Covid-19: des sociétés d'assurance font un don à la PCH    ANP: installation du commandant de l'Ecole d'application de la reconnaissance    Tebboune adresse une instruction aux membres du gouvernement et aux responsables des corps de sécurité    Le manque de médecins gynécologues, justifié par leur choix du secteur privé    Abdelmadjid Merdaci portait Constantine dans son cœur et l'Algérie chevillée au corps    Décès de Abdelmadjid Merdaci: le Président Tebboune présente ses condoléances    Rezig préside une réunion sur la promotion des exportations de services    Le développement des zones d'ombre passe par la promotion de leurs habitants    Le comité de village de Tighilt-Mahmoud perpétue les valeurs de "Tajmaat"    Décès du sociologue et historien Abdelmadjid Merdaci    Le Président opère un mouvement partiel dans le corps diplomatique    Des intellectuels appellent à la libération des détenus politiques et d'opinion    OPEP+: le JMMC confiant dans les perspectives d'évolution du marché pétrolier    Khaled Drareni emprisonné : la liberté d'expression condamnée à Alger.    Abderrahmane Hammad prend ses fonctions à la tête du Comité olympique et sportif algérien    Le dernier délai fixé au 5 octobre    Neghiz plaide la cause de Mebarakou    Recours introduit pour la sanction de Mellal    Régime sec    Les souscripteurs de l'AADL dans l'expectative    13,4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire et de protection, selon l'ONU    Fin des épreuves aujourd'hui    13 décès et 232 nouveaux cas en 24 heures    76 harragas interceptés en 24 heures    75 permis de chasse délivrés    Le Bébête Show, version élections US    Le chef des ex-Farc confesse «haïr» son organisation pour les atrocités commises    Révision constitutionnelle: L'Initiative des forces nationales de réforme appelle à une "large" participation au débat et au vote    La renaissance de Mohammed Dib, le Simorgh    Le 11 septembre oublié ?    Des critères de diversité pour la catégorie «meilleur film» aux Oscars    La réforme fiscale : pour une performance économique et une efficacité comptable    Crise syrienne : Trump reconnaît avoir envisagé d'«éliminer» Al Assad    Tizi Ouzou : Les distributeurs de lait saisissent les autorités    La France regrette que le gouvernement ne soit toujours pas formé    CORONA, l'ennemi sans nom    La fille des Aurès    Les non-dits    Mahrez a repris les entraînements    Vers l'abolition du règlement de Dublin sur les demandes d'asile    La traditionnelle nouba de la rentrée de Lila Borsali passe au virtuel    La Protection civile dresse son bilan: Plus de 7 millions d'estivants et 7 noyades depuis le 15 août    Détournement, dilapidation de deniers publics...: 8 ans de prison pour Ould-Abbès et 4 pour Barkat    USM Bel-Abbès: Les supporters réclament une société nationale    Paix et subterfuges    Au boulot, citoyens !    Le Président Tebboune honore un engagement fondamental    Le procès en appel de Mahieddine Tahkout reporté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aïn El Hammam : 2 cas suspects de peste des petits ruminants
Publié dans El Watan le 04 - 02 - 2019

La découverte de deux caprins morts sans raison apparente a mis en alerte les responsables de l'agriculture de la région de Aïn El Hammam, à cinquante kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou. Selon Ahmed Ali Chérif, chef de la subdivision agricole locale, «un éleveur de la région avait pris attache avec nos services pour nous informer de la perte douteuse de deux de ses bêtes».
Malgré la neige, l'équipe s'est déplacée sur les lieux situés à une dizaine de kilomètres du chef-lieu de Aïn El Hammam. Sur place, le vétérinaire a procédé aux prélèvements nécessaires sur les neuf caprins encore valides. Les échantillons ainsi recueillis sont envoyés au laboratoire vétérinaire sis à Draâ Ben Khedda pour le diagnostic éventuel de la maladie dont un cas serait confirmé au niveau de la commune de Mekla. L'agriculteur a été instruit d'éviter tout déplacement de son cheptel qui doit être confiné dans son étable jusqu'à l'annonce des résultats par le laboratoire.
Parallèlement, les autorités ont décidé de fermer le marché à bestiaux de la ville, qui draine des centaines de bêtes chaque mardi. Tout regroupement d'animaux est, de ce fait, interdit pour éviter la transmission de la maladie. Il faut noter que les bouchers sont autorisés à déplacer des bêtes vers les lieux d'abattage, sous réserve qu'ils présentent un certificat d'orientation délivré par un vétérinaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.