Demande de levée de l'immunité à Mohcine Belabbas et Abdelkader Ouali    La colère de Zeghmati    Le procureur veut alourdir les peines pour Ouyahia et Eulmi    "Réunir la famille du FFS sous un même toit"    Louisa Hanoune pointe "une régression des libertés"    Ce qui est reproché à Noureddine Tounsi    Près de 1 270 000 bénéficiaires en 20 ans    L'Algérie exclut le retour aux licences d'importation    Les précisions de la direction de Batimetal    Quid des conteneurs des produits dangereux au port d'Oran ?    Incendie dans un bâtiment de Huawei    Deux militaires tués dans l'explosion de leur véhicule    Mandat d'arrêt contre 82 personnes prokurdes    Messi, prié de rester mais privé de sa garde rapprochée    Zelfani : "Je suis soulagé !"    La fille des Aurès    Les non-dits    Démantèlement d'un réseau spécialisé dans le vol de véhicules    Les spécialistes plaident pour des décisions prudentes    Affichage des listes des bénéficiaires    «Pas d'inquiétude, vos enfants seront bien accueillis»    Les bavettes non distribuées dans les campus    Les paramédicaux face à la sourde oreille de la DSP de Bouira    Le musée des beaux-arts d'Alger rouvre ses portes aux visiteurs    Une association française demande la reconnaissance du crime par l'Etat    Plus loin avec Hamdi Benani... la muse... !    Quid des arts et de la culture ?    JSMB : La saignée a commencé    AGEx de la SSPA/USM el Harrach : Retrait de confiance à Laïb acté aujourd'hui    Tizi Ouzou : Les souscripteurs AADL maintiennent la pression    Oussama Sahnoune, nageur International : «Je vise la finale olympique à Tokyo»    Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois : «J'ai un peu improvisé avec Sabrina Ouazani»    «C'était un bonheur que de camper le rôle du frère Luc, un philanthrope universel...»    Malek Souagui. Poète : «L'écrivain dans la société est celui qui contribue à créer une transmission»    Marchandise à caractère commercial: Plus de 900 smartphones saisis à l'intérieur d'un car-ferry    Tiaret: 20 jeunes chômeurs en formation en entrepreneuriat    Bouira - Algérie Télécom : forum sur les nouvelles technologies numériques    Mascara: Le stade de l'Unité Africaine fait peau neuve    Importation: Pas de retour aux licences    Un mort et six blessés dans deux accidents de la route    LES FAUSSES INTIMITES DANS UN MONDE NU    M6, La petite chaîne qui «mente» !    Le président et le vice-président de transition du Mali ont prêté serment    Zimbabwe appelle l'ONU à redoubler d'efforts pour mettre fin à l'occupation du Sahara occidental    Affaire SOVAC : poursuite du procès en appel par les plaidoiries de la défense    Participation de l'ANP au maintien de la paix : une évolution dictée par le contexte géopolitique    Belhimer: le débat sur la Constitution dénote la conscience du peuple qui suit de près le sujet    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital
Basilique Notre-Dame d'Afrique à Alger
Publié dans El Watan le 22 - 02 - 2020

Un concert de musique classique a été animé, jeudi soir à Alger, par le pianiste Simon Ghraichy, dans des atmosphères solennelles, devant un public nombreux et recueilli.
La grande caisse de résonance que constitue l'espace imposant de la Basilique Notre-Dame d'Afrique a permis au pianiste Simon Ghraichy de promener l'assistance dans une randonnée onirique à travers une dizaine de pièces savamment choisies, de différents grands compositeurs, de la période du moyen-âge jusqu'à l'époque contemporaine.
Durant près de 65 minutes, le génie créatif des compositeurs et la virtuosité de l'artiste, époustouflant de technique et de maîtrise de l'instrument, ont été mis en valeur dans le silence sacral des lieux et la pureté des sonorités.
Prélude et fugue en La mineur de Jean Sébastien Bach (1685-1750) et Franz Liszt (1811-1886), Variations sur un thème de Beethoven de Robert Schumann (1810-1856), Timelapse, de Michael Nyman né en 1944, ont figuré parmi les pièces au programme du pianiste, tout de noir vêtu, avec une veste et des chaussures ornées de broderies.
Dans des variations modales et rythmiques, le pianiste, également investi dans la recherche et les études comparatives sur des œuvres d'époques différentes, est passé de la rigueur académique des grands classiques, à la spontanéité caractérisant les musiques et chants populaires, conçus dans des cadences ternaires aux ambiances festives.
L'artiste a ensuite enchaîné dans un tout autre registre musical avec, Recuerdos de la Alhambra de Francisco Tarrega (1852-1909), Asturias d'Issac Albeniz (1860-1909), 2 danses afro-cubaines d'Ernesto Lucuona (1895-1963), Alfonsina y el mar d'Ariel Ramirez (1921-2010) et Danzon No 2 d'Arturo Marquez né en 1950.
«Très heureux» de se produire devant le public algérois, «chaleureux et accueillant», Simon Ghraichy prenait du plaisir à présenter chacune des musiques interprétées, expliquant qu'il a dû adapter au piano les pièces, Asturias et Recuerdos de la Alhambra, initialement écrites pour guitare.
Dans la solennité de l'instant, le public a savouré chaque moment du spectacle dans l'allégresse et la volupté, appréciant le professionnalisme et le talent de l'artiste, en Algérie pour la première fois, et dont c'est la deuxième prestation après celle à Tlemcen (la veille) et avant celles de Constantine et Annaba.
En présence de représentants des missions diplomatiques française et mexicaine accréditées à Alger, le pianiste Simon Ghraichy, répondant au rappel de l'assistance, est remonté sur scène pour clore son récital avec Les sauvages de Jean Philippe Rameau.
Né en 1985, imon Ghraichy, Français d'origine libano-mexicaine, est devenu une figure incontournable de la scène classique, jouissant du respect de ses pairs pour sa virtuosité irréprochable, son charisme et sa personnalité décomplexée qui lui vaudra de conquérir très vite de nouveaux publics.
Elève de Michel Béroff et Daria Horova au Conservatoire national supérieur de musique à Paris, et de Tuija Hakkila au Sibelius Academy à Helsenki (Finlande), sa carrière prit un essor en 2010, pour voir ensuite son talent d'artiste accompli sollicité dans de grands événements en France et ailleurs pour se produire sur les scènes les plus prestigieuses du monde.
Réalisant plusieurs enregistrements en 2016 dans le cadre d'un partenariat de trois ans avec Universal Music France, Simon Ghraichy a sorti quatre albums, Transcriptions et paraphrases d'airs d'opéras faites au XIXe siècle par Franz Liszt (2013), Sonate pour piano en SI mineur de Franz Liszt et Kreisleriana de Robert Schumann (2015), Héritages (2017) et 33 (2019).
Organisé par la Basilique Notre Dame-d'Afrique, le récital de piano de Simon Ghraichy a été programmé, selon le recteur de la basilique Notre-Dame d'Afrique, père José Maria Cantal Rivas, dans le cadre du «programme régulier initié par l'église».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.