Référendum sur l'amendement constitutionnel : ouverture de bureaux de vote à l'étranger    Bouira : Les créances de la SDC en hausse    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Ligue 1– Amical : L'ASAM affrontera l'ASO cet après-midi    Nouvelles de Saïda    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    Sahara occidental: le Conseil de sécurité proroge le mandat de la MINURSO d'une année    Wolves : Rayan Aït-Nouri décisif pour ses grands débuts (Vidéo)    Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche 1er novembre    Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    Militaires français au Sahel. Un inconscient colonial si peu refoulé.    Cyclisme: les lauréats de 2019 récompensés à Staouéli    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Pourquoi le 1er novembre 1954 ?    ETAT DE SANTE DU PRESIDENT TEBBOUNE : La Présidence de la République rassure    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    Ligue 1-Covid19: le championnat peut reprendre mais sous conditions    Dessins et desseins de la France coloniale    Retour de la chaine Al Jazeera    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Les gouvernants actuels doivent céder la place»
Ali Fawzi Rebaïne, président de Ahd 54
Publié dans El Watan le 12 - 02 - 2012

Fini le temps du tutorat, le peuple a le droit de choisir librement ses gouvernants. Les politiciens octogénaires doivent partir», a affirmé, hier à Alger, le président de Ahd 54, Ali Fawzi Rebaïne.
Le président de Ahd 54, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse, a indiqué que «l'Algérie est à la croisée des chemins».
Il estime que «le peuple algérien a payé un lourd tribut et ne voudrait pas subir un scénario similaire à la Libye ou à la Syrie». Dans la foulée, il pense, pour éviter tout embrasement, que «pour réussir un changement pacifique, les gouvernants issus de la guerre de Libération nationale doivent céder la place à de nouveaux politiciens». «Si les autorités ne veulent pas le changement, le peuple algérien y aspire», a-t-il ajouté.
M. Rebaïne n'a pas encore digéré «la mascarade orchestrée par le pourvoir, à travers la mise en place, en mai 2011, d'une commission de consultation sur les réformes». «Pour une transition démocratique crédible, il a fallu organiser des assises nationales ou soumettre des réformes au peuple par le biais d'un référendum. Ce que le régime n'a pas fait. Le but recherché était de gagner du temps, grâce à une commission animée par un général, un conseiller présidentiel et le président du Sénat». En évoquant les élections législatives de mai prochain, M. Rebaïne ne cache pas son pessimisme : «Les autorités ne garantissent pas une transparence et les juges ne seront pas indépendants.» Même si le gouvernement algérien a envoyé des invitations aux observateurs étrangers, le président de Ahd 54 qualifie «ceux de la Ligue des pays arabes et de l'Union africaine comme de futurs touristes».
Dans le même sillage, malgré les irrégularités auxquelles s'attend Ahd 54, le boycott est une option politique exclue par le parti. «En tant que militants, nous devons être présents sur la scène politique, quel que soit son climat», argumente l'ex-candidat à la présidentielle de 2009.
Il explique que «le boycott n'est pas la meilleure solution dans un pays tiers-mondiste et où sévit la dictature». Par ailleurs, et suite à la décision d'augmenter le nombre de sièges à l'APN, M. Rebaïne dit «ne pas savoir à quoi mène cette reconfiguration». Concernant le discours du président de la République, prononcé jeudi dernier à l'adresse de la nation, Fawzi Ali Rebaïne souligne : «Il est inconcevable que le chef de l'Etat ne présente pas ses condoléances aux familles des victimes des intempéries.» Il dénonce également «la passivité
des responsables de département, qui ne pensent qu'à leurs intérêts et à leur confort».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.