Commerce: permanence respectée à 99% par les commerçants au 1er jour de l'Aïd el Fitr    Le romancier Samir Kacimi anime des ateliers d'écriture virtuels    Benbouzid dévoile les priorités du secteur après la levée du confinement    Territoires Non Autonomes: l'Eucoco rappelle le droit des peuples à l'autodétermination    Aid El Fitr: le Président Tebboune présente ses vœux aux éléments de l'ANP et des travailleurs du corps médical    Le ministre de la Communication salue les efforts des travailleurs du secteur    Campagne de récolte de pommes de terre de saison : un rendement record à Mostaganem    COVID-19: 157 bus mobilisés pour le transport quotidien des personnels de la santé    Arts Martiaux / Classement Ligue Onechampionship: l'Algérien Mahmoudi au pied du podium    Le Premier ministre présente ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'Aïd El-fitr    Le discours intégral de Tebboune    Covid-19: la crise sanitaire entraînerait des transformations numériques "majeures" en Afrique    195 nouveaux cas confirmés et 10 décès enregistrés en Algérie    Hand-MCO: pour un changement du système de compétition des 2 premiers paliers    La détente est nécessaire et possible    CIO : Report des JO-2021 ?    Reprise de la compétition : Trois scénarios pour l'actuelle saison    Jamal Khashoggi : Le pardon de ses fils est «choquant»    L'Affaire Halfaya prend une autre tournure    5 ans de prison ferme requis    Rassemblement des femmes à Béjaïa    Proche-Orient : Les Palestiniens refusent l'aide médicale de MBZ    Défense ; Les Etats-Unis se retirent du traité «Open Sky»    Distribution de 200 000 masques à Tizi Ouzou    On vous le dit    Brèves    Khemis El Khechna : Le marché de gros cédé à 16,2 milliards    Editions Chihab : Mère des Cités, un sacré polar    Au royaume de Massinissa, Jugurtha, Koceila et Dihya    Oran : Les artistes anonymes, autres victimes collatérales de la pandémie    L'année judiciaire ne sera pas clôturée le 15 juillet    Beaucoup reste à faire    La production de la fraise en net recul à Jijel    Les travaux traînent en longueur    Indignation contre une loi sur la sécurité nationale de Pékin    Les feuilles de l'automne    Zemmamouche parti pour rester    Anthar Yahia estime qu'"il n'y a pas assez de terrains"    Des voix dénoncent l'annexion de la Cisjordanie occupée par Israël    Plus de 660 000 déplacés dans le monde depuis fin mars    Lancement d'une campagne artistique en hommage au personnel soignant    "Je finalise un essai sur le règne de Bouteflika"    Une soirée ramadhanesque avec Hind Boukella    La fin de Cheikh Shamessedine sur Ennahar TV    AID EL-FITR : Les journées du 1er et 2 chaoual chômées et payées    Le Président de la République reçoit un appel téléphonique de son homologue égyptien    Les cas confirmés de Covid-19 en hausse dans la bande de Ghaza    L'espoir, cet emprunt fait au bonheur !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Espagne: La diaspora Algérienne de Valence se mobilise contre le 5 e mandat de Bouteflika
Publié dans El Watan le 10 - 03 - 2019

Depuis le 22 février, la mobilisation ne cesse de grandir en Algérie et à létranger. Des millions d'Algériens sortent dans la rue pour exprimer leur rejet d'une nouvelle candidature du président Abdelaziz Bouteflika.
En soutien au mouvement en Algérie contre un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, des centaines de membres de la communauté algérienne établie à Valence en Espagne , se sont rassemblés, samedi 09 mars dans une atmosphère bon enfant à la place Alfonso el magnánimo, située à une centaine de mètre de la délégation du gouvernement espagnol.
“Le peuple ne veut ni Bouteflika ni Saïd” en référence à Saïd Bouteflika, le frère du président, ont scandé quelques 600 manifestants venus de Valence et ses environs. “Non au 5éme mandat et non à la dictature “.” Pour une Algérie libre et démocratique ” proclamaient les pancartes, qui flottaient entre des drapeaux Algériens.
Mouloud Talbi, un des organisateurs de cette manifestation rêve d'une deuxième république. Il espère une nouvelle constitution, une Algérie libre, sociale, ouverte à tout le monde. “Je suis très fière de la mobilisation, on veut qu'ils laissent la place aux jeunes”, se réjouit Talbi.
” Depuis 1962, l'Algérie est gouvernée par un système corrompu, l'Algérie est à plat, alors que nous avons un pays potentiellement très riche. Que laisse-t-on aux générations futures ?”, s'insurge Nina, une manifestante, drapeau algérien sur les épaules et le visage peint en vert et rouge.
“Le président est inconscient, il n'existe plus, c'est son entourage qui profitent dans son dos “, dénonce un manifestant A M, 51 ans, installé à Valence depuis 20 ans. ” Nous voulons un vrai changement, ils sont allés trop loin, ils ont dépassé les limites “.
Une foule de tout âge s'est rassemblée sur la place Alfonso el magnánimo, durant plusieurs heures. Il y avait des jeunes hommes, des femmes, mais aussi beaucoup de familles avec leurs enfants. Reprenant des chants patriotiques, tous les manifestants, dénoncent ce qu'ils appellent “une mascarade “, qui est pour eux cette cinquième candidature du président Bouteflika.
La diaspora veut montrer son soutien aux manifestants qui sont mobilisés en Algérie, dont ils partagent les revendications. Pas de 5ème mandat pour le président Bouteflika, mais aussi le départ de l'ensemble de la classe dirigeante. Un système politique, qui n'est plus en adéquation avec les préoccupations de la population et des jeunes en particulier. Ils réclament un changement pacifique.
Beaucoup manifestent pour la première fois, surtout des jeunes qui n'ont connu finalement que l'ère Bouteflika et qui estiment que la classe politique est totalement déconnectée de la réalité. Ils ont scandé durant toute la manifestation “système dégage”, ” a bas le pouvoir corrompu, oui à l'Etat de droit “, “sans violence, partez “, ou encore “on veut une période de transition “.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.