Covid19-Saison estivale: vers un protocole sanitaire pour protéger les citoyens    Accidents de la circulation et noyades : 4 décès en 48 heures    "La triste histoire de Maria Magdalina", troisième roman de Abdelkader Hmida    Tizi-Ouzou: l'Aïd célébré à l'ombre des mesures de confinement    Sonatrach : la reprise du travail des employés se fera progressivement    Commerce: permanence respectée à 99% par les commerçants au 1er jour de l'Aïd el Fitr    Le romancier Samir Kacimi anime des ateliers d'écriture virtuels    Territoires Non Autonomes: l'Eucoco rappelle le droit des peuples à l'autodétermination    Aid El Fitr: le Président Tebboune présente ses vœux aux éléments de l'ANP et des travailleurs du corps médical    Campagne de récolte de pommes de terre de saison : un rendement record à Mostaganem    Arts Martiaux / Classement Ligue Onechampionship: l'Algérien Mahmoudi au pied du podium    Le Premier ministre présente ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'Aïd El-fitr    Le discours intégral de Tebboune    Hand-MCO: pour un changement du système de compétition des 2 premiers paliers    195 nouveaux cas confirmés et 10 décès enregistrés en Algérie    La détente est nécessaire et possible    Reprise de la compétition : Trois scénarios pour l'actuelle saison    Jamal Khashoggi : Le pardon de ses fils est «choquant»    L'Affaire Halfaya prend une autre tournure    CIO : Report des JO-2021 ?    Rassemblement des femmes à Béjaïa    Proche-Orient : Les Palestiniens refusent l'aide médicale de MBZ    Défense ; Les Etats-Unis se retirent du traité «Open Sky»    Distribution de 200 000 masques à Tizi Ouzou    On vous le dit    Brèves    Khemis El Khechna : Le marché de gros cédé à 16,2 milliards    5 ans de prison ferme requis    Editions Chihab : Mère des Cités, un sacré polar    Au royaume de Massinissa, Jugurtha, Koceila et Dihya    Oran : Les artistes anonymes, autres victimes collatérales de la pandémie    Beaucoup reste à faire    La production de la fraise en net recul à Jijel    Les travaux traînent en longueur    Indignation contre une loi sur la sécurité nationale de Pékin    Les feuilles de l'automne    Zemmamouche parti pour rester    Anthar Yahia estime qu'"il n'y a pas assez de terrains"    Des voix dénoncent l'annexion de la Cisjordanie occupée par Israël    Plus de 660 000 déplacés dans le monde depuis fin mars    L'année judiciaire ne sera pas clôturée le 15 juillet    Lancement d'une campagne artistique en hommage au personnel soignant    "Je finalise un essai sur le règne de Bouteflika"    Une soirée ramadhanesque avec Hind Boukella    AID EL-FITR : Les journées du 1er et 2 chaoual chômées et payées    La fin de Cheikh Shamessedine sur Ennahar TV    Le Président de la République reçoit un appel téléphonique de son homologue égyptien    Les cas confirmés de Covid-19 en hausse dans la bande de Ghaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





On vous le dit
Publié dans El Watan le 21 - 05 - 2019

Célébration de la Journée de l'étudiant au CFPA de Tipasa
Le wali de Tipasa vient d'innover en matière de célébration de la Journée nationale de l'étudiant en 2019. Il est loin le temps où l'événement était célébré au centre universitaire (CU) de Tipasa. Les étudiants du CU assistaient à la manifestation. Le défunt moudjahid, Ghebalou Ahmed, connu sous le pseudonyme «H'Mimed», faisait partie des «onze» étudiants et lycéens envoyés en éclaireurs dans les maquis de Hammam Melouane (Blida) avant l'appel du 19 mai 1956 par l'architecte de la Révolution, Abane Ramdane. Les responsables l'avaient invité pour animer une conférence, étant donné qu'il était l'un des acteurs ayant participé à cet événement historique. Depuis le 22 février 2019, la révolte des étudiants a changé le cours de l'histoire aux côtés de leurs compatriotes. Le wali de Tipasa, craignant la réaction du comité d'accueil au centre universitaire, avait préféré célébrer sobrement au CFPA de Tipasa cette Journée nationale. Un protocole pour contourner la colère des étudiants. La salle du CFPA était bondée de stagiaires du CFPA, selon des sources sûres.
Un homme tue sa femme à Chlef
Le paisible village côtier d'Oued Goussine, situé entre Ténès et Beni Haoua, a été secoué, hier matin, par un crime crapuleux commis par un homme sur son épouse, mère de quatre enfants, avons-nous appris auprès du service de communication de la direction de la Protection civile de Chlef.
Pour des raisons non encore connues, l'auteur a poignardé sa femme (40 ans) chez ses parents, au centre d'Oued Goussine, avant de prendre la fuite. Le corps sans vie a été transporté par les éléments de la Protection civile de la région à la polyclinique de Beni Haoua.
Le mobile de ce crime abject qui a mis en émoi la population locale reste inconnu pour le moment et une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie, afin de déterminer les causes et circonstances exactes de ce meurtre perpétré en plein Ramadhan.
Tentative de transfert illicite de devises déjouée à l'aéroport d'Alger
Les services des Douanes ont déjoué, hier, une tentative de transfert illicite de 570 000 euros et 101 000 USD, au niveau de l'aéroport international Houari Boumediene d'Alger, a-t-on appris auprès de la direction générale des Douanes. La somme saisie se trouvait en possession d'un commerçant algérien en partance pour Barcelone (Espagne), à bord d'un vol de la compagnie aérienne espagnole, précise la même source.
Exploitation illégale d'une sablière à El Tarf
Le tribunal correctionnel d'El Kala (El Tarf) a prononcé lundi des peines allant de 1 à 3 ans de prison ferme, assorties d'une amende de 50 000 à un million de DA à l'encontre des quatre mis en cause, impliqués dans l'affaire d'octroi d'un permis d'exploitation d'une sablière située dans une zone protégée traversée par le Parc national d'El Kala (PNEK). Trois années de prison ferme, assortie d'une amende de 100 000 DA et d'une interdiction d'activité de 5 ans ont été prononcées à l'encontre de l'accusé A. K (expert), tandis que deux ans de prison ferme assortie d'une amende de 50 000 DA ont été infligés à H.H. (ancien président de l'Agence nationale des activités minières (ANMA), blanchi, par ailleurs, de l'accusation de complicité. L'accusé A.B. (expert), a, quant à lui, écopé d'une année de prison ferme et 100 000 DA d'amende, alors que le gérant de la SARL, Bousbia R.S., a écopé de huit mois de prison ferme et un million de DA d'amende. Les quatre accusés sont poursuivis, entre autres, pour «exploitation d'activité minière dans un site protégé par les conventions internationales», «faux et usage de faux», «complicité et abus d'autorité».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.