Dans un discours au siège du MDN: Les mises en garde de Tebboune    Le crime économique organisé, une menace pour la sécurité mondiale    Commerce: Le ministre demande aux boulangers de «patienter»    Le baril bombe le torse    Quid des nouvelles villes en Algérie ?    CAF: Le match Algérie-Côte d'Ivoire maintenu à Japoma    Groupe D : Egypte-Soudan, aujourd'hui à 20h00: Victoire obligatoire pour les «Pharaons»    Groupe D : Guinée-Bissau - Nigeria, aujourd'hui à 20h00 - L'outsider sans complexes    Oran: Quatre morts dans la chute d'un monte-charge    Covid-19: La question de la vaccination des enfants bientôt tranchée    Sommes-nous vaccinés contre le vaccin ?    Tlemcen: Une stèle pour Benaouda Benzerdjeb    L'éternelle nuit religieuse : l'Horloge bloquée sur minuit    Des Américains en prospection à Oran    Incontournable marché libyen    Pépé s'attend à un gros duel    Luis Suarez, un cas difficile à gérer    Umtiti blessé au pied et opéré    Inadmissible!    Sept nouveaux manifestants anti-putsch tués    Onze morts dans des raids au Yémen    Panique dans les lycées    Une hausse inquiétante    L'heure est grave    Des critiques aux reproches    «Le spectre de l'achat des voix plane»    Les facteurs d'une Renaissance nationale    Didouche Mourad revisité à Aghribs    La semaine du film documentaire    CAN-2021 / Côte d'Ivoire - Algérie (J-2) : concentration maximale chez les Verts    APN: présentation du projet de loi portant règlement budgétaire de l'exercice 2019    L'application de certaines dispositions de la loi relative au chahid et au moudjahid, après enrichissement des textes    Chanegriha : La rencontre avec le président Tebboune au siège du MDN revêt une "symbolique particulière"    Saisie de plus de 15 kg de cocaïne et 14 q de kif traité en 2021    De Mistura doit agir pour garantir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Le Conseil présidentiel en faveur de la tenue des élections    Le statu quo !    "L'ACTIVITE SYNDICALE EST VITALE POUR LA SOCIETE"    Levée des obstacles sur 679 projets d'investissement    Accidents de la route : 34 morts et 1027 blessés en une semaine    A l'écoute de la CAN    Croissance de 8,1% en 2021, au plus haut depuis une décennie    Le pôle de formation ouvre ses portes à la presse    M. Lamamra reçu par le Président égyptien Abdelfattah Al-Sissi    Trois morts suite à une attaque par drone    Privilèges, affectations et contrariétés !    Une histoire entre colons    Tu recevras autant que tu as...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Manque de gynécologues
Ephs à Oum El Bouaghi
Publié dans El Watan le 19 - 01 - 2011

Les 5 établissements publics hospitaliers (EPHS) que compte la région d'Oum El Bouaghi, pâtissent du manque de médecins spécialistes, notamment en gynéco-obstétrique et chirurgie générale, qui connaissent un déficit aussi récurrent que pénalisant.
Dernièrement à Aïn Beïda, une parturiente primipare a été évacuée d'urgence à Oum El Bouaghi pour subir une césarienne, mais comme la seule gynécologue conventionnée avec l'EPH, n'était pas de garde cette nuit-là, la famille a dû recourir aux services de l'hôpital de Khenchela. A Meskiana, il n'y a pas non plus de gynécologues. Les patientes sont contraintes de solliciter les services des cliniques privées de Aïn Beïda. Si au cours de l'année 2010, le secteur a enregistré le recrutement de 23 spécialistes, dont des gynécologues, des pédiatres, des ORL, des orthopédistes, un cancérologue et des chirurgiens, il n'en demeure pas moins que le déficit reste important, d'autant que des médecins spécialistes ont quitté la wilaya pour d'autres régions.
Le secteur nécessite 60 autres spécialistes pour assurer une couverture plus large au niveau des établissements sanitaires, tant à l'est qu'à l'ouest de la wilaya. A signaler d'autre part que durant l'exercice écoulé, 48 médecins généralistes ont été recrutés et affectés dans les 10 établissements sanitaires existants. Nous apprenons que le service d'hémodialyse de Aïn M'lila, qui compte 12 générateurs (reins artificiels) vient de s'offrir les services d'un néphrologue, alors que celui d'Oum El Bouaghi (hôpital Ibn Sina) s'est renforcé par le recrutement d'un cancérologue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.