Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Said Chanegriha préside la cérémonie d'ouverture    Real - Ancelotti : "Les jeunes n'ont pas joué comme ils savent le faire"    Parution d'une publication dédiée à l'histoire de la participation algérienne aux Jeux Olympiques    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Tottenham : Conte ne lâche pas Tuchel après leur altercation    Optimisme interdit ?    RC Relizane - Bilans adoptés et démission du président du CSA: Les responsables du désastre tenus de rendre des comptes    NC Magra: Le maintien comme unique objectif    Après un gel des activités durant ces deux dernières années: Du nouveau pour le montage d'appareils électroménagers    Onze foyers d'incendies enregistrés à travers six wilayas du pays    Une voiture dérape et chute d'un pont : un mort et un blessé    Etres pensants et animalité    Naftal: 660.000 véhicules roulent au GPLc    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Nouveau coach, mêmes ambitions    Manchester United s'effondre    Rentrée ratée pour le Barça et Lewandowski    Le Hamas en appelle aux organisations internationales    L'Algérie pays à fortes potentialités    Ces entreprises qui ne connaissent pas la crise    Plus de 4 millions de demandeurs    danger permanent    Des chiffres toujours en hausse    Les essais techniques lancés fin août    La nouvelle stratégie    41 morts dans l'incendie d'une église du Caire    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Soudan: au moins 52 morts dans des inondations    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Décès du journaliste italien Piero Angela: Goudjil présente ses condoléances    L'Algérie présente ses condoléances    Une association sahraouie condamne les violations de l'occupant marocain contre la famille du militant Ghali Bouhela    Le CN prend part à une séance sur la participation des jeunes à la vie politique    Maroc: plus de 60% des jeunes diplômés universitaires sont au chômage    Egypte: 41 morts dans l'incendie d'une église au Caire    Secousse tellurique de magnitude 2,5 degrés dans la wilaya de Tipaza    Festival de musique et chant Chaouis de Khenchela: la 10è édition en août    Le jeune prodige palestinien Mohamed Wael El Bessiouni enchante le public algérois    Lancement d'une campagne nationale de sensibilisation à la bonne utilisation du GPLc    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Ghannouchi sur le départ ?    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ouyahia relance les archs
Kabylie
Publié dans El Watan le 26 - 12 - 2005

Le chef du gouvernement, Ahmed Ouyahia, a attendu une année pour réinviter les archs à la table des négociations. En janvier 2005, et alors que personne ne pensait que le dialogue aller reprendre, Ouyahia invite les archs, qui ne tardèrent pas à dire oui.
L'objectif des délégués du mouvement est cette fois-ci clair : arracher un accord du chef du gouvernement sur tout le contenu de la plate-forme d'El Kseur. Moins de 24 heures après la reprise du dialogue, Ouyahia accepte les conditions des archs et le 15 janvier au soir un « accord global de mise en œuvre de la plate-forme d'El Kseur » est conclu entre les deux parties et deux commissions sont installées. La délégation des archs jubile, mais c'est Ouyahia qui en sort vainqueur. Les délégués font le point sur ce qui n'a pas été appliqué dans le premier accord conclu en 2004 avant d'entamer des discussions-marathon avec les conseillers du chef du gouvernement sur la manière de mettre en pratique le contenu de la plate-forme d'El Kseur. Les semaines passent et rien de concret ne vient confirmer l'engagement du chef du gouvernement à mettre en œuvre la plate-forme d'El Kseur. Au mois d'avril, Ouyahia crée la surprise en se rendant à Beni Douala pour se recueillir sur la tombe de Guermah Massinissa. L'événement est présenté par les délégués comme une victoire du mouvement, mais en réalité, c'est Ouyahia qui en tire les dividendes politiques, puisque sans rien concéder, il réussit à se rendre dans une région interdite aux officiels depuis avril 2001. Durant l'été, un subterfuge est trouvé pour dissoudre les assemblées locales issues des élections d'octobre 2002. Avec cette dissolution, le pouvoir finalise le dernier acte de l'accord passé en 2004 avec les archs sur les incidences de la crise, alors qu'entre temps les discussions sur la plate-forme d'El Kseur traînent en longueur. Quelques acquis sont périodiquement annoncés par les délégués, qui avancent même l'idée que le pouvoir est d'accord pour officialiser tamazight sans référendum. Cette annonce est intervenue quelques jours seulement avant la visite du président de la République à Tizi Ouzou, mais ce dernier contredit tout le monde. Et à partir de Constantine, il décrète l'impossibilité de satisfaire la revendication identitaire. Il renvoie dos à dos les archs et Ouyahia. Ce fut une véritable douche froide pour les délégués des archs, qui attendent toujours de rencontrer le chef du gouvernement pour d'éventuelles clarifications et la signature d'un accord sur ce qui a pu être acquis après une année de négociations.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.