L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hommage à Mouloud Mammeri à Beni Yenni : Pour que la Colline oubliée ne le soit pas par les nouvelles générations
Publié dans El Watan le 27 - 02 - 2010

Il y a 21 ans disparaissait l'illustre auteur de l'Opium et le Bâton. Commémoration.Mouloud Mammeri revient cette semaine à l'occasion d'un hommage organisé par l'association Talwit du village d'Ath Lahcène, dans la commune de Beni Yenni, wilaya de Tizi Ouzou, pour marquer le 21e anniversaire de la disparition de cet illustre écrivain, chercheur et anthropologue.
Les initiateurs de ces journées ont mis sur pied un programme d'activités pour revisiter l'itinéraire et l'œuvre de l'illustre écrivain. Le coup d'envoi des festivités de cette commémoration a été donné, jeudi dernier, à l'espace culturel baptisé au nom de l'écrivain, à Beni Yenni, en présence des autorités locales, des représentants du mouvement associatif et d'une délégation du Congrès mondial amazigh (CMA) conduite par le vice-président de cette ONG, Hocine Azem. L'on a également remarqué la présence du président de l'association Kabylie Solidarité de la wilaya de Tizi Ouzou, ainsi que d'autres invités.
Lors de son allocution, Samy Cherat, responsable de l'organisation, a rappelé le parcours de Mammeri comme il a également mis l'accent sur la nécessité de perpétuer son combat pour l'amazighité. En milieu de journée, des dizaines d'étudiants de l'université de Tizi Ouzou se sont déplacés à Taourirt Mimoune pour se recueillir sur la tombe du défunt. Dans l'après-midi, le public a eu droit à des représentations théâtrales et des communications où les conférenciers ont revisité Dda L'Mulud. Notons aussi que le programme de cette commémoration se poursuivra jusqu'à demain, dans la région de Beni Yenni. Poésie, chorale et musique seront aussi de la partie.
Toujours dans le même sillage, la maison de la culture de Tizi Ouzou abrite, à partir d'aujourd'hui, une exposition permanente pour remettre au goût du jour l'œuvre de l'auteur de la Traversée. La remise du prix de la meilleure dictée en tamazight figure également au menu de cette semaine culturelle, tout comme la projection du film La Colline oubliée, adapté par Abderahmane Bouguermouh du roman de Mammeri. Rappelons que Mouloud Mammeri est né le 28 décembre 1917 à Taourirt Mimoun (Beni Yenni). Il a fait ses études primaires dans son village natal. En 1928, il part chez son oncle, à Rabat (Maroc). Quatre ans après, il revient à Alger et poursuit ses études au lycée Bugeaud, à Bab El Oued.
En 1940, il s'inscrit à la faculté des lettres d'Alger. Il a également préparé le concours du professorat de lettres en France. Il a enseigné à Médéa puis à Ben Aknoun. Après l'indépendance, Mammeri a assuré des cours de tamazight à l'université, dans le cadre de la section d'ethnologie. Il a également dirigé le Centre de recherches anthropologiques, préhistoriques et ethnographiques d'Alger de 1969 à 1980. Mouloud Mammeri est décédé le 26 février 1989 dans un accident de la circulation qui a eu lieu près de Aïn Defla, à son retour d'un colloque à Oujda (Maroc). Ses principaux romans sont la Colline oubliée et l'Opium et le Bâton.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.