Mihoubi dépose son dossier de candidature    Un sursaut national en se rendant massivement aux urnes    Controverse à l'APN    Session de formation pour 400 jeunes universitaires    Les prix de vente déterminés    «Le système fiscal actuel a causé de grands dysfonctionnements»    L'élection présidentielle face aux «fake news»    Colloque international sur les dynamiques de recomposition des espaces urbains    Vers un second mandat sans majorité pour Trudeau    Echanges commerciaux a atteint 20 milliards d'euros en cinq ans    Zidane après la victoire du Real face à Galatasaray :    Victoire du NBS devant Al-Buraig Service    L'entraîneur Salem Laoufi renonce à sa démission    Plus de 1,2 million de comprimés psychotropes saisis    Hausse de 9,4 % durant le 1er semestre 2019    Le secteur de la santé est à l'agonie    26 films en compétition    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Tebboune déposera son dossier samedi    LES RETRAITES MILITAIRES INTERDIT D'EXERCER EN POLITIQUE : Le statut général des personnels militaires à l'APN    AFFAIRE DES 701 KG COCAINE : Les deux frères ‘'d'El Bouchi'' devant le juge d'instruction    ORAN : Grève des collecteurs privés d'ordures ménagères    CNAS : Plus de 25 000 travailleurs non déclarés en 2019    Tribunal de Bab El Oued : 18 mois de prison ferme requis contre 5 détenus du drapeau amazigh    Ligue 1: Le programme des rencontres de ce mercredi    Les Kurdes ont quitté la zone de sécurité    Mahrez dans la liste des 30 nominés    Chita de retour    Le GS Pétroliers à Bamako pour la qualification    Les exclus du logement social bloquent la route    TBC pour atténuer le "terrorisme routier"    Petits fondants au chocolat    Des manifestants exigent la fermeture du bureau des élections    Promouvoir et encourager les jeunes cinéastes    Le dernier sourire de Larbi Ben M'hidi ou le peuple algérien en son miroir    Incendie à l'Ecurie royale de Turin, site Unesco    La diversité culturelle est à même de produire une élite équilibrée et efficiente dans la société    Le taux d'inflation à 2,4% sur un an    Les étudiants pointent une justice subsidiaire    Ligue des champions d'Europe: Gros choc à Milan, Ajax et Barcelone pour la confirmation    Bensalah se rend à Sotchi    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    USA: Trump déclare son amour aux russes    Brexit: Boris Johnson ne s'avoue pas vaincu malgré les obstacles    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Veillée commémorative à la mémoire de Nabila Djahnine
Hommage
Publié dans El Watan le 21 - 02 - 2016

Une veillée commémorative à la mémoire de la militante féministe Nabila Djahnine, lâchement assassinée un certain 15 février 1995 par les sanguinaires islamistes, a été organisée, mardi soir à Béjaïa, par ses amis, ses camarades de lutte, des militants politiques et associatifs de tous bords et des membres de sa famille. Ils se sont donné rendez-vous place Saïd Mekbel, une autre victime de la folie meurtrière islamiste. Des bougies ont été allumées en sa mémoire et des prises de parole ont été tenues.
Soraya, la sœur aînée de Nabila, a déclaré : «Nabila et beaucoup d'autres militantes et militants démocrates ont donné de leur vie, sacrifié leur jeunesse pour que l'Algérie ne sombre pas dans l'obscurantisme. Comment peut-on oublier, j'y pense chaque jour même, étant donné que son lâche assassinat nous a scié les jambes sur tous les plans ? Aujourd'hui, il ne faut pas juste pleurer Nabila, la meilleure manière de lui rendre hommage, c'est de continuer son combat.»
«On a assassiné Nabila en croyant mettre un terme à son combat pour l'émancipation des femmes, pour la démocratie et la liberté. Mais beaucoup d'autres Nabila sont nées, dont une qui porte son nom et prénom, qui n'est autre que sa nièce, laquelle est bien partie sur ses traces», a déclaré, pour sa part, Mokrane Aggoune.
Et au militant et dirigeant du PST Kamel Aïssat de déclarer à son tour : «Aujourd'hui, il est de notre devoir de s'inscrire sur la trajectoire de cette famille combative, la famille Djahnine. Nous sommes tous appelés à enseigner à nos enfants l'ouverture d'esprit et initier nos enfants au combat pour les causes justes comme l'ont fait les parents de Nabila à leurs enfants.»
Nabila Djahnine est une féministe issue d'une famille militante de Béjaïa.
Dès l'enfance, ses parents lui ont inculqué la lutte et l'ouverture d'esprit qui la mèneront plus tard sur le chemin du militantisme. Nabila était étudiante-syndicaliste et militante active au sein du MCB. Elle était, par ailleurs, féministe et présidente de l'association Tighri Ntmettouth de Tizi Ouzou, ville où elle suivait également des études en architecture parallèlement à ses activités militantes.
Militante du Groupe communiste révolutionnaire (GCR), elle a été élue à la direction du PST en mai 1991, avant de la quitter pour se consacrer à son association. Investie corps et âme dans le combat féministe, elle menait une lutte sans concession contre le patriarcat et l'oppression des femmes. Ceci au moment où les sanguinaires islamistes promettaient le cercueil à toute voix discordante. Le 15 février 1995, alors qu'elle n'avait que 30 ans, elle fut assassinée froidement par les obscurantistes islamistes à Tizi Ouzou.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.