Session extraordinaire du Conseil national le 2 août pour l'élection d'un président par intérim    Les étudiants entre résistance et persévérence    Soupçonné de corruption, Tayeb Louh interdit de sortie du territoire algérien    L'APW de Tizi Ouzou dénonce un crime économique et social    Des résultats de recherche inexploités    Arkab qualifie l'incident avec l'Iran de «contrôle de routine»    MCA : Bourdim : « J'ai expliqué au coach les raisons qui ont fait que j'ai raté les deux jours de stage »    ATTERRISSAGE A CONSTANTINE D'UN AVION RELIANT EL OUED A PARIS : Les explications d'Air Algérie    Le Maroc abuse de la répression    SITUATION ECONOMIQUE DE L'ALGERIE : Des experts tirent la sonnette d'alarme    Zetchi démissionnerait ce jeudi    AU NIVEAU D'UNE ZONE NON AUTORISEE A LA BAIGNADE : Encore une énième noyade enregistrée à Mostaganem    TENTANT DE SAUVER DEUX FILLES DE LA NOYADE : Un jeune homme meurt noyé à Béjaia    Plusieurs mesures pour prévenir une réapparition du choléra    Guedioura se rapproche d'Al Gharafa    Djemiaï va soumettre la liste du BP au comité central    Driencourt quitte Alger    L'attaquant malien Mohamed Niapegue Cissé à l'essai    La compétition rapporte 83 millions de dollars à la CAF    Brahimi file à Al Rayan    La Ligue Sud-Est comptera 16 équipes    Le stage de Tunisie délocalisé à Alger    Israël enterre ce qui reste du processus de paix    Interception d'un avion espion américain    Dialogue : les raisons de l'impasse    Accueil des nouveaux bacheliers à l'université Yahia-Farès    La ville croule sous les ordures    2 frères meurent asphyxiés au fond d'un puits    Le ministre de l'Enseignement supérieur exige des en-têtes en anglais    sortir ...sortir ...sortir ...    Vive Raconte-Arts !    Le Sud ne perd pas le nord    «Le mouvement théâtral dans les Zibans a accompagné toutes les causes sociales»    Un nouveau documentaire sur la guerre d'Algérie    La dictature militaire racontée par les réalisateurs espagnols    Montage de camions Renault trucks : Soprovi obtient l'agrément    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    Méditation sur un nuage    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    CETA : L'accord "vise à destituer le politique au profit des puissances de l'argent"    Une "réponse forte à la bande"    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





les consommateurs algériens en attente de nouveautés
Les réfrigérateurs LG sont fabriqués en Indonésie
Publié dans El Watan le 18 - 07 - 2012

Depuis trois ans, la compagnie sud-coréenne LG alimente le marché algérien pour les besoins des foyers, des commerces
et des administrations en fournissant quelque 3000 à 4000 réfrigérateurs, notamment les modèles Klaus et Silk.
Djakarta (Indonésie)
De notre envoyé spécial
On ne voit que des jeunes dans l'usine LG à Djakarta, capitale de l'Indonésie. «L'âge maximum des ouvriers qui travaillent ici est de 24 ans», indique M. Amirul S. A., manager de la division réfrigérateurs à PT. LG. Electronics Indonésie. Ce jeune Indonésien déclare, avec un sourire, que «la fraîcheur provient de la jeunesse». Une allusion subtile à la fraîcheur que dégagent les frigos. D'ailleurs, ce n'est pas en combinaison de travail mais en t-shirts et chemises de couleurs vives que les travailleurs font, côte à côte, le montage des réfrigérateurs. Le choix de l'Indonésie pour implanter l'usine de production a été motivé par la disponibilité «d'une main-d'œuvre jeune, dévouée et loyale», dira Jun Ho Kwon, manager du département marketing export à PT. LG. Electronics Indonésie.
Grandes potentialités du marché algérien
Lors d'un briefing avec un groupe de journalistes algériens en visite à l'usine LG de Djakarta, Jun Ho Kwon précise que les réfrigérateurs présents dans les commerces algériens sont, en fait, fabriqués en Indonésie. Quelque 3000 à 4000 unités sont destinées à l'Algérie, notamment les modèles Klaus et Silk. Le Coréen Jun Ho Kwon saisit l'occasion de la présence de journalistes algériens pour montrer la fabrication d'un nouveau modèle, dénommé Klaus 1. La compagnie LG alimente les besoins des foyers, des commerces et administrations. «Le marché algérien présente de grandes potentialités pour LG réfrigérateurs»,, dira Jun Ho Kwon, optimiste que les ventes augmenteront au fil des années, comme c'est le cas dans les 60 marchés au niveau mondial qu'alimente LG.
L'usine travaille H24
L'usine, qui fonctionne 24h/24, est située à Banten, un bourg pauvre de la banlieue de Djakarta. L'infrastructure comprend deux ateliers distincts. Le premier, dénommé NR1, produit en moyenne 210 réfrigérateurs par heure et le second (NR2) produit, quant à lui, 390 réfrigérateurs par heure. La production globale atteint ainsi 200 000 réfrigérateurs par mois et, dans les situations les moins optimistes, l'usine produit au minimum 170 000 réfrigérateurs par mois, précise Jun Ho Kwon. Mis à part les plateformes sur lesquelles sont posés les trains de production, les murs et les toits sont en métal. Non seulement le choix est étudié pour des considérations de sécurité dans un pays connu pour les tremblements de terre, mais surtout pour les coûts d'investissement. Un exemple qui devrait servir aux hommes d'affaires algériens dans le choix des structures des unités de productions.
éviter le temps perdu
L'important étant, dans la haute technologie, la maîtrise des coûts et surtout du temps de production. D'ailleurs, parmi les nombreux projets en management que la compagnie sud- coréenne LG suit de près, c'est celui appelé «Waste et Innovation». C'est-à-dire que le projet consiste à calculer et éviter la perte de temps dans les différentes phases de production. Un autre exemple que les économistes algériens devraient étudier, dans le contexte algérien, bien évidemment. C'est grâce à tout ce sérieux que LG Electronics a pu remporter plusieurs prix et distinctions, dont le prix 2009 de «zéro accident».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.