Le gouvernement entretient le suspense    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Diego maradona s'èteint à 60 ans    "Les malades sont livrés à eux-mêmes"    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Les instructions de Djerad aux walis    L'hommage de Messi à Maradona    Victimes du terrorisme: la législation algérienne peut constituer une référence pour l'ONU    Autodétermination : les Sahraouis en ont assez d'attendre un "mirage" promis par l'ONU    Le président de l'ARAV présente ses condoléances à la famille du moudjahid Saïd Bouhadja    Importance de coordonner les efforts pour la protection des catégories vulnérables    L'ancien ministre Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Arabie saoudite : Khashoggi avait reçu des menaces avant sa mort, selon un ami    Conflit au Tigré : des émissaires africains vont tenter une médiation    Sport / préparation olympique : 34 athlètes perçoivent des subventions du MJS    Attaque contre une station saoudienne: l'Opep fermement attachée à la stabilité du marché pétrolier    Séisme à Skikda : l'Etat disposé à prendre toutes les mesures pour la prise en charge des sinistrés    PORT D'ANNABA : Exportation de 41000 tonnes de clinker vers Haïti et la République Dominicaine    KHENCHELA : Raccordement "prochain" de 450 foyers au réseau de gaz    MASCARA : Deux arrestations et saisie d'hallucinogènes    La RASD appelle l'UA à prendre des mesures plus fermes contre le Maroc    Ligue 1: USMA-ESS, un choc pour lancer la saison    FIFA Best : Les 5 nominés pour le titre d'entraineur de l'année    LDC : Le programme de ce mercredi    Un scooter propre et innovant    Yacine Mebarki Condamné à un an de prison    Numérisation en cours    «Nous jouerons le haut du tableau»    La FAF soutiendra le candidat sud-africain    Déjà en phase de modernisation    Des marchés couverts désertés par les commerçants et la clientèle    Vous parlez au nom de qui ?    Maïssa Bey sur les traces d'Amara Lakhous    Dans le Sud irakien, le narguilé, c'est l'affaire des ébénistes    Des mesures pour faire face à une situation d'urgence    Les banques publiques difficilement vendables    Renvoi du verdict au 8 décembre prochain    Liberté pour Yacine Mebarki    Le sujet qui fâche    Musée Public National des Antiquités d'Alger : Acquisition de nouvelles pièces archéologiques    Bouira: Assainissement du foncier industriel : 109 lots récupérés    Arabie saoudite : un site d'Aramco touché par un missile    Maroc-Sahara Occidental: «Une reprise des hostilités préméditée»    Pénurie de Lovenox: Le ministre accuse l'automédication    Tlemcen: Un projet pour sécuriser l'alimentation en eau    LA NATURE DU CIEL ET LE POIDS DU COUFFIN    Le tourisme grand perdant    Macron provoque la tempête !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maître Benissad. Président de la LADDH : «Les Algériens doivent prendre eux-mêmes leur destin en main»
Publié dans El Watan le 30 - 11 - 2019

l Le président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme (LADDH), Noureddine Benissad, revient sur la résolution adoptée, jeudi dernier, par le Parlement européen concernant les atteintes aux libertés et aux droits de l'homme en Algérie.
Pour lui, cette résolution est un «non-événement» et «les Algériens doivent prendre eux-mêmes leur destin en main et se concentrer sur leurs revendications».

Le Parlement européen a adopté, jeudi dernier, une résolution dénonçant les atteintes aux libertés et aux droits de l'homme en Algérie. Quel est votre commentaire concernant cette initiative ?
Il faut d'abord préciser que cette résolution du Parlement européen n'est pas contraignante. Je pense qu'elle est destinée beaucoup plus à l'électorat sur le sol européen, car il ne faut pas oublier que nous avons une forte communauté qui dispose également de la double nationalité. Il ne faut pas oublier aussi que le Parlement européen avait déjà adopté des résolutions similaires par le passé et qu'elles n'ont pas été suivies de réactions fermes de la part de l'Union européenne.
Toutefois, je dirais que c'est un non-événement car le peuple algérien et son hirak sont seuls depuis le 22 février dernier. Il ne faut pas tomber dans ce genre d'opération de diversion. Les Algériens doivent se concentrer sur leurs revendications. Ils doivent prendre leur destin en main eux-mêmes ; il n'y a aucune force ni à l'étranger ni ailleurs qui puisse venir changer les choses en Algérie si ce n'est les Algériens eux-mêmes. C'est ce que nous avons souligné d'ailleurs dans plusieurs propositions que nous avons soumises, dans le cadre du collectif de la société civile et dans le pacte des Forces de l'alternative démocratique (PAD).
Comme expliquez-vous cette réaction officielle algérienne face à cette résolution ?
Le régime algérien a toujours cette tendance à tenter de trouver ou fabriquer un ennemi extérieur pour justement faire diversion. Nous sommes habitués à cela. Donc, je pense qu'il ne faut pas instrumentaliser cette affaire. Les Algériens doivent se concentrer, comme ils l'ont démontré ce vendredi, sur leurs revendications exprimées pacifiquement pour les faire aboutir et pouvoir faire changer les choses.
Mais en face, le pouvoir accentue la répression et les arrestations…
S'il y avait un peu de raison et de sagesse, cela fait plusieurs mois que les Algériens réclament l'arrêt de cette campagne d'arrestation et de répression contre la liberté d'opinion. Malheureusement, nous sommes passés d'un autisme politique à un autisme biologique. Si la raison et la sagesse l'avaient emporté, on ne serait pas arrivés à cette situation.

Propos recueillis par Madjid Makedhi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.