CNDH: accompagner les efforts de l'Etat pour éradiquer la discrimination contre la femme    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Boukadoum prend part à la 2e réunion du groupe de soutien au Mali    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Lutte contre la Covid-19 : Une plateforme pour assurer la «vaccinovigilance» à l'EHU d'Oran    Cyberciminalité: l'Algérie candidate à la présidence du Comité internationale    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    Un texte d'un «autre temps»    Les modifications et les instructions de Tebboune    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    L'historien Maati Monjib, en grève de la faim    "Nous reprenons confiance"    La FIFA officialise l'accord de Rabat    La commission interministérielle tranchera le cas de la FAF    La sélection algérienne à la 2e place    Les Algériennes Ouallal et Asselah précocement éliminées    Froger poussé vers la sortie ?    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    Tendances instables    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Au cinquième jour de fermeture de la RN 24, l'arbitrage de l'administration persiste    Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !    Petits beignets    "Pour endiguer le féminicide, il faut en finir avec le patriarcat"    Les attributaires du périmètre «Maâder» se plaignent du manque d'électricité    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Les passionnés au rendez-vous de la première séance à New York depuis un an    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Environnement hostile    Les partis politiques s'y préparent    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Le président Tebboune présente ses condoléances    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Benlamri buteur et Slimani passeur    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    L'Iran appelle les Européens à éviter «toute menace ou pression» sur le nucléaire    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    Le double combat de la femme algérienne    Ces audacieuses qui façonnent la République    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





USM Alger : L'autre affaire Yekhlef
Publié dans El Watan le 23 - 07 - 2020

Un malheur n'arrive jamais seul. Après l'affaire du joueur congolais Prince Ibara, qui prive le club des trois prochains mercatos sur décision de la FIFA, un autre dossier risque de mettre plus à mal le club de l'USM Alger.
Il s'agit de l'affaire Mohamed Yekhlef. Ce défenseur avait porté les couleurs des Rouge et Noir à partir de 2011 avant de se blesser gravement (double fracture tibia-péroné), lors de la saison 2012/2013.
Suite à la résiliation de son contrat, le joueur a dû recourir à la FIFA afin de recouvrer ses droits. L'instance suprême du football mondial devra se prononcer sur son cas le 14 août prochain. Agacé à l'instar de tous les Usmistes, le directeur général du club Abdelghani Hadi a confirmé l'information sur la page Facebook de l'USMA.
Il dira à ce propos : «Le dossier du joueur Yekhlef remonte à la saison 2012/2013. La FIFA nous a envoyé une correspondance, où elle nous informe qu'elle va se prononcer sur cette affaire le 14 août prochain. On sera vraisemblablement condamnés. C'est un passif qu'on doit gérer.» L'affaire Yekhlef est remontée à la surface quelques heures seulement après la sanction infligée par la FIFA de priver l'USMA des trois prochains mercatos pour le non-payement des 200 000 euros qu'elle doit au joueur congolais Prince Ibara. Le DG de l'USMA précise à cet effet : «Je ne veux pas revenir en arrière, mais je dirais que cette affaire fait mal, d'autant plus que le joueur avait pris toutes ses indemnités. Je peux dire que l'ancienne administration a très mal géré ce dossier comme beaucoup d'autres d'ailleurs.
Chaque jour, il y a un nouveau dossier qui arrive et qui n'est pas du tout mentionné dans les bilans du club. Le cas du joueur Ibara était pourtant simple au départ. Le joueur était protégé par un contrat FIFA. Le compte à l'époque était bloqué, mais il y avait d'autres moyens pour traiter son dossier. Ce qui n'a malheureusement pas été fait. Nous avons sollicité la FAF afin de procéder au règlement de cette affaire afin de lever l'interdiction de recrutement.»
Concernant le cas Zakaria Benchaâ, prêté au club tunisien du CS Sfax, Abdelghani Hadi a affirmé que l'option de vente n'a pas été levée par le club tunisien. De ce fait, le joueur va revenir à l'USMA, d'autant plus que son contrat court jusqu'en 2021.
Enfin pour ce qui est de l'affaire du TAS à propos du derby USMA – MCA, le directeur général de l'USMA a annoncé que le Tribunal arbitral du sport de Lausanne donnera son verdict le 31 juillet et il espère qu'il sera en faveur des Usmistes, sinon le club fermera définitivement ce dossier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.