La résilience du régime algérien    Tennis/Tournoi international ITF juniors: Perez Pena et Mehdi Sadaoui sacrés    Appel au parachèvement du processus de mutation démocratique pour l'édification de la nouvelle Algérie    Sahara occidental: Brahim Ghali réitère son appel à l'ONU à assumer ses responsabilités    Mokri appelle à prévenir les "conflits d'intérêt" et à œuvrer à édifier un Etat de droit    Le procès Hamel et Tayeb Louh reporté au 19 mars    POUR NON-CONFORMITE DE LA POUDRE DE LAIT UTILISEE : Fermeture d'une laiterie privée à Mostaganem    Les locaux de Logitrans auraient été perquisitionnés    Parti FFS : Démission collective de membres de l'Instance Présidentielle    APRES UNE VISITE D'ETAT EN ARABIE SAOUDITE : Le Président Tebboune regagne Alger    Djerad félicite le nouveau chef du gouvernement tunisien pour sa prise de fonctions    FORMATION AU METIER D'AVOCAT : Le concours d'accès au CAPA relève de l'UNOA    CORONAVIRUS : L'Algérie n'a enregistré aucun autre cas positif    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Kamel Chikhi condamné à 8 ans de prison ferme    SANS SALAIRE DEPUIS 7 MOIS : Les journalistes de ‘'Temps d'Algérie'' interpellent le Président    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Arsenal: l'immense déception d'Arteta    CRISE DU LAIT EN SACHET : La spéculation perdure à Oran    Des enfants inventeurs reçus par les ministres Sid Ali Khaldi et Yacine Djeridane    LOGEMENTS SOCIO-LOCATIFS DE FRENDA (TIARET) : La liste des 1183 logements sera connue le 16 avril    Le hirak entame sa 2e année en force    Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes    Coronavirus: le Premier ministre instruit les parties concernées à prendre les mesures nécessaires    Juventus: l'avenir de Sarri lié à Lyon ?    LE CARACTÈRE ET L'AMBIVALENCE DE CERTAINS DE MES COMPATRIOTES    Algérie- Maroc : conjuguer le Hirak au pluriel maghrébin    MOULOUD MAMMERI UNE MORT INJUSTE    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    Blida: report du procès de Abdelghani Hamel et de Berrachdi au 19 mars prochain    Ligue 1 (USM Alger) succession de Dziri Billel: l'entraîneur Bira dit oui avant de se rétracter    T'es pas mon frère !    Les revendeurs «partenaires»    Berraf maintient sa démission du COA    Derby indécis pour une place dans le dernier carré    Les pharmacies d'Oran prises d'assaut    ASO-PAC pour ouvrir le bal    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    L'Espagne et la France fustigées    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Pollution : pointé du doigt, le monde de l'art fait sa mue tardive    Le théâtre comme expérience sensorielle    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Grève de l'Education: Suivi mitigé dans les écoles primaires    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Croissant-Rouge s'enfonce dans la crise
Conflit au CRA de Béjaïa
Publié dans El Watan le 18 - 03 - 2018

C'est le statu quo dans le conflit opposant le président de wilaya du Croissant-Rouge algérien et des élus et bénévoles du bureau communal de Béjaïa, selon Yazid Hocini, président du bureau communal.
En guise de riposte aux décisions de justice et au silence des instances nationales de cette organisation humanitaire, qui a duré quatre mois, les élus et bénévoles humanitaires du comité local du CRA ont cadenassé et carrément soudé la porte du siège du comité de wilaya et demandent l'envoi de quatre commissions d'enquête ministérielles pour trouver une solution à la crise.
Les concernés revendiquent une commission d'enquête du ministère de la Justice et une autre de celui de l'Intérieur pour examiner, respectivement, «les plaintes et jugements relatifs aux affaires du Croissant-Rouge algérien et enquêter sur les autorisations établies par le DRAG à des personnes non habilitées pour l'organisation d'une assemblée générale élective du CRA Béjaïa le 18 octobre 2014».
Il est aussi réclamé l'envoi d'une commission du ministère de la Solidarité pour enquêter, auprès de la DAS de Béjaïa, sur la mise à disposition pour des «personnes non habilitées, de la maison des associations pour l'organisation d'une assemblée générale élective le 18 octobre 2014». Depuis la mise à l'écart de l'ancien président par Saïda Benhabylès, la présidente du CRA, et l'exclusion de nombreux bénévoles, suivies d'une série de poursuites judiciaires à l'encontre des membres contestataires, un vent d'indignation et de colère souffle sur le CRA local.
Le conflit est né entre la présidence du bureau communal du chef-lieu de wilaya et l'actuel président du bureau de wilaya, Bouzid Belkacem, accusé, entre autres, «d'abus d'autorité dans le cadre de la dissolution de nombreux comités communaux avant de les remplacer par d'autres lui prêtant allégeance en prévision de l'AG élective». Dans la foulée, le président du bureau de wilaya a limogé le président communal. Depuis, toutes les démarches engagées pour réhabiliter les anciens élus ont buté sur les décisions défavorables de justice. Les protestataires ont même soupçonné une intervention de Saida Benhabylès.
Ils ont publié la synthèse de l'examen des états financiers arrêtés au 31 décembre 2012 que «l'actuel président a voulu valider malgré les réserves du commissaire aux comptes. Ceci dit, l'assemblée qui s'est tenue alors à Akbou a rejeté ce bilan», ajoute Yazid Hocini. Ledit rapport financier dévoile certaines «irrégularités» qui poussent les contestataires à demander la «désignation d'une commission d'enquête de l'IGF pour un audit de la gestion financière du comité de wilaya de 2012 à 2017».
Pour se défendre, le président du bureau de wilaya a déjà réagi dans la presse en considérant que le comité communal est en rébellion en n'ayant pas tenu son AG élective pour renouveler son mandat.
La crise continue avec la radicalisation des actions des protestataires, dont certains sont entrés en grève de la faim.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.