Législatives : Un taux de participation de 14,47% à 16h00    Législatives/centre du pays: les citoyens plus nombreux aux bureaux de vote dans l'après-midi    Euro 2020 : Le match Danemark-Finlande va reprendre    Belmadi: "Cette série d'invincibilité n'est pas le fruit du hasard"    AEP à Alger: instructions fermes pour un approvisionnent régulier    Coronavirus: 343 nouveaux cas, 236 guérisons et 5 décès    Législatives/Alger-est : une plus importante affluence dans l'après-midi    Foot/Amical: Algérie (A') - Liberia (A) le 17 juin à Oran    Covid-19: plus de 5 millions de cas en Afrique    Tabbou, Ihsane El-kadi et Drareni relâchés    Toute colonisation est un investissement perdu    Vers l'extradition d'El Wafi Ould-Abbès    Les Canaris en plein vol...    Yasser Bouamar et Kaouther Ouallal éliminés d'entrée    La Sadeg élabore un plan d'action pour les examens de fin d'année    Lumières rend hommage à plusieurs artistes    Elles et ils militent contre l'oubli !    Sévère rappel à l'ordre du parlement européen au Maroc    Finalisation de l'examen des décrets exécutifs    Khaldi : "Revoir la politique du football"    LE NOUVEAU STADE D'ORAN OU LE 5-JUILLET POUR ABRITER LA FINALE    L'EXECUTIF SE MONTRE OPTIMISTE    Un salon dédié à la santé de l'étudiant    Saisie de 10 000 comprimés psychotropes    Hausse de 45,5% de nouveaux inscrits    Durcissement du Code pénal    Une série de dispositions annoncées pour redynamiser le secteur    Utilisation optimale des caméras de surveillance    Afrique du Sud: une alliance politico-syndicale réitère son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    La Casbah d'Alger : L'artisanat disparaît peu à peu    L'ISACOM "salue la décision du Parlement européen condamnant le Maroc"    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines    Presse régionale: rendez-vous avec le changement    Véhicules de moins de 3 ans, tabac, fonds détournés...: Les nouveautés de la LFC 2021    Huit blessés dans 2 accidents de la route    Aïn El Turck: Retour en force de l'informel dans les localités côtières    Les habitants en appellent au wali: Une décharge sauvage en plein cœur de Haï Chahid Mahmoud    Complotisme : arme de la paresse intellectuelle et de la gouvernance institutionnelle    Les menaces de troisième génération    L'époux devenu loque    La Libye prend exemple de l'Algérie    Un quartier palestinien d'El Qods convoité par les sionistes    Neuf pays africains sur 10 pourraient ne pas atteindre l'objectif    Les défis de l'après-12 juin    Les avocats menacent de marcher    L'ami et le collègue de 56 ans!    Hommage à Fawzi Saïchi    «Unzipped Exposition», expo unique en Europe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Flambée des prix à l'approche de l'été
Commerce
Publié dans El Watan le 16 - 05 - 2007

Alors qu'on entame la troisième semaine de mai, la fièvre de l'été a envahi toutes les structures de vente, certains prix dépassant même les frontières du réel à Oran, qui connaît actuellement une affluence touristique inhabituelle et « prématurée ».
Dans les différents marchés, d'un étal à un autre, il y a jusqu'à 35, voire 45% de différence entre les prix. L'intensification des importations pour cause d'économie de marché, la vigilance accrue des instruments de contrôle ne dissuadent pas pour autant les commerçants peu enclins à respecter les prix de vente homologués. Le prix de la pomme de terre, des oignons et autres légumes frais s'envolent ; même à la rue de la Bastille où le tubercule est cédé à 50 dinars et 70 dinars le kilo d'oignons. Quant à la courgette et la tomate, leur prix varie entre un magasin et un autre. Les légumes et les fruits, toujours au marché de la rue des Aurès, où les prix sont incontestablement inférieurs à ceux pratiqués au marché Michelet, par exemple, prennent l'ascenseur. Qu'on en juge : le prix des aubergines varie selon la qualité, entre 60 et 70 dinars, les poireaux sont cédés entre 40 à 50 dinars et les navets à 50 dinars. En revanche, les fruits sont inaccessibles, contrairement à l'année écoulée. Les bananes, à titre d'exemple, sont cédées entre 110 et 130 dinars le kilogramme. Quant aux pêches et aux abricots, leur prix avoisine les 180 dinars le kilogramme. le tournis devant les étals Quand on sait le nombre de produits nécessaires à la composition d'un repas d'été, même pour les familles moyennes, on ose à peine chiffrer son prix de revient en 2007. Si le gestionnaire familial « moyen » peut facilement se passer de produits importés, comme les prunes, les abricots et autres fromages de marques importées, la volaille, la viande et le poisson sont incontournables dans un simple menu d'été. Depuis le problème de la vache folle, on importe certaines quantités de viande congelée, à la grande joie des ménagères et des bourses modestes. Le consommateur oranais a le tournis devant les étals spécialisés : 300 dinars le kilo de volaille, entre 650 et 700 pour l'agneau, contre 800 dinars le veau. Le kilogramme de sardine atteint 150 DA et plus. Les crevettes, quant à elles, oscillent entre 900 et 1 400 dinars le kilo, alors que le rouget de roche est vendu à 600 dinars. On peut donc dire que du point de vue disponibilité et qualité du produit, le citoyen est comblé mais, question prix, il est « gâté ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.