Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    Drame de Melilla: le Forum diplomatique de solidarité avec le peuple sahraoui condamne la répression sanglante de migrants africains    JM/Boxe : Houmri bat le Marocain Assaghir et passe en demi-finale    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Santé: une "grande importance" accordée à l'application des protocoles thérapeutiques en oncologie    JM Oran-2022 : engouement populaire sans précédent, l'autre succès de la 19e édition    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    OL : Aouar ne va pas prolonger son contrat    JM: le badminton et la lutte décrochent l'or, le karaté do termine avec l'argent    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Face aux séismes    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Des contrats menacés par le blocus pétrolier    Plus de 30 villageois dont des enfants tués    La base constitutionnelle seule au menu    Tosyali décroche le trophée    Echos d'un procès figé    Bâtonnat d'Alger: au boulot    Plus de peur que de mal    La réussite au BEM fêtée avec faste    Le FFS dérange les forces occultes    Comme une lettre à la poste    Peut-on réussir la transition?    Riga débarque    Le club otage des forces occultes    Comment l'émigration a lutté contre l'OAS    C'est parti pour la 13e édition    Karima et Yousra enchantent le public    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'événement sera commémoré en France
Pour la première fois, « L'autre 8 Mai 1945 »
Publié dans El Watan le 28 - 04 - 2005

Le 60e anniversaire des manifestations du 8 mai 1945 dans le Constantinois et les massacres de populations algériennes qu'elles ont entraînés sera commémoré en France par un important colloque avec la participation de Hocine Aït Ahmed, Mohamed Harbi, Henri Alleg... qu'organise la ligue des droits de l'homme et de nombreuses rencontres-débat à l'initiative du parti communiste français, de l'Association au nom de la mémoire, du Centre culturel algérien, etc.
« Il y a soixante ans : l'autre 8 mai 1945. Le trou de mémoire colonial et la société française d'aujourd'hui ». C'est le thème du colloque qu'organise la ligue des droits de l'homme samedi 7 mai prochain à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Au programme, les historiens Gilles Manceron, qui introduira pour la ligue des droits de l'homme le colloque ; Mohamed Harbi qui traitera du mouvement national algérien en mai 1945 ; Annie Rey-Goldzeiguer abordera les événements de Sétif en mai 1945 ; Jean-Pierre Peyroulou, les événements de Guelma ; Benjamin Stora, la mémoire du 8 mai 1945. Laure Blévis traitera de la LDH et la défense des droits des colonisés. Pour le débat de cette matinée, les discutants annoncés seront Hocine Aït Ahmed et Henri Alleg. Le thème de l'après-midi sera « Quels liens peut-on établir entre l'impensé colonial et les problèmes de la société française d'aujourd 'hui ? » Une première table ronde aura pour sujet « Des difficultés ou discriminations spécifiques frappent-elles les populations originaires des anciennes colonies et pays du Sud ? » Pour en débattre, Bernard Birsinger, maire de Bobigny ; Khadidja Bourcart, maire-adjointe de Paris en charge des étrangers non communautaires ; Damarys Maa, de l'association de femmes africaines IFAFE et Françoise Lorcerie, sociologue. Le discutant sera Philippe Bataille, sociologue. Une seconde table-ronde aura pour thème « Quel rapport entre le passé colonial et les réflexions sur la citoyenneté aujourd'hui ? ». Pour traiter de cette question, Patrick Weil, directeur de recherche au CNRS, codirecteur de l'ouvrage L'Esclavage, la colonisation, et après... ; Arlette Heymann-Doat, professeur de droit ; Sidi Mohammed Barkat, philosophe, chercheur et Nacira Ghénif-Soullamas, sociologue et anthropologue. La discutante sera Wassyla Tamzali, avocate. Le 8 mai 1945, « C'est aussi un crime colonial contre le peuple algérien », c'est le thème d'une soirée « Pour la mémoire, pour la vérité et pour la justice », qu'organise le PCF le 2 mai prochain au siège du parti, place Colonel Fabien. Avec les interventions de Michel Duffour, ancien secrétaire d'Etat à la culture, président du Conseil national du PCF ; Mehdi Lallaoui, président de l'association Au nom de la mémoire ; Henri Alleg, président de l'Association des combattants de la cause anti-coloniale. Des textes et poèmes de Kateb Yacine seront lus par Anne Alvaro et Sophie de la Rochefoucauld, comédiennes. Sera également projeté le film Les Massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945, réalisé par Mehdi Lallaoui et Bernard Langlois. Pour sa part, l'association du Manifeste des libertés a organisé une rencontre-débat sur « La question coloniale en France aujourd'hui : entre le politique et le psychique » jeudi dernier avec les interventions, notamment des psychanalystes Alice Cherki et Fethi Benslama à la maison des associations du 3° arrondissement. L'association Au Nom de la Mémoire organise à Paris une projection-débat autour de « L'autre 8 mai 1945. A propos des massacres de Sétif, Guelma, Kherrata », vendredi 6 mai à 19h30 au Forum des images, avec la projection Des Massacres de Sétif, un certain 8 Mai 1945 de Mehdi Lallaoui et Bernard Langlois. La projection du film sera suivie d'un débat avec les historiens Gilles Manceron, Benjamin Stora, Claude Lauzu, Sylvie Thénault, Jean-Pierre Peyroulou. Par ailleurs, l'association Au Nom de la mémoire organise au mois de mai de nombreuses projections-débat autour de cet événement, notamment à Marseille, Lyon, Rennes, Saint-Denis, Strasbourg.... Deux générations d'écrivains algériens évoqueront le 8 mai 1945 samedi 7 mai au Centre culturel algérien à partir de 17 h. Avec Maïssa Bey, Rachid Boudjedra, Mehdi Lallaoui, Wacini Laâredj et Habib Tengour.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.