«La détermination des populations, seule voie pour en finir avec un système»    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Real Madrid : Un énorme coup dur pour Zidane dans le dossier Hazard ?    Programme de classification et de restauration    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    L'intimidation n'a pas payé    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Vers le forfait de Belaïd et de Sahli    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    Sept nouveaux hôtels touristiques bientôt en service    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des officiers mécaniciens réclament leur 3e année
Ecole nationale supérieure maritime
Publié dans El Watan le 22 - 10 - 2014

Des étudiants de l'Ecole nationale supérieure maritime (ENSM) réclament la poursuite de leur cursus, interrompu pour des raisons qu'ils jugent injustifiées.
Une vingtaine d'officiers mécaniciens de la Marine marchande de la promotion 2007 (inscrits en 2005), dénoncent le report sine die d'une troisième année pour l'obtention du diplôme d'ingénieur d'Etat en mécanique navale. «On attend depuis deux ans déjà la poursuite de notre formation pour accéder au grade supérieur. L'année dernière, la troisième année, pourtant obligatoire dans notre cursus, a été annulée et, cette fois encore, on nous fait comprendre que la formation sera également reportée à l'année prochaine», dénonce l'un des officiers, qui déclare ne plus faire confiance aux promesses de l'administration de l'école. L'ENSM est l'unique école nationale qui forme des cadres de la Marine. Elle forme des officiers (ingénieurs) en sciences de la navigation et des ingénieurs en mécanique navale et assure également la formation post-graduée en sécurité maritime pour les officiers de l'armée. En parallèle, l'établissement dispense des cours de formation continue et délivre des permis de plaisance.
Notons que la formation des ingénieurs en mécanique navale se déroule en trois étapes : deux années d'études sanctionnées par un diplôme de lieutenant mécanicien ; 18 mois de navigation effective en tant qu'officier dans une compagnie de transport maritime, ouvrant droit à un examen de brevet professionnel pour être officier chargé du quart ; une dernière année d'études pour l'ingéniorat d'Etat. Après avoir terminé les deux premiers paliers, les étudiants contestataires revendiquent le «droit de terminer leur formation», insiste notre interlocuteur et porte-parole du groupe. «Pour les ingénieurs en sciences de la navigation, il n'y a pas ce genre de problèmes. C'est la deuxième année consécutive que les étudiants de cette branche s'inscrivent en troisième année. Et nous, on nous annonce des problèmes saugrenus», peste-t-il.
L'officier mécanicien, qui assure avoir pris attache avec le directeur de l'institut, rejette les excuses présentées par le responsable qui invoque l'absence d'encadreurs pour assurer leur formation, l'indisponibilité de places d'internat et le manque de places pédagogiques.
«Nous avons inscrit dans le plan de charge de l'école l'ouverture de la 3e année pour ces étudiants l'année prochaine (2015-2016). Je vous assure que nous n'avons pas suffisamment de salles de TP pour assurer leur formation selon les standards internationaux. Et les encadreurs font défaut, un certain nombre est d'ailleurs parti en retraite», explique le directeur adjoint de l'ENSM chargé de la pédagogie, M Bouzaher.
Interrogé sur les raisons de cette défaillance d'encadrement, le responsable affirme que les formateurs se font rares et la relève n'est pas assurée. «Nous avons saisi la Fonction publique sur cette question», déclare-t-il, en révélant subrepticement des problèmes profonds en termes de valorisation et d'intéressement pour les encadreurs.«On ne peut pas attendre l'année prochaine pour terminer notre formation. Des projets professionnels et sociaux nous attendent. On a déjà trop patienté, ça fera trois ans d'attente. Et face à la réglementation instable dans le domaine maritime, une année risque de chambouler tous nos objectifs», dénonce l'officier mécanicien.
Aujourd'hui, les étudiants mécaniciens de la promotion 2007 devraient tenir un rassemblement au niveau de l'école pour exiger des précisions sur le sort de leur formation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.