Oued : 18 mois de prison ferme requis contre 5 détenus du drapeau amazigh    Real Madrid: Zidane reste optimiste pour Hazard    Ligue 1: Le programme des rencontres de ce mercredi    La Tunisie veut forcer son destin    Des manifestants exigent la fermeture du bureau des élections    "Nos enfants ne sont pas des bandits !"    Mahrez dans la liste des 30 nominés    Chita de retour    Les étudiants empêchés de rallier le tribunal de Sidi M'hamed    Les Kurdes ont quitté la zone de sécurité    La Russie se replace en Afrique    Les exclus du logement social bloquent la route    TBC pour atténuer le "terrorisme routier"    Petits fondants au chocolat    Promouvoir et encourager les jeunes cinéastes    Le dernier sourire de Larbi Ben M'hidi ou le peuple algérien en son miroir    Incendie à l'Ecurie royale de Turin, site Unesco    La diversité culturelle est à même de produire une élite équilibrée et efficiente dans la société    Le taux d'inflation à 2,4% sur un an    Hôpital Mustapha Bacha : Organisation de la circulation des véhicules    Les étudiants pointent une justice subsidiaire    Situation socioéconomique, politique et perspectives de l'Algérie 2020/2030    Ouverture du Salon Hassi-Messaoud Expo 2019    Ligue des champions d'Europe: Gros choc à Milan, Ajax et Barcelone pour la confirmation    Le NB Staouéli dans le groupe 2    Une femme à la tête de la Ligue de football de la wilaya    Ludovic Batelli a échoué, il s'en va, ses références dénoncées    Bensalah se rend à Sotchi    «Elargir le champ des investigations sans se passer du contrôle de la justice»    USA: Trump déclare son amour aux russes    Brexit: Boris Johnson ne s'avoue pas vaincu malgré les obstacles    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    Omnisports : Signature d'un accord-programme de pratique sportive au sein des universités    Présidentielle Rabehi met en garde les professionnels de l'information contre les "fake news"    Sétif: A la recherche des modalités pour harmoniser et réduire les inégalités entre les territoires    Transport: Tassili Airlines renforce ses dessertes vers le Grand Sud à partir de novembre    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    16 oeuvres de jeunes cinéastes en compétition    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alimentation en eau potable : Des projets à la traîne
Publié dans El Watan le 19 - 07 - 2014

Si à Jijel et El Aouana, l'AEP s'est nettement améliorée depuis la mise en service de la station du barrage de Kissir, ailleurs, l'eau est encore une denrée rare. Les promesses de règlement de ce problème sont suspendues à la mise en service des projets de raccordement en aval des barrages de Boussiaba et d'El Agrem pour ce qui est de l'extension vers Taher, après le basculement de Jijel sur le système de Kissir, ainsi que celui de Tabellout, qui est en cours d'achèvement.
Or, l'AEP des agglomérations concernées à partir de ces barrages nécessite encore du temps avant la mise en place des infrastructures prévues. C'est le cas notamment du raccordement à partir du barrage de Boussiaba, qui tarde à voir le jour pour permettre l'AEP de plusieurs agglomérations de l'est de la wilaya, notamment celle d'El Milia. Pendant que les travaux du transfert Boussiaba-Beni Haroun sont en cours, le projet d'AEP de cette ville est encore loin d'être réalisé. Les assurances selon lesquelles cette opération est en voie de lancement ne sont plus que des déclarations qui n'ont pas été suivies d'effet.
Et pour cause, au mois de septembre 2007, lors de la visite du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à Jijel, une fiche technique du barrage de Boussiaba a été distribuée à la presse à travers laquelle on avait assuré que la ville d'El Milia allait être alimentée en eau, en 2015, à partir de ce bassin. En 2014, soit sept ans plus tard, rien n'a été réglé. Abdelmalek Sellal, alors ministre des ressources en eau et après lui, Hocine Necib, ont fait les mêmes promesses, mais à ce jour rien n'a été entrepris.
Entre ce qui a été dit et ce qui se fait, bien du temps s'est écoulé pendant que les projets annoncés demeurent des otages des procédures. En conséquence, c'est toute la ville d'El Milia qui se retrouve confrontée à une situation des plus catastrophiques en matière d'AEP. Les réseaux qui nécessitent une rénovation et une réhabilitation, ne sont plus en mesure de supporter la forte demande de la population. Dans certains quartiers, l'eau est distribuée à raison d'une heure par semaine, pendant que les abonnés de l'ADE les plus chanceux ne reçoivent le précieux liquide qu'une seule fois tous les trois jours.
Plusieurs autres villes de la wilaya de Jijel, où l'on reste suspendu aux projets d'AEP à partir des barrages érigés, ne sont pas mieux nanties. Quant aux localités rurales, la situation est encore plus critique. Et dire, selon ce qu'on annonce, qu'on comptera, en termes d'infrastructures hydrauliques, d'ici la fin de l'année 2014, 29 retenues collinaires, 281 réservoirs et châteaux d'eau, ainsi que cinq stations au lieu d'une en 1999 et quatre en 2013.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.