Tripoli : 9 morts dans le bombardement d'un dépôt militaire    Crise libyenne : Alger et Tunis affichent leurs inquiétudes    Sports mécaniques : Le CSMB s'illustre    Delort, quelle bonne pioche de Belmadi !    BAC 2019 dans la capitale : Plus de 58 000 candidats    606 retraits de permis de conduire au mois de mai    Baghlia : Manque de transport public    Théâtre régional d'Oran : Les hurlements d'Léo ce soir au théâtre    La crise, c'est eux!    L'AACC s'oppose à la dissolution de l'Office central de répression de la corruption    USM Alger: Un champion dans l'impasse    GC Mascara: Une AGO décisive demain    Ils revendiquent toujours le départ du nouveau directeur: La protesta des travailleurs du Complexe financier d'Algérie Poste se poursuit    Régularisation foncière à Sidi Maarouf: 125 familles de la cité Kaibi Abderrahmane interpellent le wali    ALGER N'EST PAS L'ALGERIE    114 comprimés psychotropes saisis, deux arrestations    Tlemcen: Un jeune tué à coups de couteau et de sabre    83,31% de réussite à la «5ème»    La saga judiciaire continue    Kamel Daoud hôte de la nouvelle librairie «Abdelkader Alloula»: « Ouvrir actuellement une librairie est plus courageux que d'écrire un livre »    Quelques scénarios de sortie de crise    Recul des Bourses en Europe : L'impact des tensions commerciales se matérialise sur les marchés    Hocine Achiou : "En un an, Boudaoui a eu une progression extraordinaire"    Mali : La liste des 23 enfin dévoilée    Le Sétifien Abdelmoumène Djabou signe pour deux saisons    «La situation actuelle du football africain m'inquiète et inquiète la FIFA»    Pour coopérer dans le secteur du gaz : "La Russie est un partenaire idéal de la Chine"    Pour renforcer prochainement la cartographie et la télédétection : Une caméra numérique de nouvelle génération à Oran    Hommage à Ahmed Kellil    Karim Djoudi et Amar Tou, placés sous contrôle judiciaire    Pourquoi les "actes de sabotage" contre les pétroliers ne profitent pas à l'Iran?    Le président déchu comparaîtra la semaine prochaine    ANP : Gaïd Salah en visite de travail et d'inspection à la 3e Région militaire    Dialogue… ?    Des noms communs devenus des toponymes composés    Crise Libyenne : al-Sarraj préconise des élections avant la fin de l'année    L'ancien ministre des Transports Amar Tou mis sous contrôle judiciaire    Connexion perturbée et silence des autorités    La gendarmerie annonce un dispositif special    Plus de 420.000 Algériens schizophrénes    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    ACTUCULT    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Croissant-Rouge s'enfonce dans la crise
Conflit au CRA de Béjaïa
Publié dans El Watan le 18 - 03 - 2018

C'est le statu quo dans le conflit opposant le président de wilaya du Croissant-Rouge algérien et des élus et bénévoles du bureau communal de Béjaïa, selon Yazid Hocini, président du bureau communal.
En guise de riposte aux décisions de justice et au silence des instances nationales de cette organisation humanitaire, qui a duré quatre mois, les élus et bénévoles humanitaires du comité local du CRA ont cadenassé et carrément soudé la porte du siège du comité de wilaya et demandent l'envoi de quatre commissions d'enquête ministérielles pour trouver une solution à la crise.
Les concernés revendiquent une commission d'enquête du ministère de la Justice et une autre de celui de l'Intérieur pour examiner, respectivement, «les plaintes et jugements relatifs aux affaires du Croissant-Rouge algérien et enquêter sur les autorisations établies par le DRAG à des personnes non habilitées pour l'organisation d'une assemblée générale élective du CRA Béjaïa le 18 octobre 2014».
Il est aussi réclamé l'envoi d'une commission du ministère de la Solidarité pour enquêter, auprès de la DAS de Béjaïa, sur la mise à disposition pour des «personnes non habilitées, de la maison des associations pour l'organisation d'une assemblée générale élective le 18 octobre 2014». Depuis la mise à l'écart de l'ancien président par Saïda Benhabylès, la présidente du CRA, et l'exclusion de nombreux bénévoles, suivies d'une série de poursuites judiciaires à l'encontre des membres contestataires, un vent d'indignation et de colère souffle sur le CRA local.
Le conflit est né entre la présidence du bureau communal du chef-lieu de wilaya et l'actuel président du bureau de wilaya, Bouzid Belkacem, accusé, entre autres, «d'abus d'autorité dans le cadre de la dissolution de nombreux comités communaux avant de les remplacer par d'autres lui prêtant allégeance en prévision de l'AG élective». Dans la foulée, le président du bureau de wilaya a limogé le président communal. Depuis, toutes les démarches engagées pour réhabiliter les anciens élus ont buté sur les décisions défavorables de justice. Les protestataires ont même soupçonné une intervention de Saida Benhabylès.
Ils ont publié la synthèse de l'examen des états financiers arrêtés au 31 décembre 2012 que «l'actuel président a voulu valider malgré les réserves du commissaire aux comptes. Ceci dit, l'assemblée qui s'est tenue alors à Akbou a rejeté ce bilan», ajoute Yazid Hocini. Ledit rapport financier dévoile certaines «irrégularités» qui poussent les contestataires à demander la «désignation d'une commission d'enquête de l'IGF pour un audit de la gestion financière du comité de wilaya de 2012 à 2017».
Pour se défendre, le président du bureau de wilaya a déjà réagi dans la presse en considérant que le comité communal est en rébellion en n'ayant pas tenu son AG élective pour renouveler son mandat.
La crise continue avec la radicalisation des actions des protestataires, dont certains sont entrés en grève de la faim.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.