Le ministre des Ressources en eau rassure    Intense activité du président Tebboune    L'Algérie dernier de la classe en Afrique    Dans le viseur de Besiktas    « Nous sommes fiers de Bennacer »    Le gouvernement appelle à "s'éloigner de toute forme d'alarmisme"    "Les sujets de moins de 10 ans ne tombent pas beaucoup malades"    Vers le remboursement des frais par la Cnas    L'art du Goul populaire menacé de disparition à El Bayadh    DGSN: la salle omisports de Kouba baptisée du nom de Hacène Lalmas    Rencontre nationale sur les coopératives théâtrales les 28 et 29 mars    Plan d'urgence en cours d'élaboration pour relancer le sport d'élite en Algérie    La résilience du régime algérien    Appel au parachèvement du processus de mutation démocratique pour l'édification de la nouvelle Algérie    Sahara occidental: Brahim Ghali réitère son appel à l'ONU à assumer ses responsabilités    Mokri appelle à prévenir les "conflits d'intérêt" et à œuvrer à édifier un Etat de droit    FORMATION AU METIER D'AVOCAT : Le concours d'accès au CAPA relève de l'UNOA    Le procès Hamel et Tayeb Louh reporté au 19 mars    APRES UNE VISITE D'ETAT EN ARABIE SAOUDITE : Le Président Tebboune regagne Alger    Djerad félicite le nouveau chef du gouvernement tunisien pour sa prise de fonctions    Parti FFS : Démission collective de membres de l'Instance Présidentielle    CORONAVIRUS : L'Algérie n'a enregistré aucun autre cas positif    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Kamel Chikhi condamné à 8 ans de prison ferme    POUR NON-CONFORMITE DE LA POUDRE DE LAIT UTILISEE : Fermeture d'une laiterie privée à Mostaganem    Les locaux de Logitrans auraient été perquisitionnés    SANS SALAIRE DEPUIS 7 MOIS : Les journalistes de ‘'Temps d'Algérie'' interpellent le Président    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Arsenal: l'immense déception d'Arteta    LOGEMENTS SOCIO-LOCATIFS DE FRENDA (TIARET) : La liste des 1183 logements sera connue le 16 avril    Le hirak entame sa 2e année en force    CRISE DU LAIT EN SACHET : La spéculation perdure à Oran    Des enfants inventeurs reçus par les ministres Sid Ali Khaldi et Yacine Djeridane    Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes    Juventus: l'avenir de Sarri lié à Lyon ?    Coronavirus: le Premier ministre instruit les parties concernées à prendre les mesures nécessaires    LE CARACTÈRE ET L'AMBIVALENCE DE CERTAINS DE MES COMPATRIOTES    Algérie- Maroc : conjuguer le Hirak au pluriel maghrébin    MOULOUD MAMMERI UNE MORT INJUSTE    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    L'Espagne et la France fustigées    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de 100 000 personnes dans la rue à Sétif
Publié dans El Watan le 09 - 03 - 2019

En réponse à l'appel du devoir national, ils sont venus des quatre coins des Hauts-Plateaux sétifiens manifester non seulement leur opposition à un 5e mandat de plus en plus compromis, mais exprimer leur ferme intention à mettre les premiers jalons d'une IIe République, véritablement démocratique, populaire et sociale.
Ne risquant pas de faire un calcul erroné, plus de 100 000 Sétifiennes et Sétifiens ont investi hier un centre-ville bondé d'une marée humaine décidée à bousculer l'ordre établi. En dépit de la solennité de la situation dans laquelle se trouve le pays, les marcheurs, accompagnés pour certains d'entre eux par leurs mères, épouses et filles, ont tenu à offrir des roses d'espoir à la femme algérienne ayant tenu à célébrer sa journée dans la rue.
«Après plus de 20 ans de silence, le peuple algérien retrouve sa dignité et la parole spoliées par un régime despotique. Je suis très fière d'être algérienne et fille de cette Algérie notre mère nourricière. Du haut de mes 80 ans, je n'ai jamais vécu un tel déferlement populaire. Je peux partir maintenant la conscience tranquille. Façonnée par le sang de nos glorieux martyrs, l'indépendance nationale, souillée des décennies durant par les vautours et leurs acolytes prédateurs, se trouve désormais entre les bonnes mains de notre jeunesse digne de confiance.
Confisqués par une caste de pseudo moudjahidine durant de longues années, les principes de Novembre 1954 sont en voie de libération», dira avec émotion, à El Watan, el hadja Garmia, une moudjahida de la première heure. Pour être une nouvelle fois au rendez-vous de l'histoire, la vieille dame a ainsi parcouru des kilomètres, bravant le poids des ans et la maladie qui la ronge. Baya, Zoubida, Fatma, Hania, Samia, Nadira, pour ne citer que ces véritables représentantes de la majorité «silencieuse» ont été d'une partie où la femme a été admirée et respectée. «Avec cette démonstration pacifique, le pouvoir en place n'a pas d'autre alternative que de répondre positivement à la volonté du peuple qui ne veut ni de Bouteflika ni de Benflis.
On n'en veut pas de cette opposition des compromissions. Gavé par les éternels compromis de salon, le peuple algérien dit non à toute forme de récupération et de parrainage. On voudrait vivre dans une Algérie libre et démocratique, point barre. A travers les marches pacifiques, on a montré au monde que le peuple algérien tient à son honneur», fulminent des Sétifiennes qui s'opposent farouchement à un 5e mandat faisant face à une inédite révolution de la rue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.