TRAFIC DE FORMULAIRES DE SOUSCRIPTION : L'ANIE reconnaît des cas de fraude à Souk-Ahras    SYNDICATS AUTONOMES : Le CSA appelle à une grève générale    APRES SES PROPOS HOSTILES AU SAHARA OCCIDENTAL : Le CNASPS qualifié Saadani ‘'d'aventurier sans conscience''    ANARCHIE DANS LE TRANSPORT DES VOYAGEURS DE LA CORNICHE ORANAISE : 200 Da le prix d'une place par taxi à partir de 17h00    ACTION ANTI-DROGUE DE LA 8EME SURETE URBAINE (MOSTAGANEM) : Huit consommateurs de drogue arrêtés    TIARET : Des citoyens ferment le siège de l'APC de Rechaiga    Silence radio à la Sonatrach    Une convention pour booster le commerce électronique en Algérie    Rencontre régionale sur le code des marchés publics    Suspension d'une usine de boissons gazeuses    L'illicite défigure le site Aadl à Tamanrasset    Le prix Pomed décerné à Soufiane Djilali    Erdogan menace de reprendre l'offensive mardi soir si l'accord n'est pas respecté    Grève générale et manifestation à Barcelone    L'UE menace Washington de représailles    14 civils tués dans des raids turcs    "Atal ne partira pas l'été prochain"    Les joueurs mettent fin à la grève    Zetchi : "Il y a des contraintes de calendrier, mais les motivations sont là"    Les «Verts» face à leur destin    Medaouar répond aux Usmistes et à Messaoudène    Les fans boudent, Laoufi s'interroge    "Nous sommes toujours aux côtés du peuple"    Les avocats des détenus mettent à exécution leurs menaces    Dossier clos    La "harga" vers les côtes italiennes s'intensifie    3 exos pour se lever du bon pied    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un sit-in de la communauté chrétienne violemment réprimé    Marie-Antoinette, cette figure de la pop culture    Concours de la chanson patriotique    Un lien entre deux peuples et deux cultures    L'Algérie représentée par le jeune Chikhi Samir    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 9ème journée    Oued Tlelat - El Braya: Plus de 190 000 sachets de « chemma » saisis    Sétif: Deux morts et un nourrisson grièvement blessé dans une collision    Projets des Jeux méditerranéens: Constat satisfaisant et confirmation de l'échéance de réception, juin 2020    Nouvelle sortie de Amar Saâdani: L'«Etat profond», le hirak et le Sahara Occidental    Conseil de la nation: Début des procédures de levée de l'immunité de deux sénateurs    Automobile: L'usine Renault Algérie reprendra ses activités en 2020    Pour blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques: Tliba incarcéré à la prison d'El Harrach    Pour contrer le Hirak, le pouvoir tente d'obtenir la bienveillance internationale    La révolution légale    En marge de la vente dédicace de son livre: Le styliste espagnol Adolfo Dominguez revient sur son parcours artistique    Commémoration du 80ème anniversaire de l'exil républicain: Oran rend hommage aux réfugiés espagnols    Un déficit de 4,68 mds dollars    L'Algérie domine l'Irlande 4-0    Rohani : Les "Israéliens et les Saoudiens ont poussé les USA à sortir de l'accord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Veillée commémorative à la mémoire de Nabila Djahnine
Publié dans El Watan le 21 - 02 - 2016

Une veillée commémorative à la mémoire de la militante féministe Nabila Djahnine, lâchement assassinée un certain 15 février 1995 par les sanguinaires islamistes, a été organisée, mardi soir à Béjaïa, par ses amis, ses camarades de lutte, des militants politiques et associatifs de tous bords et des membres de sa famille. Ils se sont donné rendez-vous place Saïd Mekbel, une autre victime de la folie meurtrière islamiste. Des bougies ont été allumées en sa mémoire et des prises de parole ont été tenues.
Soraya, la sœur aînée de Nabila, a déclaré : «Nabila et beaucoup d'autres militantes et militants démocrates ont donné de leur vie, sacrifié leur jeunesse pour que l'Algérie ne sombre pas dans l'obscurantisme. Comment peut-on oublier, j'y pense chaque jour même, étant donné que son lâche assassinat nous a scié les jambes sur tous les plans ? Aujourd'hui, il ne faut pas juste pleurer Nabila, la meilleure manière de lui rendre hommage, c'est de continuer son combat.»
«On a assassiné Nabila en croyant mettre un terme à son combat pour l'émancipation des femmes, pour la démocratie et la liberté. Mais beaucoup d'autres Nabila sont nées, dont une qui porte son nom et prénom, qui n'est autre que sa nièce, laquelle est bien partie sur ses traces», a déclaré, pour sa part, Mokrane Aggoune.
Et au militant et dirigeant du PST Kamel Aïssat de déclarer à son tour : «Aujourd'hui, il est de notre devoir de s'inscrire sur la trajectoire de cette famille combative, la famille Djahnine. Nous sommes tous appelés à enseigner à nos enfants l'ouverture d'esprit et initier nos enfants au combat pour les causes justes comme l'ont fait les parents de Nabila à leurs enfants.»
Nabila Djahnine est une féministe issue d'une famille militante de Béjaïa.
Dès l'enfance, ses parents lui ont inculqué la lutte et l'ouverture d'esprit qui la mèneront plus tard sur le chemin du militantisme. Nabila était étudiante-syndicaliste et militante active au sein du MCB. Elle était, par ailleurs, féministe et présidente de l'association Tighri Ntmettouth de Tizi Ouzou, ville où elle suivait également des études en architecture parallèlement à ses activités militantes.
Militante du Groupe communiste révolutionnaire (GCR), elle a été élue à la direction du PST en mai 1991, avant de la quitter pour se consacrer à son association. Investie corps et âme dans le combat féministe, elle menait une lutte sans concession contre le patriarcat et l'oppression des femmes. Ceci au moment où les sanguinaires islamistes promettaient le cercueil à toute voix discordante. Le 15 février 1995, alors qu'elle n'avait que 30 ans, elle fut assassinée froidement par les obscurantistes islamistes à Tizi Ouzou.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.