Bedoui condamné à 10 ans de prison ferme    Aubin sous le charme de la police algérienne    Saïda Neghza livre sa thérapie    Un professionnel explique    Les facettes du marché auto    La Chine en deuil après la mort de l'ex-président Jiang Zemin    Huitième tentative ratée pour élire le chef de l'Etat    Un parti dénonce des agressions marocaines «délibérées»    Six pieds sous terre    Place à l'Espagne    Annaba se mobilise pour sa réussite    Le Paris-Djanet et la station de Baraki    Les salines de Feraoun revivent    La loi de l'omerta    «le Vieux Renard» de la Wilaya III    Les historiens au chevet de la «Mémoire»    «Chajarat el maouz» remporte le prix «Keltoum»    Ligue 2: l'ES Mostaganem confirme, l'ES Ben Aknoun nouveau dauphin    L'Algérie abritera la prochaine réunion du réseau parlementaire international de soutien au Sahara occidental    Lamamra tient des rencontres bilatérales en marge de sa participation au Forum ROME-MED    Constantine: saisie de près 8 kg de kif traité et arrestation de 4 personnes    Coronavirus: 4 nouveaux cas et aucun décès    Mondial 2022: la Corée du Sud rejoint le Portugal en 8es de finale, l'Uruguay éliminé    Sahara occidental: la persistance du conflit, une préoccupation majeure pour les citoyens du monde    Le Raï, du berceau rural au patrimoine de l'humanité    32 chercheurs algériens honorés pour leurs contributions scientifiques    Algérie Télécom et Djezzy signent une "convention de partenariat"    Energie et mines : Arkab préside une réunion sur l'adoption par Sonatrach de la norme "ISO 37001"    APN: présentation d'un exposé sur les missions d'information dans les wilayas d'Adrar, In Salah et Bordj Badji Mokhtar    Rendez-vous du théâtre professionnel à Ain El Beida/Oum El Bouaghi : bon accueil du public au spectacle d'ouverture    Opéra d'Alger: retrouvailles festives avec "Lemma Becharia"    L'APS célèbre le 61e anniversaire de sa création    Tribunal de Dar El Beida: les terroristes Zitout, Aboud et Boukhors condamnés à 20 ans de prison ferme    Tribunal de Sidi M'hamed : 12 ans de prison ferme contre Ouyahia et 10 ans de prison ferme contre Sellal et Bedoui    Interdiction de fumer dans les lieux publics: Les textes d'application font défaut    Un recul réconfortant    En perspective de la distribution de 5.300 logements ce mois de décembre: Des instructions pour accélérer l'affichage des listes des bénéficiaires    Ligue 2 (8e journée): Des chocs à la pelle    La fin de l'Etat jacobin ?    Sûreté de wilaya: 129 officiers de police prêtent serment    Coopération: Tebboune en Russie avant la fin de l'année    Le badge de l'Emir du Qatar    Ligue 1 (12e journée): Le CRB détrône le CSC, naufrages du MCO et de l'USMK    ALGERIE (NS) UNDERGROUND !    «Nous combattons les idées toxiques»    Entre le Maroc et la France, le grand désamour    Quel avenir pour l'Europe ?    Pourquoi s'auto-dénigrer ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'événement sera commémoré en France
Pour la première fois, « L'autre 8 Mai 1945 »
Publié dans El Watan le 28 - 04 - 2005

Le 60e anniversaire des manifestations du 8 mai 1945 dans le Constantinois et les massacres de populations algériennes qu'elles ont entraînés sera commémoré en France par un important colloque avec la participation de Hocine Aït Ahmed, Mohamed Harbi, Henri Alleg... qu'organise la ligue des droits de l'homme et de nombreuses rencontres-débat à l'initiative du parti communiste français, de l'Association au nom de la mémoire, du Centre culturel algérien, etc.
