La liste s'allonge au fil des jours    Les contrôles seront renforcés au niveau des établissements pharmaceutiques    Une édition amputée de la participation étrangère    Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison    Un front contre la normalisation avec l'Etat d'Israël    Le CRB, le MCA, l'ESS et la JSK exempts du tour préliminaire    Dernière ligne droite pour les Verts    Cap sur Omdourman    Un corps sans vie retrouvé au bord d'une falaise de la plage Cap Rousseau    Fermeture de la route menant au siège de la Wilaya    «La sécurité et la stabilité d'abord...»    Le danger de la polarisation    Le principal opposant retire sa candidature    Euro-Med Monitor exprime sa profonde inquiétude    Une exposition plurielle sur l'Algérie à Marseille    Des associations s'opposent au contrôle d'identité au faciès    La parabole fraternelle de Robert Namia    Les soupçons de Tebboune    Forte hausse des fonds circulant hors banques    Priorité à la production nationale    4 décès et 163 nouveaux cas    L'avenir de Zemmamouche en question    ESS-Orlando Pirates au Ghana    CAF : Ahmad Ahmad sera fixé sur son sort aujourd'hui    FAF-SAS : Audience au TAS le 4 mars    Algérie Télécom à El Tarf : Les clients toujours insatisfaits    Marasme social à Souk Ahras : Chômage, droits bafoués et grogne syndicale    Le confinement partiel prorogé dans 19 wilayas    Les instructions de Tebboune    Le ministre ordonne sa fermeture    «Le rapport Stora a été mal compris»    Lecture scénique des "Filles de Bernarda" au TNA    "Les œuvres inachevées sont celles qui aboutissent le mieux"    Aïn Témouchent : Concours de photo : le niveau s'améliore    Exposition de peinture de l'artiste Hakim Tounsi à la villa Abdellatif à Alger : De la magie et de l'émotion à profusion    32e anniversaire de la disparition de Dda Lmulud : L'apport de Mammeri à la préservation de la poésie populaire    Nécessité d'intensifier l'activité culturelle dans toutes les communes du pays    Ce nuage rouge sang entre l'Algérie et la France    Accord de libre-échange UE/Maroc: La Cour de justice de l'UE examine le recours du Polisario    Du verbiage et des actes    Bouira - Monoxyde de carbone : 4 personnes secourues    L'étude de près de 50.000 demandes de logement se poursuit: Plus de 16.000 dossiers étudiés et 5.129 rejetés par les commissions    Le discours officiel à l'épreuve    Tiaret: Le théâtre s'éveille    Président Tebboune: "les revendications du Hirak populaire authentique satisfaites pour la plupart"    Président Tebboune: l'ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique    Président Tebboune: Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé    La Seaal annonce des coupures dans plusieurs communes d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'autre contournement de Cherchell par la mer à l'étude
Voie express Alger-Cherchell achevée
Publié dans El Watan le 09 - 10 - 2012

Le projet de la voie express reliant le pont du Mazafran (Douaouda) jusqu'à oued Bellah (Cherchell) est totalement achevé.
Pour l'anecdote ; la wilaya de Tipasa peut s'enorgueillir de célébrer le cinquantenaire de l'Indépendance avec la réalisation de ce projet (voie express, ndlr) et de 2 centres universitaires (Koléa et Tipasa), depuis le 7 octobre dernier. Il n'en demeure pas moins que le projet de la voie express déjà mis en service restera encore inachevé pour les automobilistes, tant que le contournement de la ville de Cherchell n'a pas vu le jour. Le ministre des Travaux publics l'avait reconnu lors de sa dernière visite de travail dans la wilaya de Tipasa, effectuée ce jour là. Il a rendu un hommage à tous les travailleurs qui avaient veillé pour concrétiser ce projet exceptionnel pour cette partie de la wilaya de Tipasa, en respectant les délais et les coûts.
Le montant global du projet de la voie express reliant Bou-Ismaïl à Cherchell s'élève à 22,4 milliards de dinars. L'étude du contournement de la ville de Cherchell établie par le consortium algérien SAETI-LCTP aura coûté 101 600 DA. Le linéaire avoisinera 25 km environ, mais sera pourvu de 3 viaducs dont la longueur de chaque varie entre 400 et 800 m et d'un tunnel de 1000 m de long. Le relief accidenté de la partie sud de la commune de Cherchell fait partie de l'un des aspects délicats à prendre sérieusement en charge dans la réalisation. Pendant ce temps, les travaux sont en cours pour élargir et aménager le tronçon de la RN11 allant de oued Bellah jusqu'au douar Bordj El Ghoula, situé à l'est de Cherchell.
A l'issue des explications fournies par les responsables de la wilaya de Tipasa, Amar Ghoul a demandé aux techniciens de son secteur d'étudier la faisabilité d'un contournement de la localité côtière de Cherchell à partir du littoral, sans perdre de vue l'extension du port de cette ville. «Je vous demande de solliciter les bureaux d'études algériens en premier lieu, dit-il, autrement vous faites appel à des bureaux d'études internationaux spécialisés, ajoute-t-il, car il s'agit des travaux exceptionnels et vous devez vous imprégner d'une vision centenaire pour cette étude», conclut-il.
L'étude relative à la réalisation d'une voie express à travers le littoral qui reliera la wilaya de Tipasa jusqu'à Mostaganem en passant par celle de Chlef est lancée. Le wali de Tipasa révèle à son tour : «Nous nous sommes lancés cette année dans des travaux d'aménagement, d'entretien, de renforcement et de réhabilitation de notre réseau routier pour un linéaire de 420 km», explique-t-il. «Au début des années 2000, l'Algérie n'arrivait pas à lancer un projet pareil», précise le premier responsable du département ministériel des travaux publics. Le montant de ces travaux au niveau des routes nationales, des chemins de wilaya et des chemins communaux initiés sur le compte de la wilaya de Tipasa, dont les réalisations avaient été confiées à un opérateur algérien du secteur privé, s'élève à
221 574 600 DA. Quant aux infrastructures portuaires, avant d'arriver au stade d'une meilleure architecture, trois étapes doivent être réalisées.
Il s'agit d'abord de la protection du littoral, de l'aménagement des ports et des abris de pêche, de l'embellissement avant d'entamer les actions inhérentes à l'esthétique des ports. Le respect du cahier des charges est impératif.
Le port de Tipasa qui attend encore les travaux d'embellissement est le meilleur exemple. L'Etat a mobilisé une enveloppe financière d'un montant de 1000 milliards de dinars pour lancer tous les grands projets nationaux du secteur des travaux publics, dont le lancement est programmé pour 2013. Les phares qui jalonnent le littoral algérien viennent de bénéficier d'un programme spécial pour leur réhabilitation, afin de leur donner une seconde vie et les rendre attrayant. Un vœu pieu à exaucer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.