La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Presse écrite / Djamel Kaouane : «L'avenir est aux médias électroniques»
Publié dans Info Soir le 22 - 10 - 2017

Mue - Les propriétaires d'organes de presse gagneraient à s'adapter à l'environnement économique national actuel afin de se maintenir.
C'est ce qu'a indiqué hier samedi à Tizi Ouzou le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, lors d'une conférence de presse tenue en marge d'une visite de travail dans la wilaya.
S'exprimant sur les difficultés financières rencontrées par certains médias, M. Kaouane a observé qu'un organe de presse est un «projet éditorial mais aussi un projet économique». «Un média n'est certes pas un produit purement commercial, mais il doit réaliser des chiffres et trouver des solutions alternatives», a-t-il soutenu, tout en espérant que les professionnels de la presse auront un «sursaut de lucidité» pour faire leurs bilans et penser à un nouveau format qui s'adapterait à la conjoncture économique et à l'évolution de la scène médiatique.Le ministre de la Communication a observé qu'avec la démocratisation du pays et l'extension et l'accessibilité d'internent à haut débit, l'avenir est aux médias électroniques. Les éditeurs et journalistes des principaux titres sont très conscients de cette réalité, a-t-il dit. Il a rappelé que la presse nationale a bénéficié d'un soutien indirect de la part des pouvoirs publics. «Ce soutien qui est un fait et une réalité vérifiables par des chiffres disponibles, a même profité à certains titres privés qui ont pignon sur rue et qui, de temps en temps, brocardent les pouvoirs publics, alors qu'ils ont longtemps et grassement bénéficié de la manne financière publique.» M. Kaouane a souligné que son département est pour des relations «apaisées» et de partenariat avec la presse qui est, pour lui, un élément important et un partenaire privilégié. Il a fait savoir qu'une soixantaine de journaux ont cessé de paraître depuis 2014. Toutefois, durant cette même période une trentaine de nouveaux titres ont été créés, a-t-il relevé, en indiquant que le paysage médiatique algérien reste «l'un des plus riches du monde avec plus de 150 titres, ce qui est exceptionnel». Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a instruit hier samedi le gouvernement à l'effet d'accélérer la mise en place de l'Autorité de régulation de la presse écrite (ARPE) et son activation aux côtés de l'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV). Dans le même contexte, le président de la République a demandé au gouvernement d'activer, dès 2018, le Fonds public d'aide à la presse écrite.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.