Présidentielle: l'annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre    OGC Nice: Atal, Vieira donne des précisions    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Bordj Bou Arréridj: changement du lieu de vote pour "harcèlements d'opposants" au scrutin (ANIE)    Bureaux de vote fermés, urnes saccagées    Brèves    Les citoyens hostiles au vote de plus en plus nombreux dans les rues d'Alger    Présidentielle: "une opportunité pour une nouvelle République fondée sur les jeunes"    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    MCO : La voie royale pour les Oranais    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Casoni viré, Mekhazni-Meguellati pour l'intérim    Ligue-Présidents de club professionnel : Le bras de fer éternel    Un an de prison dont 3 mois fermes contre le dessinateur «Nime»    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Bangkok en haut du classement    Cinq morts dans une attaque des shebab    Fin de la phase aller le 21 décembre    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    165 foyers raccordés au gaz naturel    La frontière algéro-tunisienne ne sera pas fermée    La circulation routière fortement perturbée    Un boycott inédit en perspective    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    Présidentielle: la presse nationale évoque un scrutin "historique" fondateur de "l'Algérie nouvelle"    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: ASAM - JSK et CSC - NCM en tête d'affiche    Formation professionnelle : S'adapter aux évolutions    Constantine: Plus de 8.400 capsules de psychotropes saisies en moins de 10 jours    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    La voie de la vérité historique    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Planteurs : 69 constructions illicites ont été rasées
Oran : les autres articles
Publié dans El Watan le 03 - 07 - 2012

Au cours de l'opération de démolition, trois individus d'une seule et même famille ont été arrêtés par les agents de l'ordre public présents sur les lieux.
Le programme de démolition des constructions illicites, élaboré par la wilaya d'Oran, a été a relancé hier matin. Cette fois-ci, il a touché le quartier des Planteurs. Il faut savoir que ces quartiers sont très redoutés par les autorités de la wilaya d'Oran. Aussi, l'opération s'est effectuée sous haute surveillance de la police. Le quartier des Planteurs a été carrément bouclé, et les sites où s'est déroulée la démolition grouillaient d'un important dispositif policier. Malgré ce renfort policier, les habitants des constructions illicites, ceux du site des Planteurs où il y avait le plus grand nombre d'habitations à démolir, ont tenté de s'opposer aux engins démolisseurs mobilisés par la commune. Trois individus d'une seule et même famille ont été arrêtés par les agents de l'ordre public présents sur les lieux pour encadrer l'opération. Les trois frères ont été arrêtés pour «troubles à l'ordre public».
Selon les explications qui nous ont été fournies sur place par les agents chargés de l'opération, ce terrain compte au total plus de 150 habitations illicites, dont une cinquantaine érigée au cours des trois dernières années, soit de 2008 à aujourd'hui. Dans ce site, 49 constructions illicites ont été rasées. Un peu plus loin, à proximité du CEM Abderrahmane Mira, 10 autres constructions ont été démolies. Selon un communiqué de la wilaya, l'opération de démolition aux Planteurs concerne 2 autres constructions illicites à Bab el Hamra, 2 autres au terrain Chabat et 6 à Ras El Aïn. La prochaine opération de démolition dans la commune d'Oran touchera la zone dite de Coca. Là, des dizaines de constructions illicites ayant poussé comme des champignons seront totalement démolies.
Trêve estivale
Par ailleurs, on apprendra que le programme de démolition des constructions illicites tracé par la daïra d'Aïn El Turck risque d'être décalé à cause de la saison estivale. «Pas question de perturber la saison estivale et les vacances des estivants qui ont choisi la Corniche oranaise pour passer leurs vacances et profiter de la grande bleue», a affirmé un responsable. Ceci donnera un répit aux habitants des constructions illicites de la daïra d'Aïn El Turck. A propos de ce programme, le chef de la daïra dira : «Nous avons recensé 237 constructions illicites, des maisons de fortune mais aussi des constructions en béton à travers quatre communes de la daïra». Il précisera que «ces constructions ont été érigées, il y a tout juste quelques mois». La démolition touchera, selon notre interlocuteur, «57 habitations illicites dans la commune de Mers El Kebir, 70 dans les communes d'Aïn El Turck et Cap Falcon, 60 à Bousfer et 50 à El Ançor».
Toutefois, dans la daïra d'Aïn El Turck, le nombre de constructions illicites est encore plus important si l'on se réfère à la loi régissant les constructions au niveau du littoral. On compte plusieurs dizaines constructions de somptueuses villas et résidences de vacances bâties sur le littoral en infraction à la loi. Ces constructions illicites seront-elles démolies ? Rappelons que le wali a déclaré : «Il n'y aura pas de deux poids, deux mesures, des palais seront démolis s'il s'avère avoir été construits illicitement». A la corniche oranaise, il y a des petits palais. Seront-ils démolis ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.