Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    Constitution: Le Comité d'experts entamera l'examen des amendements proposés à partir de la semaine prochaine    CONSEIL DE LA NATION : Goudjil invite tous les acteurs à enrichir la Constitution    SOMMET DES PARLEMENTS : L'importance d'une coopération mutuellement bénéfique    ALGERIE TELECOM : Reconduction des dispositifs jusqu'à "la fin du confinement"    Les forces d'occupation marocaines tirent sur des Sahraouis de l'autre côté du mur de la honte    Position du Lesotho sur le Sahara occidental, nouveau revers diplomatique pour Rabat    Coronavirus: 107 nouveaux cas, 151 guérisons et 6 décès durant les dernières 24h    Covid-19 : la feuille de route de sortie du confinement sera élaborée selon les recommandations de l'autorité sanitaire    Le président Tebboune s'entretient au téléphone avec Macron    NON-RESPECT DE LA DISTANCIATION PHYSIQUE : 1093 infractions enregistrées en mai    La réouverture de certains commerces relève des prérogatives du Premier ministre    Accidents de la Route : 9 morts et 137 blessés durant les dernières 24 heures    Viandes blanches: près de 29.000 qx commercialisés durant le ramadhan    Electricité et gaz: recours à l'estimation automatique dans la facturation de la consommation    Décès de la Moudjahid Akila Abdelmoumène: l'ONM exprime sa peine et son regret    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    Foot-Covid19: Damerdji relève la "complexité" d'un retour à la compétition    Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) : De nouvelles consignes pour les voyages en avion    La CPI appelée à enquêter sur les démolitions des maisons palestiniennes par Israël    Reprise des compétitions : Khaldi la conditionne par la levée totale du confinement    Brèves    Coupes africaines Interclubs : Les finales en août ou septembre    Oran: coup d'envoi du colloque international virtuel sur "La Société et la Pandémie"    Concours de composition épistolaire 2020 : Dix élèves lauréats distingués    Le sentiment africain de Mounia Lazali    Selon Soufiane Djilali: Tebboune s'est engagé à libérer Tabou et Benlarbi    Tlemcen: «Les pluies du printemps ont sauvé nos champs»    AS Khroub: Victime d'instabilité !    RETOUR AUX SOURCES    De la mentalité «clando» !    Une sœur de Hamid Ferhi s'en remet à Tebboune    25 000 participants au forum virtuel    Moins d'immigrants algériens au Canada en 2020    Les habitants d'Aït Yahia Moussa dans l'inquiétude    4 décès et 106 nouveaux cas positifs en trois jours    Vu à Idlib (Syrie)    L'épreuve    L'infrangible lien…    "Je ne veux pas être un adjoint"    Pas aussi évident pour le grand RDV de Palexpo    Le pari fou du géant allemand Volkswagen    "L'électro est le langage de la résistance"    "Ma misère affective était à l'origine de mon combat contre les injustices"    Ce que risquent les contrevenants    Le siège de l'Etat major baptisé du nom de Gaïd Salah    Leurs prix inférieurs à ceux des moins de trois ans    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement
Publié dans El Watan le 09 - 04 - 2020

Une petite bouffée d'oxygène : même si le nombre de morts du coronavirus ne cesse de grimper en Europe, le confinement commence à porter ses fruits en diminuant la tension hospitalière.
Mais il ne faut surtout pas baisser la garde si on veut faire reculer le fléau, avertissent les experts. Les timides espoirs apparus ces derniers jours –avec une baisse du nombre de décès dus au Covid-19 en Italie, en France et en Espagne – ont été douchés lundi dernier, les bilans repartant tous à la hausse.
Un autre indicateur donne pourtant un signal encourageant : le nombre de cas hospitalisés en soins intensifs, qui marque le pas dans ces trois pays européens les plus sévèrement touchés, rend plus crédible la perspective d'atteindre enfin le pic de l'épidémie.
«Bien que lentement, une certaine baisse de pression commence à être observée dans les hôpitaux et les unités de soins intensifs», relève le Dr Maria José Sierra, du centre espagnol d'alertes sanitaires.
En Italie, le nombre de malades en soins intensifs a lui aussi poursuivi sa baisse, mardi dernier pour la quatrième journée consécutive, avec 106 malades de moins en 24 heures.
Même dynamique en France, où l'augmentation nette du nombre de patients en réanimation continue de ralentir, avec un solde de +59 mardi, contre plus de 500 la semaine précédente. «C'est le critère le plus important, car c'est celui qui met en tension nos hôpitaux», a souligné Olivier Véran, le ministre de la Santé.
Dans le département du Rhône, par exemple, «l'augmentation du nombre de cas confirmés semble ralentir», relève Philippe Vanhems, épidémiologiste et praticien hospitalier à l'hôpital Edouard Herriot de Lyon. «Ce sont des micro-signes encourageants qui nous laissent penser qu'on est train de décélérer la courbe épidémique», explique le Pr Vanhems.
«Le confinement, associé aux deux autres mesures fondamentales que sont la distanciation sociale et les gestes barrières, semble avoir un effet sur la croissance de l'épidémie dans les trois pays», analyse Arnaud Banos, chercheur au CNRS, spécialiste des modélisations.
«Cela réduit le pourcentage de personnes qui s'infectent, il faut du temps avant d'en percevoir les effets», développe Catherine Hill, épidémiologiste à la retraite, qui scrute chaque jour les courbes de la pandémie à travers le monde.
Mais «des personnes continuent quand même de s'infecter», puisque le virus SARS CoV-2 circule toujours, met-elle en garde. D'où la nécessité absolue de maintenir un confinement strict, insistent les experts. «C'est justement parce qu'on a les premiers signes qui montrent que le confinement commence à agir qu'il faut le poursuivre», plaide M. Delfraissy, président du Conseil scientifique français.
Dans la population générale, il existe en effet «une proportion, pas encore estimée avec précision, de personnes infectées non détectables. Celles-ci sont très peu symptomatiques, voire asymptomatiques, mais sont susceptibles d'en infecter d'autres et de générer, potentiellement, des cas graves», détaille le Pr Vanhems.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.