Dubaï : Le ministre Abdelkader Messahel reçoit le Prix des pionniers arabes des réseaux sociaux    Un pacte mondial sur les migrants mort-né    La vie perturbée de la CAN-2019    «Le médicament anti-douleurs sera disponible dans toutes les pharmacies»    «Prémunir le retour à la décennie noire qui a failli détruire l'Etat national»    L'ONPLC annonce l'élaboration d'une cartographie des dangers de corruption    Ghezzal retrouve la compétition    L'Algérien Ferhat retrouve ses talents de passeur    Six personnes ont trouvé la mort en 24 H    Nabila Goumeziane : «L'œuvre de Mohya, une référence de notre patrimoine»    «Am not your negro» et «L'autre côté de l'espoir» lauréats des Grands prix    «Brossi» décroche la «Grappe d'Or»    BLOQUANT LA CHAINE DE PRODUCTION D'EL HADJAR : Les recrutés en CTA protestent à Annaba    ORAN : 2 ‘'passeurs'' arrêtés et une barque saisie    300 MISES EN DEMEURE ADRESSEES AUX BENEFICIAIRES : 23 marchés couverts non exploités à Oran    A l'écoute des fédérations    AUDI, la marque surprise du salon Autowest    5 candidats pour un siège    Le communiqué déroutant de la coalition    Repêchage de deux corps sans vie sur deux plages de Ben M'Hidi    Remise de clefs de 100 logements sociaux sur les 300    Deux morts et deux blessés graves dans un accident de la circulation à Aïn Touta    Nouvelle orientation    «C'est un jour important pour moi»    Riche programme au menu    30 artistes entrés en lice    Un Nobel, c'est une lumière au bout du tunnel    Football - Mercato hivernal: Absence de joueurs talentueux et clubs surendettés    Soins médicaux en France: Une «autorisation préalable» de la CNAS est nécessaire    Les habitants de Brédéah enfin soulagés: Près de 7 milliards pour une école primaire    Violation des droits d'association, d'expression et de manifestation: Un appel pour éviter le scénario des «Gilets jaunes»    Non, vous n'êtes pas un bon Ministre !    Salon de l'automobile: Des voitures hors de portée à des prix «remisés»    Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (1ère partie)    L'influence US démonétisée par les tweets imbéciles de Trump    Tolérance, ONG, mosquées, campus: Les clarifications du ministre des Affaires religieuses    Le secrétaire d'Etat français auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères: Béatification des 19 religieux chrétiens à Oran, «une réponse aux messages de haine»    Cérémonie de béatification des 19 religieux: Oran fait valoir ses atouts hôteliers    Urbanisme : Elaboration en cours d'un nouveau code unifié et homogène    Huawei : La directrice financière soupçonnée de fraude par les Etats-Unis    Accord de pêche UE-Maroc : La Suède s'oppose aux décisions du Conseil de l'UE    Abdelaziz Bouteflika : " Le FLN est le fruit de Novembre 54 et non l'œuvre d'Octobre "    Mondial-2019 dames : Les Américaines, tenantes du titre, avec Thaïlande, Chili et Suède dans le groupe F    USA : Créations d'emplois moins fortes que prévu    À partir de 2021 : "L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre"    Trump annonce le départ de John Kelly    Paris demande à trump de ne pas semêlerde polotique intérieure Française    Cinq ONG interpellent les autorités: Un appel «pour le respect des libertés»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La capitale veut respirer
Vers la réhabilitation des forêts
Publié dans El Watan le 21 - 01 - 2006

Une opération de réhabilitation des bois et forêts est annoncée pour cette année, par le Conservateur par intérim des forêts d'Alger, Hocine Hamadouche.
