Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Les Sanafir se méfient des Aigles    Souibaah et Aiboud également forfaits à Relizane    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    Football - Ligue 1: Indécision à tous les niveaux !    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées
Publié dans El Watan le 12 - 07 - 2020

Alors que les expériences ont montré l'efficacité des énergies renouvelables dans le remplacement des énergies fossiles, il reste que l'investissement dans le secteur de l'énergie propre reste en deçà des besoins de la planète.
Même les prix des énergies renouvelables ont largement baissé pour ne laisser aucune raison aux gouvernements et investisseurs de ne pas parier sur cette énergie du présent et du futur. «Les prix de l'énergie solaire et éolienne terrestre ont respectivement baissé de 90% et 70% par mégawatt au cours de la dernière décennie», rapporte une analyse de Bloomberg NEF. «C'est la forme la moins chère de nouvelle génération d'énergie pour les deux tiers de la planète. Le prix des batteries lithium-ion a chuté de 87% et Bloomberg NEF prévoit que les voitures électriques deviendront compétitives par rapport aux véhicules à essence d'ici cinq ans.»
Les biocarburants sont une nouvelle forme d'énergie qui a montré son efficacité mais qui reste sous-utilisée. «Le premier vol utilisant du biocarburant mélangé a eu lieu en 2008 ; mais le carburant ne représente qu'une infime fraction de la consommation mondiale de carburant – moins de 0,1% en 2018, selon l'Agence internationale de l'énergie. Même si les prix du pétrole montaient en flèche, la consommation de biocarburants devrait passer à 13,5% seulement en 2050», indique une enquête de Bloomberg. «Les capital-risqueurs, habitués aux rendements relativement rapides des start-up de l'industrie technologique, ne sont pas prêts à financer ce qui pourrait être une décennie de travail pour développer le biocarburant...
De plus, les politiques gouvernementales n'offrent pas les incitations capables de permettre au solaire et à l'éolien de se libérer des combustibles fossiles et de devenir autonomes.»
Un des producteurs de batteries lithium-ion, Hideaki Horie, estime que «ces batteries tout polymère sont beaucoup plus simples à produire que les batteries lithium-ion, qui nécessitent des usines d'un milliard de dollars avec des salles blanches et des sas. Ces nouvelles batteries peuvent aussi être construites en feuilles de 10 mètres de long et sont facilement empilables pour augmenter leur capacité. Et la source d'alimentation en résine lui confère plus de résistance aux incendies en cas de perforation», rapporte l'enquête, en notant que ce fabricant promet de réduire de 90% le coût de production de batteries propres.
L'investissement dans les énergies renouvelables n'est pas seulement un enjeu de frais et coûts, mais un enjeu de survie de la planète Terre. Cette dernière a été éprouvée par des décennies de développement technologique ne prenant pas en compte les conditions de protection de l'environnement. Le réchauffement climatique est là pour sonner l'alarme de la finitude d'une planète dont les ressources ont été exploitées à grande échelle et sans penser aux générations futures.
La pandémie de Covid-19 est venue comme une alerte pour rappeler à l'être humain que prendre soin de sa santé commence par prendre soin de son environnement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.