Défilé de VIP devant les juges    Que dira Gaïd Salah ?    L'ancien ministre des Transports Amar Tou mis sous contrôle judiciaire    Le FLN réitère sa revendication de la démission de Bouchareb de la présidence de l'APN    Connexion perturbée et silence des autorités    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    Crise Libyenne : al-Sarraj préconise des élections avant la fin de l'année    Jeux africains de plage: trois nouvelles médailles dont deux en vermeil pour l'Algérie    CAT: l'Algérien Mohamed Bessaâd élu vice-président    Le coup d'envoi donné à Rouiba    La gendarmerie annonce un dispositif special    Plus de 420.000 Algériens schizophrénes    BAC 2019: aucune fuite de sujets au premier jour des épreuves    Schizophrénie: la difficulté de la prise en charge face à la complexité de la pathologie (conférenciers)    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    Les idées sont au chevet des actions    Laïd Benamor désavoué    Des activités en hausse    Ouverture de la saison estivale à Jijel : Près de 30 kilomètres de plages surveillées    Souscripteurs des programmes LPA et LSP : Unis pour le départ de la «mafia de l'immobilier»    Du règne sans partage à la déchéance    La preuve de la «généralisation de la corruption»    Derniers réglages avant le Kenya    El-Hennani confirme : «ma démission est irrévocable»    Allik et Amrani restent    Zoubir Kerraz dit «Tereza» n'est plus    Près de 100 chasseurs bénéficient d'un stage à Mila    Sachez que…    Le groupe Haddad obligé de faire des concessions financières    ACTUCULT    Pressions sur un imam pro-mouvement du 22 février    La révolution du 22 février intéresse les Français    Abu Dhabi se trouve un pied à terre au Niger    L'autre transition dont personne ne parle    Première partie : Naissance de la CAF et de la CAN    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    «Faire découvrir au public ce riche patrimoine du Gharnati, Sanaa et El Malouf»    Afin de saluer les décisions de la justice contre la corruption : Marches à travers les wilayas du pays    Chine VS Etats-Unis : Pékin pourrait-il se servir des obligations américaines comme d'un moyen de pression ?    Deux pétroliers ciblés dans le golfe d'Oman : L'or noir en hausse    Nouvelle escalade entre les Etats-uniset l'iran    Un avion d'Air Algérie rebroussechemin !    La situation s'enlise    Affrontements meurtriers à Nzérékoré    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Diversification des produits et amélioration du packaging
Salon national des produits dérivés du palmier-dattier de Biskra
Publié dans El Watan le 21 - 12 - 2014

L'enjeu est de taille. Séduire les clients potentiels car cette rencontre est aussi une occasion de faire connaitre et d'écouler les produits de l'artisanat
Du 20 au 26 décembre, les artisans, industriels et producteurs de produits issus du palmier-dattier sont à l'honneur à Biskra. Hier, le secrétaire général de la wilaya, M.Bouam a officiellement ouvert, dans une ambiance festive et un climat d'une douceur dont seule la ville de Biskra a le secret, la 4e édition du Salon national des produits dérivés du palmier-dattier se tenant à la Maison de l'artisanat de Biskra sur la route de Tolga.
Quatre-vingt (80) exposants venus de 15 wilayas du pays prennent part à cette manifestation axée cette année sur la diversification des produits et l'amélioration du packaging. Ainsi, transformateurs de dattes produisant des jus, de la farine, du café, du miel et de la confiture, des artistes créant des bibelots, des objets de décoration et des meubles, des biologistes faisant dans le créneau des cosmétiques, des industriels proposant des chaines de tri, nettoyage, malaxage et emballage de différents produits ainsi que des institutions de soutien et d'accompagnement à la création de micro-entreprises ont achalandé leurs stands afin d'attirer le plus de visiteurs possible.
C'est que l'enjeu est de taille. Séduire les clients potentiels car cette rencontre est aussi une occasion de faire connaitre et d'écouler les produits de l'artisanat, de contracter de nouveaux contrats avec les investisseurs et de tisser un réseau de connaissances ouvrant la voie à la commercialisation et à l'exportation, estiment les organisateurs de ce Salon.
«Comme le dit un célèbre slogan, l'artisanat est la première entreprise du pays car il est pourvoyeur d'emplois durables, de préservation du savoir-faire séculaire et inestimable des artisans et de la multitude de produits issus du palmier-dattier ne devant pas se perdre et il est, et ce n'est pas le plus négligeable des aspects, créateur de richesses.
Le fond national de promotion de l'artisanat est exploité en faveur de tous les artisans faisant preuve de sérieux et de longévité dans le créneau. Nous appelons les habitants de Biskra et de tous les environs, seuls ou en famille, à venir jeter un coup d'œil et profiter de cette fête de l'artisanat national» a confié, Youcef Si El Abdi, directeur de la chambre de l'artisanat et des métiers (CAM) de Biskra.
Le système de production locale… Une réussite
Satisfait de la pérennisation de ce salon démontrant, selon lui, la réussite du système de production locale (SPL) lancé il y quelques années à Biskra pour booster le secteur artisanal, Abdelhakim Yahia, directeur du tourisme et de l'artisanat, a annoncé, en marge de ce salon, le lancement imminent d'opérations ciblées afin de redorer le blason de la poterie à Biskra. «Biskra est un gisement d'argile alimentant plusieurs wilaya du pays.
Pour le moment, elle dispose de 3 unités de production de céramique et poterie, deux à El Kantara et une à M'Chouneche, nous œuvrons pour la réalisation d'une quatrième dans la daïra de Djemorah où les gisements d'argile sont inépuisables.», a-t-il déclaré. La quarantaine, d'un dynamisme remarquable, F. Bahia, une exposante au stand attractif, s'est lancée depuis quelques années dans l'aventure de la production artisanale de Rob (sirop de datte), de Rouina (farine de datte) et de sucre en liquide issu de cette baie miraculeuse des oasis, raconte-t-elle.
Avec l'aide de la pépinière des entreprises de Biskra mettant à sa disposition expertise et locaux, elle projette de réaliser une unité industrielle de production de produits dérivés des dattes à Lioua. Pour elle, les arcanes de l'administration ne sont pas un secret et elle en comprend les langueurs. Ce qui la préoccupe le plus est de récupérer chez les habitants des Ziban leur savoir-faire en matière de transformation des dattes en différents produits et d'en appliquer le processus à une dimension industrielle répondant aux normes internationales.
C'est qu'elle ambitionne d'exporter ses produits. Elle réfléchit à la création de barres énergisantes (Energidatte) et d'une pâte à tartiner (nutadatte) à base de dattes. Elle est persuadé, comme tous les participants à ce salon de bonne facture, que «le palmier-dattier est l'avenir de la région et aussi de l'Algérie disposant là d'un atout dont peu de pays peuvent se targuer d'en avoir l'équivalent,», soutient-t-elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.