Gaïd Salah: «Le complot a commencé en 2015»    Les étudiants toujours mobilisés    Dans le cadre d'une enquête anti-corruption: Rebrab incarcéré à la prison d'El Harrach    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Coupe d'Algérie - 1/2 finale-retour : CRB - CSC, aujourd'hui à 16h00 - Un duel ouvert à tous les pronostics    Football - Ligue 1: Les deux extrémités du tableau en ébullition    CR Témouchent: Une accession méritée en division amateur    Les cinq victimes de l'effondrement de l'immeuble de la Casbah enterrées hier     Skikda: Tentative de meurtre, quatre arrestations    Préparatifs des JM 2021 à Aïn El Turk: Une campagne de sensibilisation pour un séjour agréable aux hôtes de l'Algérie    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    Avec Eataly : Les Galeries Lafayette visent une nouvelle attractivité    Révolution monétaire ? : 48 ans après la fin de Bretton Woods, l'or continue son come-back    Bulgarie : "Sans le Turkish Stream, les livraisons de gaz seraient remises en cause"    Soudan: La contestation suspend les discussions avec le Conseil militaire    Libye : Le chef de la diplomatie tunisienne évoque avec un responsable de l'ONU des alternatives de sortie de crise    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Washington prêt à sanctionner ses alliés    Les rebelles disent frapper des cibles "stratégiques" en Arabie    Palestine: Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Etudiants et enseignants au rendez-vous    Présidence : Mouvement partiel dans le corps des walis et des walis délégués    Transition politique : On avance à tatons    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Belfodil dans l'équipe-type de la 30e journée    L'Algérie, cinquième plus chère sélection    41 athlètes algériens en stage    Amuniké sélectionneur de la Tanzanie : "Je n'ai peur d'aucune équipe"    Tabbou fidèle à ses positions    Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice    Les travailleurs de Cevital ont marché à Béjaïa    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    Huawei lance le 2ème smartphone assemblé en Algérie    L'Algérie va connaître ses ambassadeurs au VivaTechnology    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    Pagaille au FLN    L'onda avoue son impuissance    Casbah (Alger).. La 25e opération de relogement en préparation    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    72e festival du cinéma de Cannes.. Abou Leila en compétition à la Semaine de la critique    MASCARA : Une femme arrêtée pour escroquerie    Salamé insiste sur le «processus politique de facilitation de l'ONU»    …sortir…sortir…sortir…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alimentation en eau potable : Des projets à la traîne
Publié dans El Watan le 19 - 07 - 2014

Si à Jijel et El Aouana, l'AEP s'est nettement améliorée depuis la mise en service de la station du barrage de Kissir, ailleurs, l'eau est encore une denrée rare. Les promesses de règlement de ce problème sont suspendues à la mise en service des projets de raccordement en aval des barrages de Boussiaba et d'El Agrem pour ce qui est de l'extension vers Taher, après le basculement de Jijel sur le système de Kissir, ainsi que celui de Tabellout, qui est en cours d'achèvement.
Or, l'AEP des agglomérations concernées à partir de ces barrages nécessite encore du temps avant la mise en place des infrastructures prévues. C'est le cas notamment du raccordement à partir du barrage de Boussiaba, qui tarde à voir le jour pour permettre l'AEP de plusieurs agglomérations de l'est de la wilaya, notamment celle d'El Milia. Pendant que les travaux du transfert Boussiaba-Beni Haroun sont en cours, le projet d'AEP de cette ville est encore loin d'être réalisé. Les assurances selon lesquelles cette opération est en voie de lancement ne sont plus que des déclarations qui n'ont pas été suivies d'effet.
Et pour cause, au mois de septembre 2007, lors de la visite du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à Jijel, une fiche technique du barrage de Boussiaba a été distribuée à la presse à travers laquelle on avait assuré que la ville d'El Milia allait être alimentée en eau, en 2015, à partir de ce bassin. En 2014, soit sept ans plus tard, rien n'a été réglé. Abdelmalek Sellal, alors ministre des ressources en eau et après lui, Hocine Necib, ont fait les mêmes promesses, mais à ce jour rien n'a été entrepris.
Entre ce qui a été dit et ce qui se fait, bien du temps s'est écoulé pendant que les projets annoncés demeurent des otages des procédures. En conséquence, c'est toute la ville d'El Milia qui se retrouve confrontée à une situation des plus catastrophiques en matière d'AEP. Les réseaux qui nécessitent une rénovation et une réhabilitation, ne sont plus en mesure de supporter la forte demande de la population. Dans certains quartiers, l'eau est distribuée à raison d'une heure par semaine, pendant que les abonnés de l'ADE les plus chanceux ne reçoivent le précieux liquide qu'une seule fois tous les trois jours.
Plusieurs autres villes de la wilaya de Jijel, où l'on reste suspendu aux projets d'AEP à partir des barrages érigés, ne sont pas mieux nanties. Quant aux localités rurales, la situation est encore plus critique. Et dire, selon ce qu'on annonce, qu'on comptera, en termes d'infrastructures hydrauliques, d'ici la fin de l'année 2014, 29 retenues collinaires, 281 réservoirs et châteaux d'eau, ainsi que cinq stations au lieu d'une en 1999 et quatre en 2013.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.