« Il y a soixante ans : l'autre 8 mai 1945. Le trou de mémoire colonial et la société française d'aujourd'hui ». C'est le thème du colloque qu'organise la ligue des droits de l'homme samedi 7 mai prochain à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Au programme, les historiens Gilles Manceron, qui introduira pour la ligue des droits de l'homme le colloque ; Mohamed Harbi qui traitera du mouvement national algérien en mai 1945 ; Annie Rey-Goldzeiguer abordera les événements de Sétif en mai 1945 ; Jean-Pierre Peyroulou, les événements de Guelma ; Benjamin Stora, la mémoire du 8 mai 1945. Laure Blévis traitera de la LDH et la défense des droits des colonisés. Pour le débat de cette matinée, les discutants annoncés seront Hocine Aït Ahmed et Henri Alleg. Le thème de l'après-midi sera « Quels liens peut-on établir entre l'impensé colonial et les problèmes de la société française d'aujourd 'hui ? » Une première table ronde aura pour sujet « Des difficultés ou discriminations spécifiques frappent-elles les populations originaires des anciennes colonies et pays du Sud ? » Pour en débattre, Bernard Birsinger, maire de Bobigny ; Khadidja Bourcart, maire-adjointe de Paris en charge des étrangers non communautaires ; Damarys Maa, de l'association de femmes africaines IFAFE et Françoise Lorcerie, sociologue. Le discutant sera Philippe Bataille, sociologue. Une seconde table-ronde aura pour thème « Quel rapport entre le passé colonial et les réflexions sur la citoyenneté aujourd'hui ? ». Pour traiter de cette question, Patrick Weil, directeur de recherche au CNRS, codirecteur de l'ouvrage L'Esclavage, la colonisation, et après... ; Arlette Heymann-Doat, professeur de droit ; Sidi Mohammed Barkat, philosophe, chercheur et Nacira Ghénif-Soullamas, sociologue et anthropologue. La discutante sera Wassyla Tamzali, avocate. Le 8 mai 1945, « C'est aussi un crime colonial contre le peuple algérien », c'est le thème d'une soirée « Pour la mémoire, pour la vérité et pour la justice », qu'organise le PCF le 2 mai prochain au siège du parti, place Colonel Fabien. Avec les interventions de Michel Duffour, ancien secrétaire d'Etat à la culture, président du Conseil national du PCF ; Mehdi Lallaoui, président de l'association Au nom de la mémoire ; Henri Alleg, président de l'Association des combattants de la cause anti-coloniale. Des textes et poèmes de Kateb Yacine seront lus par Anne Alvaro et Sophie de la Rochefoucauld, comédiennes. Sera également projeté le film Les Massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945, réalisé par Mehdi Lallaoui et Bernard Langlois. Pour sa part, l'association du Manifeste des libertés a organisé une rencontre-débat sur « La question coloniale en France aujourd'hui : entre le politique et le psychique » jeudi dernier avec les interventions, notamment des psychanalystes Alice Cherki et Fethi Benslama à la maison des associations du 3° arrondissement. L'association Au Nom de la Mémoire organise à Paris une projection-débat autour de « L'autre 8 mai 1945. A propos des massacres de Sétif, Guelma, Kherrata », vendredi 6 mai à 19h30 au Forum des images, avec la projection Des Massacres de Sétif, un certain 8 Mai 1945 de Mehdi Lallaoui et Bernard Langlois. La projection du film sera suivie d'un débat avec les historiens Gilles Manceron, Benjamin Stora, Claude Lauzu, Sylvie Thénault, Jean-Pierre Peyroulou. Par ailleurs, l'association Au Nom de la mémoire organise au mois de mai de nombreuses projections-débat autour de cet événement, notamment à Marseille, Lyon, Rennes, Saint-Denis, Strasbourg.... Deux générations d'écrivains algériens évoqueront le 8 mai 1945 samedi 7 mai au Centre culturel algérien à partir de 17 h. Avec Maïssa Bey, Rachid Boudjedra, Mehdi Lallaoui, Wacini Laâredj et Habib Tengour.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.