Le processus de paix au Sahara occidental n'a pas atteint ses objectifs à cause des alliés du Maroc    Covid-19 : aménagement de l'horaire de confinement partiel à domicile dans 9 wilayas    "La majorité" des contrôleurs de commerce sont sur le terrain en dépit de la grève    Législatives du 12 juin : Les délais pour le dépôt des dossiers de candidatures prorogés    Décès de la militante Annie Steiner : Zitouni présente ses condoléances à sa famille    Coronavirus: 189 nouveaux cas, 135 guérisons et 9 décès    Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Que faire pour réguler le marché ?    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    La JSK y est presque, l'ESS rate le coche    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    Grandiose marche nocturne à Akbou    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    15 quintaux de kif marocain saisis    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    Brèves    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Catalogne : Les indépendantistes consolident leur majorité
Publié dans El Watan le 18 - 02 - 2021

Les partis indépendantistes ont renforcé leur majorité au Parlement régional et sont en mesure de se maintenir au pouvoir à l'issue d'un scrutin marqué par la pandémie et remporté par le candidat du Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez. Le Parlement catalan a jusqu'au vendredi 12 mars pour s'installer.

Un peu plus de trois ans après une tentative de sécession avortée, les indépendantistes (ERC, JxCat et CUP) ont dépassé pour la première fois les 50%, renforçant leur majorité avec 74 sièges. Le Parti socialiste catalan (PSC) a remporté 33 sièges, le Parti politique indépendantiste catalan de gauche de Junqueras (ERC) garde le même nombre avec 33 sièges, Ensemble pour la Catalogne (JxCat), de Carles Puigdemont, a 32 sièges, le parti de l'extrême droite de Santiago Abascal (Vox), pour sa première participation, a obtenu 11 sièges, la Candidature d'unité populaire (CUP) de Carles Riera 9, la coalition électoral Comú Podem 8, Ciudadanos d ́Inés Arrimadas 6 sièges, et enfin le Parti populaire (PP), de Pablo Casado, s ́est contenté de seulement 3 sièges.
Le Parti socialiste catalan (PSC) a remporté les élections catalanes du 14 février et a égalé avec 33 sièges l'ERC, qui aura des options pour former un gouvernement indépendant à majorité absolue avec JxCat et la CUP, avec 48% des voix et 74 sièges, tandis que CS s'effondre et Vox fait irruption en tant que quatrième force avec 11 députés. Très probablement, le Père Aragonès (ERC) sera le prochain «président» de la Generalitat. De leur côté, les socialistes récupèrent à nouveau la ceinture métropolitaine, historiquement connue sous le nom de «Ceinture rouge», et ils se sont imposés dans le quartier de Barcelone. Cependant, le candidat du PSC et ancien ministre de la Santé, Salvador Illa, se présentera pour l'investiture.
Le taux de participation a chuté
Aux élections catalanes du 21 décembre 2017, le taux de participation était de 81,9% du recensement. Les votes constitutionnalistes étaient de 2228, 421 et les votes séparatistes de 2079, 340. Aux élections catalanes de ce dimanche 14 février 2021, le taux de participation était de 54,4% du recensement, les voix constitutionnalistes étaient de 1332,337 et les voix séparatistes de 1360,696. L'élément-clé des élections autonomes en Catalogne est la participation, lorsqu'elle est élevée ou moyenne, les constitutionnalistes gagnent en voix, quand elle est basse, les séparatistes gagnent en voix. Aux sièges, les séparatistes l'emportent toujours grâce à une loi électorale qui prédomine sur les zones rurales, que les indépendantistes contrôlent. Ils ont donc passé quatre décennies à contrôler la Generalitat.
Pour la première fois depuis 1981, l'extrême droite siégera au Parlement catalan. La liste de Vox, conduite par Ignacio Garriga, a remporté 11 sièges. Et c'est également une première. Le représentant de la droite classique (Partido Popular, équivalent des Républicains), Alejandro Fernández, est derrière avec 3 sièges remportés avec 4,6% des voix. La première grande victoire de Vox a eu lieu en décembre 2019 avec l'élection d'une dizaine de conseillers régionaux en Andalousie.
Puis, le parti d'extrême droite a réalisé au printemps 2020 d'excellents scores à Madrid et à Murcia. Dans ces trois régions, Vox soutient les exécutifs composés du Partido Popular et de Ciudadanos. En janvier 2020, Vox devenait le troisième groupe au Parlement espagnol avec une soixantaine de parlementaires. Vox, scrutin après scrutin, enchaîne les percées électorales, c'est la première fois qu'il se hisse devant la droite classique.

Espagne
De notre correspondant Ali Ait Mouhoub
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.