L'indépendance de la justice, parent pauvre du système    Abdelaziz Belaïd officiellement partant    Le clan de Djemaï ne cède pas les commandes    Des acteurs de la révolution du 22 février tentent de s'organiser    Imminent changement à la tête des médias publics    Vers l'interpellation des chefs de parti sur le "hirak"    Le pirate qui avait sillonné le ciel algérien arrêté    Plus de 2,6 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence    Vers la fermeture de l'usine Renault    La FAF reçoit l'ambassadeur d'Argentine    Le GSP (Dames) et le CRBBA (Messieurs) sacrés    Réforme ou manœuvre électoraliste ?    Le labyrinthe    Le wali délégué de Draâ Errich installé    Grave incendie dans une école primaire    3 remèdes au miel pour traiter naturellement la grippe    Deux foires commerciales ravagées par les flammes    Sit-in des souscripteurs AADL    Découverte d'une microplantation de cannabis    Le gouvernement français veut jouer la transparence    Karoui autorisé lors du deuxième tour    ...sortir ...sortir ...sortir ...    La prophétie de Benflis    Pour la mise en place de stratégies d'enseignement de l'art dramatique et de traduction des textes théâtraux    Les Misérables de Ladj Ly, candidat de la France pour les Oscars    Les maires de Béjaïa tournent le dos au scrutin    Béjaïa : Les manifs continuent    Procès de Louisa Hanoune : L'Alternative démocratique réclame sa «relaxe»    Indices    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    JS Kabylie : Le CRB et Horaya en ligne de mire    Berraf réagit aux accusations    Coupe arabe : La JS Saoura prépare Al Shabab    Sonatrach: Des contrats gaziers à long terme renouvelés dans les prochains mois    FAF - Frais d'engagement des clubs: Délai prolongé jusqu'au 31 décembre    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    L'Algérie à la croisée des chemins : Résoudre rapidement, par une élection présidentielle transparente, la crise politique ou la régression    Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM? Episode I : les réseaux sociaux    Lutte contre le changement climatique: L'ONU salue les efforts de l'Algérie    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Incident de Oued Rhiou: Le parquet de la République ouvre une enquête    Côte d'Ivoire : La profanation de la tombe de DJ Arafat ne restera pas impunie    Google Pixel 4 et Pixel 4 XL attendus pour la mi-octobre    Un rapport de l'IGF pointe un risque de faillite    Horreur à Oum El-Bouaghi    Le chef de la Minurso visite les camps de réfugiés sahraouis    Apple dévoile 3 nouveaux iPhones et un nouvel iPad    7e Festival du melhoun du 25 au 27 septembre à Mostaganem    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand algerie-focus.com inaugure le journalisme interactif
Le site vient de souffler sa deuxième bougie
Publié dans El Watan le 06 - 11 - 2010

C'est l'un des pionniers de la presse électronique. Lui, c'est le site «algerie-focus.com», un journal en ligne généraliste.
Lancé le 1er novembre 2008, il vient de souffler sa deuxième bougie. Une occasion de jeter un œil dans le rétroviseur et d'esquisser un premier bilan d'une expérience fort probante. «L'idée de la création de ce canard électronique est née à la fois d'un constat et d'une nécessité. D'abord, j'avais remarqué en discutant avec des amis journalistes algériens qu'une certaine atonie avait fini par les affecter.
Blasés et contraints, ils se contentaient de pratiquer un journalisme statique : traitement des dépêches d'agences, articles factuels, etc.», explique Fayçal Anseur, fondateur et rédacteur en chef du site.
Détaillant l'identité et la philosophie éditoriale de ce nouveau média, Fayçal Anseur dira : «La philosophie de algerie-focus.com est simple : un média indépendant traitant des sujets de fond sur l'Algérie, mais sous un angle plus large, c'est-à-dire, essayer de comprendre l'Algérie de l'intérieur en la replaçant dans un univers mondial et mondialisé.» Pour se démarquer, l'équipe fondatrice du site mise d'emblée sur la technologie en vue de monter un véritable média interactif : «Afin de prendre le train en marche et de se mettre au standard international, nous avions décidé de créer avec nos petits moyens un média dans l'esprit de l'Internet 2.0, interactif et participatif, faisant la part belle aux multimédias : vidéos, podcasts, blogs, etc.»
Pour la question du modèle économique, force est de constater que le site peine, comme tous les journaux électroniques, à capter de la pub devant la frilosité des annonceurs DZ : «Notre journal est bien visible désormais sur la toile et a réussi à fidéliser un lectorat de plus en plus important. Mais nous peinons à décrocher des contrats de publicité avec des annonceurs algériens. Nous en avons contacté plusieurs, des plus gros aux petites entreprises, mais en vain», regrette Fayçal Anseur. Au plan technique, notre confrère exhorte ardemment les pouvoirs publics à faire un effort sur le débit.
D'ailleurs, il n'hésite pas à assimiler ces entraves techniques à une forme sournoise de censure : «Je remarque que l'Internet algérien ne souffre pas d'une censure à la hussarde comme c'est le cas chez notre voisin tunisien par exemple.
Mais si l'on décide de maintenir un Internet bas débit en Algérie afin de décourager les internautes, cela reviendrait à estimer qu'il s'agirait d'une volonté de pratiquer une censure ‘'subtile'', technique, mais qui reste quand même une censure qui ne dit pas son nom.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.