Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    La directrice des médias limogée    Le juge menace de "quitter son corps"    Cafouillage paralysant    L'automobile tente une "reprise" sur une pente raide    Intouchable Bouteflika jusqu'à quand?    L'ambassadrice de Turquie rend visite au Soir d'Algérie    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    Le RND émet quelques réserves    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Le mystère des actionnaires    «Le Cameroun est sur la bonne voie»    La Fifa définit le profil du futur président    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    Racines grasses et tiges sèches, deux fois plus d'entretien !    Un élève agresse le directeur dans son bureau    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Autoroutes à étages et relance du système de régulation du trafic : Des projets réalisables ou simple effet d'annonce    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Sidi Naâmane : Une maison historique menace ruine    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    Djerad somme les Douanes à faire plus contre la corruption    LE BOUT DU FIL    Selon une étude menée par Sonelgaz- Covid-19 : le tabagisme, un important facteur de risque    La clé de tous les soucis    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    "On voit le bateau couler et on ne fait rien"    L'Etat attaché à la moralisation de l'action politique    "Une dérobade historiquement indigne"    Charfi répond aux «petits» partis    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Où est passé le chantier-école ?
La promesse de faire du projet du contournement de la localité côtière de Cherchell un projet-école est aux oubliettes
Publié dans El Watan le 11 - 01 - 2018

Le contournement de la localité côtière de Cherchell, d'un linéaire de 17 km, jalonné par six ouvrages exceptionnels, aurait pu être un chantier-école, comme l'avaient annoncé les ministres des Travaux publics lors de leurs visites de travail successives dans la wilaya de Tipasa. En vain. Les discours officiels n'avaient pas été suivis d'actes concrets.
Plus grave encore, les grandes écoles algériennes, spécialisées dans les filières du secteur des travaux publics, n'avaient pas jugé utile d'orienter leurs étudiants vers «ce projet-école» pour acquérir de précieuses connaissances sur les techniques utilisées dans ce monstrueux projet par les ingénieurs et les techniciens chinois, notamment dans la construction exceptionnelle des ouvrages. Le gouvernement de Abdelmalek Sellal avait pris une décision inédite, en cédant ce projet à CSCEC (China State Construction Corporation), selon la formule du gré à gré.
Une enveloppe financière d'un montant, estimée à 2000 milliards de dinars avait été allouée pour la réalisation de ce contournement. Hélas, l'étude réalisée avant le lancement du projet n'avait pas évalué sérieusement les caractéristiques du difficile relief où devait passer le contournement. Le délai de réalisation a plus que doublé. En ce début de l'année 2018, le projet n'est pas encore totalement livré.
Avant d'entamer les travaux du viaduc, d'une longueur qui avoisine le kilomètre, les cadres et les techniciens de la direction des travaux publics de la wilaya de Tipasa avaient été invités par les responsables de l'entreprise chinoise à visiter leurs chantiers de la wilaya de Médéa, afin de pouvoir s'enquérir et de s'imprégner des techniques utilisées dans ce chantier de la wilaya de Médéa, pour suivre le contournement de Cherchell. L'appel est lancé aux écoles et instituts de formation par les responsables chinois et leurs homologues de la wilaya de Tipasa.
Tous les moyens seront mis en œuvre pour encadrer et accompagner les étudiants et stagiaires algériens sur ce projet du contournement, afin d'apprendre comment organiser d'abord ce chantier complexe, d'autant plus que les hauteurs des piles du viaduc varient entre 50 et 96 m, alors que les pieux sont construits sur des fondations profondes allant jusqu'à 20 m. L'unité de fabrication des poutres précontraintes installée sur le site s'articule sur les ateliers de ferraillage et de bétonnage. Des rails sont au sol afin de pouvoir manœuvrer le lanceur de poutres sur les piles.
L'analyse du béton, les essais sur les barres de fer à béton, autant de techniques qui ne sont pas exploitées par les stagiaires algériens. Outre la présence de l'encadrement des techniciens de CSCEC et leurs compatriotes du bureau d'étude chinois, la présence de la Saeti, du LCTP et des techniciens de la direction des travaux publics de la wilaya de Tipasa constitueront des atouts qui seront bénéfiques pour les connaissances des universitaires algériens. Le contournement comprend des ponts ordinaires, classiques et des viaducs de grande portée.
Selon le DTP de Tipasa, «le plus long viaduc (900 m) sera réceptionné en juin 2018». La 2e section du contournement sans ses 2 viaducs sera opérationnelle pour la saison estivale 2018, «les automobilistes peuvent éviter le congestionnement de Cherchell», affirme notre interlocuteur. La 3e section du projet est la plus facile. L'évitement de Cherchell sera effectif à compter de 2019. Malheureusement, l'Algérie débourse des milliards de dollars pour construire de gigantesques projets sans pouvoir profiter des techniques chinoises.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.