Participation croissante dans les centres de vote des wilayas de l'Ouest    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    A l'issue de sa première conférence de presse Un dialogue pour prospecter les défis du moment et du futur    Les engagements du nouveau Président    Les Etats-Unis "pressés de travailler avec Tebboune"    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    Volkswagen suspend sa production en Algérie    À quoi joue Macron ?    La Russie s'exprime sur l'éléction de Tebboune    Législatives au Royaume-Uni: Boris Johnson remporte une large majorité    Le ton est monté lors du sommet au format Normandie Moscou en explique la raison    Boko Haram : Entre attaques et enrôlements forcés au Caméroun    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    Canoë-Kayak - Championnat arabe : L'Algérie prend la 2e place    Tournoi féminin de l'UNAF (U-21) : L'Algérie débutera face à l'Egypte    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Barcelone : le prix de Jean-Clair Todibo est fixé    MOSTAGANEM : Démantèlement d'un dangereux gang de dealers    Une nouvelle Constitution pour une "nouvelle République" (Président élu )    CANADA : Un Algérien tue sa femme et ses deux enfants    L'ONU réaffirme ses responsabilités envers le peuple sahraoui et son droit inaliénable à l'autodétermination    VENTE D'APPAREILS DE CHAUFFAGE CONTREFAITS SANS CERTIFICAT DE GARANTIE : Plus de 11 commerçants verbalisés à Oran    Lutte contre la contrebande : 5 individus arrêtés au sud du pays    Mers Eddadjadj à Zemmouri Marine: un site archéologique à revaloriser    L'Algérien Oukidja, remis de sa commotion cérébrale, opérationnel face à Marseille    Les travaux de réfection de la pelouse avancent bien, selon la FAF    Bureaux de vote saccagés à Bordj Bou-Arréridj    Bounedjah : "Terminer la saison 2019 en beauté"    Plus de mille dossiers Cnac et Ansej traités en 2019    Houda Ferraoune n'a pas voté    Le documentaire Nice Very Nice en compétition au Sénégal    …sortir ...sortir ...sortir ...    Le président américain dans la tourmente : Dernier cap franchi avant un probable renvoi de Trump en procès    CNR de Bordj Bou Arréridj : Les effets de la retraite proportionnelle    MCA : Betrouni «Sakhri doit assumer ses responsabilités»    Tebboune remercie les Algériens pour la confiance placée en sa personne    Avec 58,15% des voix: Tebboune élu président    Jugeant disproportionnée sa part des produits fiscaux perçus: La commune d'Oran veut tirer plus de profit de la fiscalité locale    Tébessa: Un lot supplémentaire de 1.400 logements    Mascara: Saisie de boissons alcoolisées, deux mandats de dépôt    Projet de traduction des plus importants écrits    Le combat de Zahia Ziouani    Djelfa : Culture du safran à Djelfa, une expérience concluante pour le jeune Abderrahmane Khelili    Tissemsilet : Manifestations du 11 décembre 1960 : réinhumation des restes du chahid Bennai Omar à Theniet El Had    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des milliers de personnes battent le pavé à Ghardaïa
Publié dans El Watan le 12 - 04 - 2019

« Ils sont chaque vendredi, plus nombreux que celui d'avant », me fait remarquer un confrère. En Effet, accompagnés de leurs enfants, et pour certains de toute leur famille, la plupart drapés de l'emblème national et brandissant, qui des pancartes qui des bouts de cartons sur lesquels étaient exprimés, en gros caractères tant en arabe qu'en français, leur rejet de tout ce qui symbolise le système, des milliers de Ghardaouis sont encore sortis ce vendredi pour rappeler aux figures du système qu'il faut que « vous partiez ga3, car ga3, c'est ga3 ».
Et comme d'habitude, la procession principale s'est ébranlée juste après la grande prière de vendredi, à partir de l'agora de la poste de Sidi Abbaz. Sur son chemin, à deux kilomètres de là, sur les abords du k'sar de Béni Izguène, du côté d'El Harrameïne, elle est rejointe par plus de deux cents jeunes qui se sont joint à elle. Grossissant à vue d'œil à chaque étape, tant elle est rejointe de toutes parts par des jeunes qui accouraient, emblèmes et pancartes soulevés bien haut. C'est au carrefour de Merrakchi, qui fait jonction avec le K'sar de Mélika et du quartier populaire de Theniet El Makhzen qu'est venue se greffer à la procession le plus gros rassemblement de jeunes et moins de jeunes, ce qui a donné à la marche une autre dimension tant elle paraissait immense, s'étirant sur plusieurs dizaines de mètres.
C'est alors que l'immense foule a repris sa marche en s'engouffrant dans la plus longue avenue de Ghardaïa, celle du 1er Novembre avant de longer le boulevard Emir Abdelkader, puis bifurquer sur l'avenue Talbi Ahmed et aller finir la marche par un immense sit in sur l'esplanade du 1er Mai , où ils ont crié tous les slogans contre le pouvoir et réitérer leur soutien à Gaïd Salah et travers lui à l'ANP . Chantant, dansant et criant joyeusement pendant plus de 45 minutes, ils sont repartis comme ils sont venus, c'est à dire dans la joie et le calme, si bien qu'aucun incident n'est à signaler.
Il faut, et encore une fois, saluer l'exemplaire comportement des services de sécurité qui ont admirablement accompagnés et encadré cette immense foule. Même l'hélicoptère de la police, reconnaissable à ses couleurs bleues et blanches était de sortie, et certaines fois il descendait si bas au-dessus des têtes des marcheurs qu'il semblait vouloir participer à la liesse populaire. Pendant la longue marche de plusieurs kilomètres, les citoyens ont encore une fois démontré, et par trois fois, leur sens de civisme et patriotisme. La première devant le siège du secteur militaire de Ghardaïa, où ils se sont arrêtés et répétés plusieurs fois « Djeïch, Châab, Khaoua, Khaoua », puis entonné l'hymne national Kassaman. La seconde fois, c'est le silence subit auquel tout le monde s'est astreint en arrivant devant l'hôpital Gueddi Bakir, la troisième c'est lorsque retentit l'adhan d'El Aâsr, re silence complet jusqu'à la fin de l'appel du muezzin. Belle leçon de civisme et de respect « infligé » à la face de tous ceux qui voulaient faire passer nos jeunes pour inciviques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.