Constantine : inauguration du siège de sûreté de la daïra d'Ali Mendjeli    ANNABA : Installation de Madjid Aknouche à la tête de la sûreté de wilaya    POUR AVOIR INSULTE LES MEDECINS DE GARDE DU CHU ORAN : La chanteuse Sihem ‘'Japonia'' écrouée    ALGERIE POSTE : 374 milliards de dinars retirés en juin    Appels à une action urgente pour la libération des prisonniers sahraouis détenus dans les prisons marocaines    Football / FAF - Convocation d'une AGEx : réactions des clubs    Abdelghani Zaâlane acquitté dans l'affaire Tahkout    AGRESSIONS CONTRE LE PERSONNEL MEDICAL : Le président Tebboune demande une loi    ERADICATION DES BIDONVILLES A ALGER : Lancement de l'opération de relogement des familles    554 nouveaux cas confirmés et 12 décès en Algérie    L'APC DE SOUAFLIA FERMEE PAR DES MANIFESTANTS : Les habitants du douar ‘'El Biode'' demandent une enquête    Pétrole : le Sahara Blend algérien progresse de plus de 14 dollars en juin    Aïd El Adha: un abattage rituel en règle pour prévenir la contamination au Covid19    Accord OPEP+: le taux de conformité est largement satisfaisant    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadrice de la République d'Indonésie en Algérie    Anthar Yahia conseille Benchaâ à l'ES Tunis    Condoléances    Une alternative familiale    Nouvelle offensive de Seat    Quatre cadres, dont l'ex-directeur des ressources en eau, placés en détention préventive pour corruption    23 clubs endettés, 14 interdits de recrutement    Le nouveau record du Real Madrid    Le feu de forêt de Raouna maîtrisé    Le SG de la wilaya décède du coronavirus    Du débarquement des forces alliées en Algérie en 1942 et des dommages collatéraux causés aux populations autochtones    Jouer cartes sur table !    Au Cameroun, Alioum Moussa peint la fragilité du monde face au coronavirus    Une commission interministérielle chargée du suivi des projets de traitement des déchets    Douanes : 27 inspections divisionnaires ciblées    Bouira : Le renforcement du réseau électrique contrarié    Un système numérique pour la traçabilité des mouvements de stocks    Maxime-Charles Keller de Schleitheim : L'incroyable destin d'un enfant déporté d'Algérie    Belaïd Lamara n'est plus : Disparition d'un militant des causes justes    Histoire. Le 14 juillet 1953 : La police abat 7 militants à Paris    Déposée en mars: La demande d'adhésion de l'Algérie à la BERD approuvée    Atalanta Bergame: Un redoutable poison offensif !    Feu vert des pro-Haftar pour une intervention égyptienne: Risques d'embrasement en Libye    Dangereuses confluences régionales    Une patrouille russo-turque visée par une explosion    Abdellatif Bourayou devait signer hier son contrat    Le cas Prince Ibara réglé    Sonatrach rassure Cherif El-Ouazzani    La Jordanie renouvelle son rejet du plan d'annexion israélien    La communauté internationale au chevet du Mali    ...CULTURE EN BREF ......CULTURE EN BREF ...    "Numérique, diversité linguistique et culturelle" au cœur du 2e numéro    Tebboune : "Je ne compte pas m'éterniser au pouvoir"    Verdict le 15 juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réactions politiques en France : La force du peuple algérien mise en avant
Publié dans El Watan le 13 - 03 - 2019

Hier jusqu'au début d'après-midi, les réactions politiques en France étaient peu nombreuses, comme si tout le monde se plaçait en position d'attente. On sentait une certaine appréhension que le retrait de la candidature Bouteflika pouvait en fait s'avérer être un leurre, comme l'application d'un des nombreux plans concoctés ces derniers mois par le régime algérien.
Depuis Djibouti où il était en déplacement, le président Emmanuel Macron, dont c'était la première intervention sur l'Algérie, ne s'est pas risqué à un pronostic d'avenir, indiquant saluer « la décision du président Bouteflika qui signe une nouvelle page ». Il a souhaité « une transition d'une durée raisonnable ». Etonnamment du reste, il a souligné « le professionnalisme des forces de sécurité » algériennes.
Une réaction surprenante alors que la police française est accusée depuis novembre d'une violence disproportionnée face aux manifestations des Gilets jaunes. Avec enfin tout de même un mot sur la population d'Algérie, ignorée jusque là : « Je salue la dignité avec laquelle la population, en particulier la jeunesse algérienne, a su exprimer ses espoirs, sa volonté de changement ».
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, père de la désormais célèbre formule « Ni indifférence, ni ingérence » a salué « des mesures pour rénover le système politique algérien».
L'ancien socialiste et candidat à la présidence de la République, Benoit Hamon, a relevé la « constance » des Algériens et « leur force ». « Ce n'est qu'un début. D'autres victoires pour plus de justice vont venir. Vive la démocratie », a-t-il twitté.
Quant à Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) : « Par sa mobilisation massive, le peuple algérien obtient la satisfaction de sa principale revendication. Chapeau le peuple algerien ! En France on devrait y réfléchir! »
Avec ses outrances habituelles, les responsables de l'extrême-droite n'ont aucun respect pour la lutte du peuple algérien. La crainte portée par la présidente du mouvement Rassemblement national, Marine Le Pen, est l'”afflux migratoire”. Elle a demandé la suspension des visas. Relevant tout de même en Algérie une « soif de démocratie » comme en France, où “il n'y a pas véritablement (de démocratie) non plus ». Pour Nicolas Bay, du même RN : « “Il y a un risque que les islamistes profitent de la situation. On avait eu le printemps arabe d'abord, l'hiver islamiste ensuite: il faut espérer que ça ne soit pas le cas en Algérie »
Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Grivaux, sur France Inter a préféré voir « la force d'une foule, dans le calme, dans la retenue, qui a poussé Bouteflika à ne pas briguer un cinquième mandat »
Le secrétaire national du Parti communiste français voit en Algérie « la preuve qu'un peuple debout, uni et déterminé arrive toujours à se faire entendre. Bravo aux Algériens et aux Algériennes. »
Pour la sénatrice des Verts Esther Benbassa, c'est « une première et magnifique victoire des Algériens et des Algériennes. L'avenir est ouvert, à eux et à elles de le construire, soyons à leurs côtés! »
Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte Ouvrière, elle estime que « c'est en restant mobilisé que (le peuple) empêchera les tours de passe-passe du régime! Force et courage à nos frères algériens! »
Enfin, à l'extrême-gauche aussi, le Nouveau parti anticommuniste note sur son site internet : « La France est vue comme complice de cette caste qui tente de privatiser l'Etat et ses richesses, car c'est son principal soutien au point où le slogan «nous ne demandons pas à la France et aux USA de nous accompagner ni de nous donner des leçons ou des recettes, nous demandons juste de nous fournir la liste des biens mal acquis et des comptes bancaires des dirigeants afin de pouvoir en récupérer les sommes et de les juger »est très récurrent sur les pancartes »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.