CRISE POLITIQUE : Les partis de l'alternative démocratique rejettent le dialogue    EXPORTATIONS DU CIMENT : 30 millions de dollars de ciment exportés en 5 mois    Hafid Derradji qualifié de ‘'terroriste''    EGYPTE : Des dizaines de supporters algériens bloqués au Caire    AU PROFIT DES NOUVEAUX BACHELIERS : Les portes ouvertes sur l'université    GROGNE DES IMAMS : Hadjimi menace d'un vendredi blanc !    SURETE DE WILAYA DE MASCARA : Deux vendeurs de boissons arrêtés    TIARET : Belkacem Zaidouri, le chahid éclaireur    Scènes de liesse populaire à Béjaïa    «Un dialogue serein ne peut cohabiter avec des arrestations pour délit d'opinion»    Mihoubi plébiscité à la tête du RND    Grandiose !    Boisson naturelle pour lutter contre le stress    D'Arles-Avignon au Milan AC, le parcours exceptionnel de Ismaël Bennacer    ACTUCULT    Bensalah peut-il rester jusqu'à la présidentielle ?    Lourdes condamnations de deux élus pour meurtre    Vu au Cairo Stadium    Accueil triomphal pour les Verts    Un sacre… un conte de fées    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Plus du tiers des ménages ruraux en insécurité alimentaire    Al-Baghdadi Al-Mahmoudi libéré    Un pétrolier algérien dirigé vers les eaux territoriales iraniennes    Algérie, les dangereuses liaisons émiraties    Un taux de réussite de 50,41% au bac    Il a purgé sa peine : Hadj Ghermoul libéré    Explosion de joie sur fond de révolution    Formation de 400 jeunes dans les arts dramatiques    Témoignage sur un paradis perdu    Coup d'envoi des festivités    Mostaganem : Trois frères impliqués dans un trafic de drogue    Oran : Deux morts en marge de la fête après la victoire des verts    De la catastrophe écologique à la désertification    Merci, El Khadra !    Montage automobile, les vrais coupables !    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Le festival de la chanson oranaise revient    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trois foyers de peste caprine confirmés et plus de 120 décès enregistrés
L'alerte a été donnée dans la wilaya de Bouira
Publié dans Le Soir d'Algérie le 29 - 01 - 2019

Finalement, la peste caprine tant redoutée par les responsables des services agricoles de la wilaya et les éleveurs, est bel et bien présente dans la wilaya.
Hier et d'après l'inspectrice vétérinaire de la wilaya, Mme Nora Oulbsir, trois foyers de peste caprine, deux dans la commune de Sour-El-Ghozlane et un troisième dans la commune d'Oued El Berdi, ont été confirmés, après les résultats positifs des échantillons envoyés au laboratoire de Draâ-Ben-Khedda, avec une vingtaine de décès, alors qu'un quatrième foyer enregistré dans la commune de Dirah attend toujours les résultats des analyses.
D'après notre interlocutrice, d'autres cas de mortalité sont déclarés par des éleveurs au niveau d'une dizaine de communes comme Aomar, Kadiria, Dirah, Oued El Berdi, Taguedit, Aïn Hdjar, Hadjra Zerga, etc., avec au total 111 ovins et 16 caprins.
Cependant, dans ce total et hormis la vingtaine de cas officiellement prouvés par les analyses, pour les autres cas, des échantillons sont prélevés auprès de chaque éleveur, avec quatre à cinq têtes prises au hasard dans le troupeau et les tubes envoyés pour analyses. « Et ce ne sera qu'en fonction de ces analyses que les possibilités d'indemnisation seront décidées » tient-elle à préciser.
Cela étant, l'inspectrice vétérinaire qui rappelle avoir donné l'alerte le jour même où des cas confirmés ont été signalés dans la wilaya de M'sila au mois de décembre dernier, surtout pour les communes limitrophes situées au sud au niveau des daïras de Sour-El-Ghozlane et Bordj-Okhriss et dans lesquelles rappelle-t-elle encore, « les éleveurs pratiquent la transhumance avec, surtout des pâturages communs entre les wilayas de Bouira et M'sila ; d'où la facilité de contamination des sujets ».
Outre ces réalités sociologiques, l'inspectrice vétérinaire rappelle également les déplacements des animaux les jours des marchés aux bestiaux. A ce sujet d'ailleurs et pour le cas de la wilaya de Bouira, le wali Limani Mustapha a anticipé les choses en signant un arrêté de prolongation des délais de fermeture des marchés aux bestiaux de la wilaya avec interdiction de tout mouvement des animaux dans et hors wilaya.
En sus de toutes ces mesures, l'inspectrice vétérinaire dira que des caravanes de sensibilisation, ont été organisées pour rappeler aux éleveurs les règles d'hygiène à observer au niveau des étables pour éviter l'extermination de leur cheptel.
«Des règles qui se sont avérées efficaces pour le moment », dira-t-elle, puisque « actuellement, la maladie de la peste caprine emporte surtout les petits ruminants — agneaux et chevreaux ­—, alors que les ruminants adultes, — moutons, brebis, chèvres et chevreuils, ceux-ci arrivent à s'en sortir ; ce qui laisse supposer , en attendant l'arrivage des vaccins prévu pour les jours à venir, que la nature du virus de la peste caprine qui frappe actuellement le pays, est moins sévère que prévu et que, pour peu que l'éleveur adopte des règles d'hygiène rigoureuses, son cheptel pourra être sauvé».
Au niveau de la wilaya de Bouira, le cheptel ovin est évalué à quelque 250 000 têtes alors que pour le caprin, celui-ci est évalué à quelque 15 000 têtes.
Y. Y.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.