«Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    ON A TOUJOURS REFUSE DE NOUS ECOUTER. AUJOURD'HUI, ON VA SE FAIT ENTENDRE    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Le coup de pied de l'âne    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    2.150 logements AADL-2 livrés le 5 juillet    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Commune d'Afir (Boumerdès) : Les atouts oubliés de Zaouia
Boumerdes : les autres articles
Publié dans El Watan le 14 - 06 - 2014

La position géographique et les potentialités touristiques de la région ne profitent guère aux habitants.
En dépit de sa situation géographique stratégique qui la caractérise en raison de sa proximité de la grande bleue, du chef-lieu de daïra (Dellys) et surtout de sa mitoyenneté de la RN 24 reliant les wilayas de Boumerdès, Tizi Ouzou et Béjaia, Zaouia, village relevant de la commune d'Afir n'Ath Selgam (50 km à l'est de Boumerdès) se plaint légitimement de l'absence de projets de développement qui viendraient l'«arracher» des griffes d'un anonymat accablant. Bizarrement, toutes ces potentialités touristiques enviables, ne semblent pas avoir réussi à attirer l'attention des pouvoirs publics en essayant du moins de créer des projets profitables pour les habitants de ce charmant village aux paysages enchanteurs.
Un habitant de Zaouia nous dira avec beaucoup de regret : «Comme vous le constatez, notre village dispose d'un sol fertile et de potentialités touristiques énormes qui sont malheureusement inexploitées.» Et d'ajouter: «Nous souffrons de moult problèmes : insuffisance de l'éclairage public, absence prolongée d'eau potable que nous supportons difficilement notamment durant la saison des grandes chaleurs, défaillance du réseau d'assainissement, absence de gaz de ville qui se fait ressentir durement lors de la saison hivernale à cause de la pénurie des bonbonnes de gaz, inexistence de lieux de loisirs.» Ici, comme partout dans les villages de l'Algérie profonde, les jeunes en âge de travailler, souffrent d'un chômage endémique. «Ici, nous vieillissons hâtivement sans nous rendre compte.
Mais notre village dispose quand même de quelque chose de bénéfique pour la population locale: la salle de soins dont le personnel est aussi serviable que compétent, prodigue des soins aux patients leur évitant ainsi d'accomplir un véritable parcours du combattant jusqu'au chef-lieu de la commune (Afir) et/ou jusqu'à l'hôpital de Dellys, pour une simple injection», ajoutera encore notre interlocuteur. «Bien que notre village soit situé entre deux villes à la fois antiques et touristiques que sont Rusuccurus (Dellys) et Iomnium (Tigzirt), les visiteurs qui vont de et vers ces deux villes via la RN 24, ne prennent même pas la peine de s'arrêter chez nous pour prendre une tasse de café et profiter par la même occasion d'un bon bol d'air marin mélangé aux senteurs des plantes vierges et médicinales de la forêt de Mizrana».
«Si j'étais ministre du tourisme ou wali, j'aurais ordonné la réalisation d'un hôtel de haut standing dans ce village à la fois splendide et accueillant à souhait. Notre pays est d'une remarquable beauté, il suffit juste qu'on apprécie cette beauté à sa juste mesure», soutient un autre villageois. En attendant que le rêve de notre interlocuteur devienne réalité, les responsables locaux sont appelés à résoudre les problèmes soulevés par les habitants de Zaouia.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.