Lettre ouverte à un frère de l'Armée Nationale Populaire    Industrie pharmaceutique: appel à une production locale innovante    Rezig reçoit des experts en agriculture membres de la communauté établie au Canada    FC Barcelone: Guardiola répond sèchement au Barça !    Décès de Jean Daniel: le Président Tebboune rend hommage à un "ami de la révolution algérienne"    Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné    Consécration du 22 février Journée nationale, un acquis pour le peuple et pour l'Algérie    Foot/ L2 (boycott des clubs): le Bureau fédéral refuse le report de la 20e journée    Etiquetage des produits originaires du Sahara occidental : les clarifications de la nouvelle Commission européenne    USMA : Ardji ou Yaïche pour remplacer Zouari    MCA: La confiance sera renouvelée à Toual    Tribunal de Bir Mourad Raïs : le Directeur général du groupe Ennahar placé en détention provisoire    Opticharge, une nouvelle application mobile pour le transport de marchandises    Une expulsion et des interrogations    Le PAD engagera de larges consultations avec les anti-pouvoir    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Le Président Tebboune accorde des entrevues à des médias nationaux et etrangers    Tunisie: Ennahdha soutient le gouvernement Fakhfakh, vote de confiance la semaine prochaine    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Erdogan menace la Syrie d'une opération à Idleb    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    "Le centre de décision ne se trouve pas chez le pouvoir formel"    «Par quelle main retenir le vent»    Karim Younès au rang de ministre d'Etat    13,4 milliards DA d'investissement en 2019    Madar joue la carte des «primes »    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    Erling Haaland, naissance d'un géant    Le virus de l'argent en quarantaine !    Être radieuse, c'est possible !    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les corps communs en grève les 23 et 24 février    Le Galaxy Z Flip, le premier écran en verre pliable de Samsung    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    Le message poignant De nos frères blessés    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    "Et si je les tuais tous, Madame", le monologue des silences bavards    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Pour faire face à la grève: Air Algérie affrète deux avions et recrute de nouveaux personnels navigants    Que serait le 7e art sans les artistes ?!    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Berraf dénonce un 'montage'    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Décret 04-10
Berraf écrit à Guidoum
Publié dans El Watan le 22 - 10 - 2005

Les dernières déclarations du ministre de la Jeunesse et des Sports, Yahia Guidoum, relatives au décret d'application de la loi 04-10 relative à l'éducation physique et aux sports, suscitent un vaste débat au sein des acteurs du mouvement sportif national.
Le Comité olympique algérien (COA) n'est pas resté à la traîne de ce débat. Dans une correspondance adressée au premier responsable de la tutelle, le comité olympique algérien, lui, indique « certains articles du décret d'application de la loi 04-10 sont en contradiction avec la charte olympique et les statuts des fédérations internationales auxquels a adhéré pleinement le mouvement associatif sportif algérien ». Les articles visés sont ceux qui traitent du mandat des élus au sein des fédérations et le quota d'experts désignés par le ministère pour faire partie de l'assemblée générale (de toutes les fédérations). Rappelons que les termes du décret stipulent que les élus ne peuvent exercer plus d'un mandat et que le niveau des experts désignés par la tutelle passe de 10 à 30%. La lettre du COA souligne : « Il y est clairement préconisé l'autonomie des fédérations qui doivent être mises à l'abri de toute ingérence dans la composition de leurs organes élus de gestion, et ce, conformément à la charte olympique et à l'article 50 de la loi sus-citée. » La FIFA, elle aussi, a rappelé ce principe dans la circulaire adressée aux associations membres de la FIFA, sous le titre « Lois nationales et statuts des associations membres de la FIFA », en date du 12 août 2005. Le comité olympique algérien souligne un peu plus loin : « Nous avons le regret de relever que le texte en question stipule la désignation de 30% des membres de l'assemblée générale par le ministère de tutelle, et par conséquent ne reflète plus l'esprit de la loi sur les associations à laquelle il est fait référence... Il s'avère être plutôt une mesure d'empiétement sur leurs compétences et une restriction drastique de leurs prérogatives. La limitation du mandat des dirigeants à n'exercer qu'une seule investiture est également contraire aux règles fondamentales de la démocratie ainsi qu'aux usages et réglementations qui prévalent au niveau de toutes les instances sportives internationales. Ces mesures constitueront, à notre humble avis, un frein à la promotion des dirigeants sportifs algériens auprès des fédérations et associations internationales qui exigent de l'expérience et de la reconnaissance pour pouvoir figurer dans leurs instances. » Le COA met l'accent sur « le risque d'exclusion qui guette nos fédérations si leurs statuts n'étaient pas conformes à ceux des fédérations internationales auxquelles elles sont affiliées, et notamment l'interdiction de l'intervention d'organes extérieurs dans leur processus électoral ainsi que la limitation de la durée des mandats ou du nombre de réélections. Ces nouvelles mesures constituent des dysfonctionnements aux dispositions de la loi relative à l'éducation physique et aux sports et à la loi qui régit les associations. Ces changements sont d'autant plus incompréhensibles qu'ils ont fait l'objet de réunions conjointes entre le ministère de tutelle, les fédérations sportives nationales et le Comité olympique algérien. » Le débat est lancé sur certains aspects du décret 04-10.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.