OL : Cherki vendu dès ce mercato ?    Wijnaldum a consulté Salah avant de rejoindre l'AS Rome    Man City : Mendy passe devant la justice    Selon le rapport d'un institut américain: L'Algérie a réussi à contrer la menace terroriste    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Quatre Palestiniens tués par l'armée sioniste    Electricité: L'Algérie prête à augmenter les quantités exportées vers la Tunisie    La virtualité des PIB et des PNB    Djezzy: Mahieddine Allouche nommé DG par intérim    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: Le propriétaire de la société «Future Gate» condamné à six ans de prison    D'une valeur de 2 millions d'euros: Du matériel médical périmé saisi, trois arrestations    Pour sécuriser les accès au pôle urbain Zabana: Le chantier de deux bretelles et d'un rond-point relancé    Le Premier ministre reçu par le Président Erdogan à Konya en Turquie    Le Premier ministre assiste à la cérémonie d'ouverture des Jeux de la Solidarité islamique à Konya en Turquie    La société civile et la jeunesse au-devant de la scène    La voix écoutée de l'Algérie    Un rival de Sadr réclame le retour du Parlement    Une opération à trois bandes...    Brèves    La première médaille pour Zouina Bouzebra    10 morts lors d'une attaque terroriste    Ramtane Lamamra en Azerbaïdjan    Un plan d'urgence pour développer ces filières    «L'anglais à l'école est une chose positive»    La canicule est de retour    Une fresque à la mémoire des victimes    Les détails de l'opération UGTA    Samy Thiébault en concert    Hommage à Mahboub Safar Bati    Conseil supérieur de la magistrature : élection des membres du Bureau permanent    Boughali s'entretient à Bogota avec le MAE colombien sur la promotion de la coopération bilatérale    Batna: création de deux forêts récréatives    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: 6 ans de prison ferme contre Oussama Rezagui    Invasion militaire sioniste à Naplouse: 3 martyrs et plus de 40 blessés    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Tlemcen: L'artiste peintre Abdelkamel Bekhti n'est plus    Boumerdès à l'heure d'été    Au bon souvenir de feues, les «robes noires»    Le barrage inexploité    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de la Fédération de Russie en Algérie    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de Libye à Alger    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Mila: 17 biens culturels retenus au projet d'itinéraire touristique de la wilaya    L'hirondelle qui en appelle au printemps...    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«L'Etat ne se désengagera pas de son soutien à la presse»
Djamel Kaouane, ministre de la Communication
Publié dans El Watan le 14 - 02 - 2018

Le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, était l'invité du rendez-vous matinal de la Chaîne 3 de la Radio nationale.
Face à la situation catastrophique traversée par la presse nationale depuis la chute de la manne publicitaire, le ministre a tenté hier de rassurer une corporation qui se demande de quoi demain sera fait. «Malgré la crise, malgré les difficultés, l'Etat ne se désengagera pas de son soutien à la presse algérienne.
Les pouvoirs publics assumeront leurs responsabilités tant il est vrai que sans ce soutien direct et indirect, aucun média ne pourra survivre dans un marché très difficile», a indiqué le ministre. «D'une manière directe, il y aura des aides à travers le Fonds d'aide à la presse, qui est en cours de constitution», a annoncé M. Kaouane, sans préciser toutefois quand ce fonds sera opérationnel.
Si l'engagement de l'Etat auprès des médias est à nouveau réaffirmé par le ministre, les pouvoirs publics demandent aux patrons de presse de trouver d'autres sources de financement pour compenser la chute de plus de 60% de leur chiffre d'affaires en s'adaptant aux mutations induites par l'évolution des nouvelles technologies de l'information.
«Les médias doivent aussi assumer une part de leurs responsabilités. Le marché publicitaire est en crise. Cette dernière est réelle. Une bonne partie des médias doit trouver ses propres ressources pour exister. Un journal ne doit pas avoir pour vocation, pour raison d'être, de capter la publicité institutionnelle», rappelle le ministre qui recommande de revoir «tout le modèle économique de la presse algérienne».
Concernant la mise en place de l'Autorité de régulation de la presse écrite (ARPE), le ministre n'a pas apporté plus de précision, se contentant de rappeler que «c'est une priorité qui figure dans le plan d'action du gouvernement». Sur la question relative à la liberté d'expression, le ministre a précisé qu'elle «est pleine et entière, et j'en veux pour preuve tout ce qui se dit et s'écrit dans les médias algériens».
«Nous n'exerçons aucune pression sur les médias et nous regardons avec une certaine bienveillance son évolution, y compris dans ses excès. Nous ne sommes pas les rédacteurs en chef de la presse algérienne et notre rôle n'est pas d'être commissaires politiques», a déclaré Djamel Kaouane.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.