Mouloudia d'Alger : Fin de mission pour Bernard Casoni    Retraite: rachat des années pour les jeunes recrutés dans le cadre du DAIP    APN: adoption du projet de loi relatif au placement des travailleurs et au contrôle de l'emploi    Présidentielle: marches de soutien dans plusieurs régions, des contestations dans des villes du Centre du pays    1.000 comprimés psychotropes saisis et 8 individus arrêtés à El-Harrach    PRESIDENTIELLE : L'équipe de l'ENTV violement agressée à Lyon    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Reprise aujourd'hui du procès des anciens responsables    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Fin de la campagne électorale des candidats    Gaïd Salah: l'Algérie tracera sa voie avec des pas "constants"    Mobilis obtient un accord d'attribution provisoire d'une licence 2G, 3G et 4G au Mali    Coupe d'Algérie de Football : tirage au sort mardi, la succession du CRB ouverte    OGC Nice: Atal absent au moins 4 mois    Addis-Abeba rapatrie 840 de ses ressortissants d'Arabie Saoudite    Des anciens de «Boko Haram» achèvent un programme de déradicalisation    Le PAD appelle à intensifier la mobilisation    "Le pays est comme un avion sans pilote"    Mihoubi renouvelle ses promesses électorales    Doncic égale un record de Jordan et Dallas étrille New Orleans    Mellal : "Il nous faut un avant de pointe"    Examen du projet de la loi de finances sous haute tension    Plusieurs communes paralysées à Bordj Bou-Arréridj    Les enseignants du primaire divisés sur la poursuite de la contestation    Mesbah Mohand-Ameziane s'en est allé    ...sortir...    La fonction miroitante de la poésie    Trois films algériens primés au Festival d'Al Qods    Tosca ouvre la saison de la Scala de Milan, dernière «Première» pour Pereira    Gregory Dargent : "Mon travail se veut poétique et non folklorique"    L'élection présidentielle scellera la rupture avec l'ancien système, affirme la presse oranaise    Belmadi : «Algérie-France ? Le dossier est entre les mains des deux présidents !»    JSK: Rien de grave pour Addadi    On vous le dit    Naciria : Deux personnes tuées par le monoxyde de carbone    Abdelrahmi Bessaha. Economiste, expert international : «La corruption est une force formidable de blocage du progrès économique et social»    Sahara occidental : La Fondation Kennedy félicite Aminatou Haidar pour son prix Nobel alternatif    Deux morts et six blessés dans un carambolage    Bouira: Les prix des viandes, fruits et légumes flambent    A l'exception de quelques wilayas du centre: La grève générale très peu suivie    Tlemcen: Le nouveau port régional de pêche bientôt opérationnel    Agonie des bourses mondiales : De plus en plus d'inquiétudes    Céréales La production mondiale atteindra 2,7 milliards de tonnes en 2019, un record (FAO)    Russie : Vladimir Poutine dresse le bilan de l'économie russe en 2019    Chine : Un "super-porc" pour sauver l'économie du pays    Automibile : Les enjeux économiques de la nouvelle polémique sur les SUV    Pétrole : Le prix monte après les annonces de l'Opep    Crise de gestion des clubs : Les premières propositions de solutions "dans un mois"    Littérature : Le Prix Assia-Djebar 2019 attribué jeudi à Alger à trois lauréats    Dramaturgie en tamazight : Lancement samedi du Prix national "Mohia d'Or" à Tizi-Ouzou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chu de Blida : implantation de valves aortiques percutanées par voie fémorale, une première en Algérie.
Blida les autres articles
Publié dans El Watan le 08 - 12 - 2015

Après la réussite des premières implantations de valves aortiques percutanées par voie fémorale en Algérie, le service de cardiologie et de médecine interne du Chu de Blida a l'ambition de devenir un centre de référence national pour ce qui est de cette nouvelle technique.
« On a vraiment sacrifié d'autres activités médicales et chirurgicales au niveau de notre service pour pouvoir acquérir ces valves. L'idéal est que notre service devienne un centre de référence, en Algérie, en matière d'implantation de valves aortiques percutanées par voie fémorale. Cela pour qu'on puisse avoir un budget alloué spécialement à cette activité et prendre en charge un maximum de malades », espère le professeur Bouafia, chef de service de cardiologie et de médecine interne au Chu Frantz Fanon de Blida.
Cette technique, pratiquée au Chu de Blida samedi dernier et lancée en 2002 pour la première fois dans le monde à Rouen (France), permet de remplacer la valve aortique des patients âgés ou à haut risque chirurgical sans ouvrir le thorax, sans arrêt circulatoire et aussi sans anesthésie générale.
Il s'agit là d'une alternative thérapeutique pour soigner le rétrécissement aortique serré, tout en évitant les complications de la chirurgie conventionnelle aux sujets âgés ou fragiles. Le rétrécissement aortique peut provoquer le décès du malade s'il n'est pas pris en charge.
Le premier patient qui a bénéficié de cette nouvelle technique est un homme de 84 ans. Rencontré après son opération, il déclare qu'il se sent déjà bien. La deuxième personne programmée pour cette nouvelle technique est une femme de 74 ans. L'hospitalisation des malades bénéficiant de cette technique ne va pas, généralement, au delà de trois jours.
Une première aussi dans les hôpitaux publics Maghrébins
« A l'échelle maghrébine, c'est aussi une première dans les hôpitaux publics puisqu'en Tunisie par exemple, la technique d'implantation de valves aortiques percutanées par voie fémorale ne se fait que dans les cliniques privées et avec l'assistance de médecins étrangers », insiste le professeur Bouafia.
Et de poursuivre « Le choix de Blida s'est fait après un audit pratiqué par un organisme international neutre sur plusieurs centres médicaux d'Algérie. Cet organisme a décidé que c'est notre service qui est le plus apte à pratiquer ce genre d'implantation. Pour cette première expérience, nous avions fait appel à un médecin spécialiste français juste pour nous superviser. Une équipe médicale de Draa Ben Khedda nous a aussi assisté faut-il le dire ».
Les valves aortiques utilisées lors de cette première expérience en Algérie sont d'origine biologique. Elles ont été commandées auprès de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH). L'équipe du service de cardiologie et de médecine interne de Blida semble alors relever le défi et attend juste de l'aide.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.