PARQUET GENERAL PRES LA COUR D'ALGER : Les dossiers de 12 personnalités remis à la Cour Suprême    PRESIDENTIELLE : 2 candidatures déposées au Conseil constitutionnel    AADL 1 : Plus de 4 750 logements attribués au niveau national    ORAN : 590 surveillants de baignade pour les 34 plages autorisées    Quatre narcotrafiquants arrêtés à Tlemcen    Le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer    Le projet de loi sur les hydrocarbures finalisé    La Palme d'or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho    Man City : Un milieu belge pour remplacer David Silva ?    Une bande de malfaiteurs neutralisée    Campagne sur les risques liés à la saison estivale    Barça : Bartomeu prévoit des arrivées mais également des départs    Ligue 1 Mobilis: Le programme des rencontres de la 30ème journée    Trump relativise les tirs de missiles nord-coréens    La police diffuse de nouvelles photos du suspect    Les raisons d'une visite    Lotfi Cheriet retournera-t-il à l'Arav ?    Sahli et Belaïd se retirent de la course    Transition : la mort de l'article 102    Flambée des cours et tension sur les devises en vue    Belaïli et l'EST se rapprochent du sacre    Les itinéraires-bis vers la capitale, les impers noirs ou gris et tous les chemins qui ne mènent pas à Achgabat !    Benflis : "Bensalah et Bedoui sont disqualifiés"    Grève de deux jours à partir de mardi    Venezuela: Guaido refuse tout "faux dialogue" avec Maduro    Galettes de légumes    5 224 élèves aux examens de 5e    Sachez que…    Téhéran dénonce la surenchère américaine    Le public algérois renoue avec le fado    Baâziz enflamme le public à Dar Abdeltif    Le retour de Kamel Ferrad    Le pessimiste, cet ennemi du bonheur    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    Skikda : Prison ferme pour cinq douaniers    Tlemcen: Un cinquième groupe de soutien à Daech démantelé    Le RCD demande à la justice de convoquer Abdelaziz Bouteflika    Tiaret: Des travailleurs sans salaire depuis 30 mois    Volley-ball - Coupe d'Algérie messieurs: Le GSP sans problème    Lâche agression d'une fonctionnaire    Le président Trump effectue une visite au Japon    Des adoptions dans un climat délétère    Asselah offre le maintien à son équipe    L'activité en baisse de 85%    La liste s'allonge    Tahar Djaout était assassiné    2019: l'Année de l'Algérie à Cannes    Abdelkrim Tazaroute lui consacre une biographie Vibrant hommage à Brahim Izri    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de 100 000 personnes dans la rue à Sétif
Publié dans El Watan le 09 - 03 - 2019

En réponse à l'appel du devoir national, ils sont venus des quatre coins des Hauts-Plateaux sétifiens manifester non seulement leur opposition à un 5e mandat de plus en plus compromis, mais exprimer leur ferme intention à mettre les premiers jalons d'une IIe République, véritablement démocratique, populaire et sociale.
Ne risquant pas de faire un calcul erroné, plus de 100 000 Sétifiennes et Sétifiens ont investi hier un centre-ville bondé d'une marée humaine décidée à bousculer l'ordre établi. En dépit de la solennité de la situation dans laquelle se trouve le pays, les marcheurs, accompagnés pour certains d'entre eux par leurs mères, épouses et filles, ont tenu à offrir des roses d'espoir à la femme algérienne ayant tenu à célébrer sa journée dans la rue.
«Après plus de 20 ans de silence, le peuple algérien retrouve sa dignité et la parole spoliées par un régime despotique. Je suis très fière d'être algérienne et fille de cette Algérie notre mère nourricière. Du haut de mes 80 ans, je n'ai jamais vécu un tel déferlement populaire. Je peux partir maintenant la conscience tranquille. Façonnée par le sang de nos glorieux martyrs, l'indépendance nationale, souillée des décennies durant par les vautours et leurs acolytes prédateurs, se trouve désormais entre les bonnes mains de notre jeunesse digne de confiance.
Confisqués par une caste de pseudo moudjahidine durant de longues années, les principes de Novembre 1954 sont en voie de libération», dira avec émotion, à El Watan, el hadja Garmia, une moudjahida de la première heure. Pour être une nouvelle fois au rendez-vous de l'histoire, la vieille dame a ainsi parcouru des kilomètres, bravant le poids des ans et la maladie qui la ronge. Baya, Zoubida, Fatma, Hania, Samia, Nadira, pour ne citer que ces véritables représentantes de la majorité «silencieuse» ont été d'une partie où la femme a été admirée et respectée. «Avec cette démonstration pacifique, le pouvoir en place n'a pas d'autre alternative que de répondre positivement à la volonté du peuple qui ne veut ni de Bouteflika ni de Benflis.
On n'en veut pas de cette opposition des compromissions. Gavé par les éternels compromis de salon, le peuple algérien dit non à toute forme de récupération et de parrainage. On voudrait vivre dans une Algérie libre et démocratique, point barre. A travers les marches pacifiques, on a montré au monde que le peuple algérien tient à son honneur», fulminent des Sétifiennes qui s'opposent farouchement à un 5e mandat faisant face à une inédite révolution de la rue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.