Le programme en question, inscrit au budget de la wilaya, touchera, dans sa première phase, les bois de Bouchaoui et des Cars et la forêt de Beaulieu. « L'accord de principe nous a été donné pour entamer cette opération qui débutera courant cette année », affirme M. Hamadouche. Lequel programme consiste en la réalisation d'aménagements urbains récréatifs et l'installation de commodités et de mobiliers urbains avec réhabilitation des terrain de sport, d'aires et allées de promenade. Les premiers travaux cibleront, aux dires du responsable, la forêt de Bouchaoui, qui connaît une forte fréquentation. Le bois du Paradou est déjà pris en charge par la municipalité en vue de sa réhabilitation, ajoute notre interlocuteur. A cet effet, des propositions pour un financement mixte ont été faites par les concernés : wilaya, autorités sectorielles et direction des forêts pour, mener à terme cette action. Un système de surveillance est par ailleurs prévu par les initiateurs du projet pour veiller à la préservation des lieux des actes de vol ou de dégradation. Le responsable annonce par ailleurs deux autres opérations de recensement et de listing des occupations illicites des terres appartenant au domaine forestier. L'autre action se rapporte aux concessions de terre accordées aux particuliers dans le cadre du décret portant droit d'usage. Un bilan de cette opération sera réalisé. Concernant le foncier forestier, ravagé ces dernières années par des détournements en tous genres, M. Hamadouche se veut rassurant : « Le problème ne se pose plus avec la même acuité comme c'était le cas avant l'année 2000 (...) Hormis quelques occupations illégales et constructions illicites, nous n'avons pas à déplorer ce type d'actes. Et l'existence même de ces constructions illégales ne soustrait pas les assiettes foncières au patrimoine. » Il avoue que, par le passé, il y a eu « des cas » de cessions de terres forestières « sans que nous en soyons informés », précise-t-il. Il donnera pour exemple un cas de cession « illégale » d'assiettes foncières relevant du domaine forestier, au profit d'une coopérative immobilière, située à la lisière des bois du 19 Juin, dans la commune de Raïs Hamidou. « Le dossier est actuellement aux mains de qui de droit pour statuer », conclut-il. Le phénomène est selon ce responsable « contenu ». Le recensement des constructions illicites permettra de dégager la superficie occupée et les impacts qu'ont ces occupations sur le tissu forestier. Les fortes concentrations sont localisées essentiellement au niveau de la forêt Les Palmiers, à Bachedjarrah, la forêt de Beni Merad à Bordj El Kiffan, Ouled Mendil, Draria et autre Bouzaréah. Rappelons qu'Alger ne dispose que de 5000 ha de forêts, avec un taux de recouvrement végétal ne dépassant pas les 7%. Des centaines d'hectares ont été englouties par les incendies durant les dix dernières années. Pour ce qui est des périmètres dégagés pour les besoins des actions de mise en valeur des terres forestières (plantations fruitières ou élevages...), des concessions accordées dans le cadre du droit d'usage, comptabilisant 38 ha environ à l'est d'Alger et une trentaine à l'ouest, des concessions qui vont de 20 à 49 ans, une enquête des services forestiers ciblera les bénéficiaires, assure notre interlocuteur. « Ceux (les bénéficiaires) ne respectant pas le cahier des charges seront dépossédés », menace le conservateur. Des équipes pour effectuer les inspections prévues dans cette opération seraient déjà à l'œuvre. Abordant l'exercice 2005, M. Hamadouche dira que le programme, toujours en cours d'ailleurs, s'était axé essentiellement sur deux grands axes, à savoir le nettoiement et la mise à niveau des bois et forêts ainsi que le reboisement. Pour ce qui est du premier, il indiquera que les travaux ciblent pas moins de 1100 ha. Ces travaux, qui sont en cours, ont pour principal objectif la sécurisation du patrimoine, contre notamment les incendies et rendre accessibles les lieux. Des équipes « régulières » de nettoiement ont, par ailleurs, été mises sur pied pour satisfaire lesdites missions. Pour ce qui est du reboisement, le conservateur soutient que pour l'année écoulée, pas moins de 100 000 plants ont été réalisés mais, ajoute le concerné, « le taux de réussite de l'opération diffère d'un endroit à un autre ». Les 100 ha de terres forestières reboisées à Megtaâ Kheira seraient un succès pour notre interlocuteur, ce n'est toutefois pas le cas des « tentatives » de reboisement des axes autoroutiers qui poseraient, selon lui, des problèmes de faisabilité, d'arrosage, d'accès et autre circulation gênante. L'opération de reverdissement de ces axes est « reprise pour cette année », rassure-t-il. Le volet, ayant trait à la sécurisation des bois et forêts, se résume à la réalisation de clôtures, « celle ceinturant le canton nord de la forêt de Bouchaoui est presque achevée », dira Hamadouche, pour ce qui est des bois s'étendant de cette dernière jusqu'au Club des pins, une consultation aurait été lancée par la direction de la conservation pour la construction d'une clôture « stylée ». L'opération couvrira en outre les forêts du Paradou, de Beaulieu et des Bois des Cars. Les travaux sur ces derniers seraient déjà terminés. Cette action, en plus de la sécurisation des forêts, vise la délimitation des espaces appartenant au domaine forestier. Le programme de réalisation devrait être achevé en 2008, soutient le responsable.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.