Lettre ouverte à un frère de l'Armée Nationale Populaire    Industrie pharmaceutique: appel à une production locale innovante    Rezig reçoit des experts en agriculture membres de la communauté établie au Canada    FC Barcelone: Guardiola répond sèchement au Barça !    Décès de Jean Daniel: le Président Tebboune rend hommage à un "ami de la révolution algérienne"    Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné    Consécration du 22 février Journée nationale, un acquis pour le peuple et pour l'Algérie    Foot/ L2 (boycott des clubs): le Bureau fédéral refuse le report de la 20e journée    Etiquetage des produits originaires du Sahara occidental : les clarifications de la nouvelle Commission européenne    USMA : Ardji ou Yaïche pour remplacer Zouari    MCA: La confiance sera renouvelée à Toual    Tribunal de Bir Mourad Raïs : le Directeur général du groupe Ennahar placé en détention provisoire    Opticharge, une nouvelle application mobile pour le transport de marchandises    Une expulsion et des interrogations    Le PAD engagera de larges consultations avec les anti-pouvoir    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Le Président Tebboune accorde des entrevues à des médias nationaux et etrangers    Tunisie: Ennahdha soutient le gouvernement Fakhfakh, vote de confiance la semaine prochaine    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Erdogan menace la Syrie d'une opération à Idleb    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    "Le centre de décision ne se trouve pas chez le pouvoir formel"    «Par quelle main retenir le vent»    Karim Younès au rang de ministre d'Etat    13,4 milliards DA d'investissement en 2019    Madar joue la carte des «primes »    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    Erling Haaland, naissance d'un géant    Le virus de l'argent en quarantaine !    Être radieuse, c'est possible !    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les corps communs en grève les 23 et 24 février    Le Galaxy Z Flip, le premier écran en verre pliable de Samsung    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    Le message poignant De nos frères blessés    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    "Et si je les tuais tous, Madame", le monologue des silences bavards    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Pour faire face à la grève: Air Algérie affrète deux avions et recrute de nouveaux personnels navigants    Que serait le 7e art sans les artistes ?!    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Berraf dénonce un 'montage'    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les structures spécialisées de prise en charge insuffisantes
Les accidents vasculaires cérébraux en nette augmentation
Publié dans El Watan le 22 - 05 - 2016

Troisième urgence neurologique, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) constituent la charge la plus importante des services des urgences dans les différents CHU.
En Algérie, 40 000 nouveaux cas par an sont enregistrés et les structures spécialisées de prise en charge font réellement défaut, alertent les spécialistes. Sur tout le territoire national, seulement quelques établissements publics sont dotés d'unités neuro-vasculaires qui assurent un traitement d'urgence, à savoir la thrombolisation qui doit intervenir avant les quatre heures qui suivent l'événement.
Outre l'hôpital de l'armée à Aïn Naâdja, la capitale, avec ses quatre CHU, ne dispose pas encore de ce type d'unité où la présence d'un neurologue est indispensable. «Seulement Blida, Sétif, Constantine et Oran assurent ce type de traitement et on voit le patient diagnostiqué précocement récupérer de son AVC sur-le-champ», confirme le Pr Arezki, chef de service de neurologie à Blida, en regrettant que peu d'importance soit accordée à cette spécialité en marge des travaux du Congrès maghrébin de neurologie et les 12es Journées nationales de neurologie tenues depuis jeudi à Alger, et ce, durant deux jours. L' enquête réalisée par le service de Blida a révélé que sur les 3000 malades reçus aux urgences durant une période de 3 mois, 40% sont des urgences médicales, dont 30% présentent des AVC. Sur les 40 000 nouveaux cas, 30 000 sont des infarctus cérébraux (obstruction des artères) et 10% sont des AVC hémorragiques.
«Dans la moitié des cas, se présentent des AVC auxquels il faut accorder une importance, d'où l'utilité d'un plan national AVC qui peut se faire assez rapidement», a-t-il encore souligné, tout en précisant que la prévention reste le meilleur traitement, notamment des personnes à risque. Avec les capacités dont dispose le pays, la mise en place d'une stratégie nationale de prise en charge de l'AVC est possible avec l'installation dans les 15 CHU d'une unité neuro-vasculaire avec un neurologue et un scanner.
«Pour ce qui est des régions enclavées, notamment le Sud et les Hauts-Plateaux, il faut assurer des formations d'urgentistes et encourager la télémédecine», a-t-il proposé, en signalant que le nombre de ces accidents vasculaires cérébraux est en nette augmentation dans notre pays, alors qu'il sont en nette diminution ailleurs dans le monde. Le Pr Arezki a également signalé qu'une nouvelle technique thérapeutique validée par 6 études internationales sera prochainement introduite dans l'unité de Blida. «Il s'agit d'un geste neuroradiologique interventionnel, la Thrombectomie qui peut être utilisée avant les huit heures qui suivent l'AVC. Elle consiste schématiquement en l'introduction d'un dispositif et qu'on retire pour ouvrir l'artère. Beaucoup de pays ont adopté cette technique et l'Algérie ne doit pas perdre de temps», a-t-il encore dit.
Le président de la Société algérienne de neurologie et de neurophysiologie clinique et chef du service chirurgie neurologique à l'établissement spécialisé Aït Idir, le Pr Saadi Belouiz, a également appelé à la multiplication de centres de prise en charge de l'AVC. Il a déploré l'absence de services spécialisés alors que les complications sont souvent lourdes et nécessitent une prise en charge difficile et à long terme. A cette occasion, il a exhorté les pouvoirs publics à ouvrir des services spécialisés pour prendre en charge les accidents vasculaires cérébraux appelés à augmenter en raison d'une combinaison de plusieurs facteurs, dont l'âge, le régime alimentaire, la consommation excessive des glucides et lipides, le manque d'exercice physique, le surmenage et le stress.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.