Dialogue national: la balle est dans le camp du pouvoir    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    APC de Bousfer: Le vice-président et deux élus entendus par la gendarmerie    Tlemcen: Le LGV se rapproche de Maghnia à petite vitesse    Aéroport «Mohamed Boudiaf»: Atterrissage d'urgence d'un ATR d'Air Algérie    Football à l'Ouest: L'ASMO, l'USMBA, le RCR et le MCS dans la tourmente    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Villes nouvelles et pôles urbains: Le gouvernement dans l'urgence    Méditation sur un nuage    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Compétitions africaines interclubs 2019-2020 : Les clubs algériens fixés sur leurs adversaires    Mercato : Petit tacle de Rummenigge à Gardiola pour Sané    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Etablissements publics de santé: Vers "l'obligation" de l'activité de jumelage    Nouveaux bacheliers : Début des préinscriptions et inscriptions    Jeune sahraouie tuée: Plusieurs ONG condamnent la répression marocaine brutale dans les territoires sahraouis occupées    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    Air Algérie a rapatrié tous les supporters    Une "réponse forte à la bande"    Nouveau mandat de dépôt contre Amar Ghoul    Zidane félicite l'Algérie après son sacre africain    Saisie de plus de 4,6 quintaux de drogue    L'anglais évince le français    Le sélectionneur annonce sa démission    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    GAID SALAH : ‘'Le peuple a envoyé une réponse forte à la bande''    L'Union arabe félicite l'Algérie    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    ACTUCULT    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    La FAF empoche un chèque de 4,5 millions de dollars    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Copa america 2016 : Sulfureux centenaire !
Sports : les autres articles
Publié dans El Watan le 03 - 06 - 2016

Pour son centième anniversaire, la Copa America s'offre une édition exceptionnelle, organisée aux Etats-Unis à partir de demain matin et jusqu'au 26 juin — un temps compromise par les «affaires» — avec seize équipes et les stars Lionel Messi et Luis Suarez.
Le doyen des tournois continentaux vit avec son temps : pour la première fois de sa longue histoire, il a quitté l'Amérique du Sud pour partir à l'assaut des Etats-Unis, éternelle terre de mission du football. En plus des dix équipes sud-américaines habituellement en lice, la Copa America Centenario a convié six sélections venues de la zone Concacaf : les Etats-Unis, le Mexique, le Costa Rica, Haïti, Panama et la Jamaïque. Pour l'accueillir, les Etats-Unis, 22 ans après le Mondial-1994, ont mis les petits plats dans les grands avec dix stades ultramodernes utilisés en temps normal par les grands noms du football américain.
Malversations
Mais cette Copa 2016 a bien failli être annulée en raison de l'implication de plusieurs dirigeants nord et sud-américains dans le retentissant scandale de la FIFA. Hasard du calendrier, Jeffrey Webb et Eugenio Figueredo, anciens patrons de la Concacaf (Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes) et de la Conmebol (Amérique du Sud) et grands ordonnateurs de ce tournoi exceptionnel, comparaîtront devant la justice américaine quelques heures seulement avant le coup d'envoi du match entre les Etats-Unis et la Colombie à Santa Clara (Californie). Ils sont accusés de «malversations», «fraude», «racket» et «enrichissement personnel» entre 2012 et 2014 pour l'attribution de contrats de diffusion et de marketing dans le cadre de cette Copa 2016.
Trophée
Sur les terrains, le tournoi s'annonce palpitant avec un grand favori, l'Argentine de Lionel Messi, qui a pris la fâcheuse habitude de rater ses grands rendez-vous. L'Argentine attend un trophée depuis 23 ans et son sacre dans la Copa America 1993 : l'Albiceleste a atteint la finale du dernier Mondial, en 2014 au Brésil, et de la dernière Copa America, en 2015 au Chili, mais a trébuché sur la dernière marche.
«On est passés très près en 2014 et 2015, je crois que nous méritons un titre», a estimé Messi qui, à 28 ans, a tout gagné avec le FC Barcelone, dont huit titres de champion d'Espagne, quatre éditions de la Ligue des champions et cinq Ballons d'or. L'Argentine croisera la route dès la phase de poules du Chili, qui l'a battue en finale de la Copa 2015 aux tirs au but (0-0 ap, 4 tab à 1).
Le Panama et la Bolivie complètent le groupe D. Autre cador du football sud-américain qui court après un titre depuis longtemps, le Brésil. Deux ans après sa déroute à domicile et le traumatisme infligée par l'Allemagne (7-1 en demi-finales), la Selaçao est toujours en quête de rachat : en l'absence de Neymar qui se réserve pour le tournoi olympique des JO-2016 de Rio et après une cascade de forfaits, dont celui de Kaka, le jeune attaquant de Santos Gabriel est très attendu.
Epouvantail
Le Brésil, éliminé en quarts de finale par le Paraguay de l'édition 2015, a été épargné par le tirage au sort avec l'Equateur, le Pérou et Haïti pour lancer sa campagne américaine. En revanche, les Etats-Unis n'ont pas été gâtés avec une entrée en matière contre la Colombie de James Rodriguez, le Paraguay (demi-finaliste en 2015), et le Costa Rica, (quart de finaliste du Mondial 2014).
Jürgen Klinsmann, le sélectionneur allemand de Team USA, joue gros après avoir dilapidé son crédit lors de la Gold Cup 2015 organisée aux Etats-Unis, le rendez-vous majeur de la zone Concacaf, avec une très décevante 4e place. Enfin, Luis Suarez disputera avec l'Uruguay son premier tournoi depuis le Mondial 2014 qu'il avait quitté prématurément après avoir mordu un adversaire. L'attaquant du FC Barcelone, touché à la cuisse, aura fort à faire face au Mexique, épouvantail de ce tournoi, beaucoup moins face au Venezuela et à la Jamaïque.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.