Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    Le vieux de mon village    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Un Palestinien tombe en martyr    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'abstention persiste
Publié dans El Watan le 26 - 11 - 2005

Les électeurs de la wilaya de Béjaïa ont, une nouvelle fois, été nombreux à bouder les urnes. 34,49 % seulement des 439 000 inscrits ont consenti à aller voter pour les APC, et seulement 31,43 % l'ont fait pour l'Assemblée populaire de wilaya (APW).
Le taux est bien entendu supérieur à celui enregistré lors des dernières élections locales d'octobre 2002 qui, lui, s'était limité à un peu moins de 11% de participation. Le contexte n'étant pas le même, cependant - puisque les dernières locales ont été lourdement entravées par le mouvement des archs et boycottées par le RCD -, les observateurs préfèrent renvoyer la comparaison au scrutin local de 1997 qui a vu la participation et l'engagement de tous les acteurs politiques, dans un environnement autrement plus serein et plus dense politiquement que celui subi dans la région depuis les événements violents de 2001. Or, le taux s'était en 1997 borné également à dépasser le seuil des 50%, à l'issue d'un scrutin que l'on salue encore comme celui où l'on a le plus fait le plein. Pêle-mêle, la campagne fade, de l'avis même de certains cadres politiques désormais libérés de l'obligation de réserve, menée par les différents candidats et leurs supports, la composante peu consensuelle des listes proposées, le boycott répété des urnes ces dernières années, les mauvaises conditions météorologiques ayant caractérisé le jour du vote... sont des éléments d'explication que l'on tente d'avancer. Le cas qui retient le plus l'attention, chez les militants du FFS et du RCD à tout le moins, est celui de l'électorat au niveau de la ville de Béjaïa. Le chef-lieu de la wilaya se classe, en effet, en avant-dernière position en termes de taux de participation, avec seulement 18,96 %. Soit, juste avant la commune d'El Kseur (16,97 %) qui, elle, continue à faire exception et à subir des répliques lointaines des événements du printemps noir.
Anomalies
La tendance a été, dès le départ, relevée en données chiffrées, jeudi dernier, et appuyée par une ambiance pour le moins feutrée dans les rues de la ville. Point d'agitation aux alentours des centres de vote, où les quelques votants observés se rendaient individuellement, comme entre deux courses à faire. En début d'après-midi, au centre de vote installé au Théâtre régional de Béjaïa, le deux jeunes observateurs délégués par le FFS et le RCD nous apprennent que l'affluence a été trop faible la matinée et que les gens commençaient à peine à venir voter. Le souci est néanmoins relégué en dernier par la confusion induite par les bulletins de vote. Les bulletins se ressemblent et rien ne les distingue, à part l'intitulé intégral des partis politiques et des numéros affectés à la fin de la campagne électorale, s'agissant des indépendants. Point de tablettes également dans les isoloirs qui auraient aidé à faire le tri parmi les quatorze bulletins bleus représentant les listes candidates à l'APW, se plaint-on. Au sortir des bureaux, des électeurs « âgés » laissent éclater leur colère pour avoir voté « n'importe comment ». Dans les permanences du PT et du RCD, l'on signale même des confusions dans la disposition des bulletins. Ainsi, dans un bureau de vote à Ihaddadène, une bonne liasse de bulletins représentant la liste RND aurait été mêlée à la pile réservée pour la liste RCD. Des anomalies qui, cela dit, ne semblent pas tellement avoir pesé dans la dissuasion des électeurs pour qu'ils aillent glisser leurs bulletins dans l'urne. Les « pics » de participation sont venus d'une dizaine de communes à travers la wilaya, selon l'estimation donnée, hier en fin d'après-midi, par le wali de Béjaïa. Les villes de Tichy et de Tazmalt, avec respectivement 55,39% et 55,38%, se placent en tête. Deux localités à peine moyennes, à dimension urbaine, où la bataille a été pour le moins acharnée. A Tazmalt, où le revenant Smaïl Mira a effectué un retour gagnant avec El Moussalaha, une liste indépendante qui a ravi la majorité au FFS, la participation a dû compter sur la mise à contribution des alliances et des circuits claniques. Une donne également observée ailleurs, de moindre influence peut-être, mais qui prédomine toujours sur ce genre de joutes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.