Afin de mettre fin à la crise : "La tenue de l'élection présidentielle est primordiale" affirme Gaïd Salah    Justice : Report du procès de l'homme d'affaires Ali Haddad au 3 juin prochain    Bensalah à l'occasion de la Journée nationale de l'étudiant : "La réussite de la transition exige d'immenses efforts de tous"    Réunion des membres du JMMC à djeddah : Engagement pour un marché équilibré du pétrole    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    La liste des arrestations toujours ouverte    Le mouvement populaire se mêle de tout    50.000 hectares accordés au groupe Haddad à El Bayadh récupérés    Vodafone : Le groupe baisse son dividende pour contenir sa dette    Canada : Le pétrole de l'Alberta va-t-il raviver la flamme indépendantiste au Québec ?    Un fléau politique    On prépare "l'électricité" estivale    Décantations, surdéterminations idéologiques, sous estimations sociologiques    L'appel des trois suscite toujours des réactions    Les craintes d'un conflit toujours vives    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Y aura ou non une guerre au Venezuela ? : La grande question que tout le monde se pose en ce moment    12 jihadistes présumés tués dans des opérations de police    Les Palestiniens rejettent la conférence de Bahreïn    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Chettih fait les éloges de Cherrad    Ghoulam et Ounas retenus    Une tradition ramadhanesque pour resserrer les liens de fraternité    Le MCO veut refaire à l'USMA le coup de... 1983    Précisions de Miloud Iboud    Le pire a été évité    Trois ans pour le faussaire    Mort par électrocution d'un employé de Sonelgaz    Bedoui annonce de nouvelles mesures    Ils sont le "phénomène" de la protesta    La mascotte officielle dévoilée    Adrar : "Tekerkeba", un rite spécial Ramadhan encore préservé    Une expérience de jazz algéro-polonais    Al Jahidh, écrivain encyclopédiste arabe hors pair du 8ème et 9ème siècle    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    La nouvelle scène Chaâbi continue d'animer Alger    Hausse de 7 % au 1er trimestre 2019    Appel à la démission de Mouad Bouchareb    Le Barça n'avait jamais laissé le Real aussi loin derrière    Report du procès de l'homme d'affaires Ali Haddad au 3 juin prochain    CLASSEMENT ANNUEL ETABLI PAR L'HEBDOMADAIRE JEUNE AFRIQUE : Le Peuple algérien le plus influent d'Afrique    Constantine et Skikda : Les universitaires célèbrent le 19 Mai dans la rue    Les étudiants marchent dans des rues quadrillées    Réflexion et débats au programme à Oran    Le NAHD dans tous les esprits    Manœuvres saoudiennes et émiraties    Cheveux d'ange au miel    Tajine malsouka au poulet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le gouvernement partiellement remanié
Le président Bouteflika reconduit Abdelaziz Belkhadem
Publié dans El Watan le 05 - 06 - 2007

Le président Bouteflika a confirmé hier Abdelaziz Belkhadem dans son poste de chef de gouvernement et nommé un nouvel Exécutif. M. Belkhadem était à la tête du gouvernement depuis mai 2006.
Cette décision du chef de l'Etat, annoncée par la présidence de la République par le biais d'un communiqué adressé à la presse, intervient quatre jours à peine après la nomination, par le premier magistrat du pays, d'un gouvernement d'intérimaires dont la mission a été limitée à la gestion des affaires courantes. Contrairement aux attentes, le président Bouteflika n'a pas procédé à de grands bouleversements. Au regard de l'équipe choisie, le premier magistrat du pays montre qu'il préfère travailler avec les mêmes personnes. Et cela pourrait laisser supposer qu'il est satisfait du gros de la composante de l'Exécutif. Toutefois, celui-ci subira quand même un petit lifting. Mais seul changement notable à relever dans le nouveau staff gouvernemental est sans conteste le remplacement de Mohamed Bedjaoui, en charge de la diplomatie algérienne depuis mai 2005, par Mourad Medelci, en charge jusque-là du ministère des Finances. M. Medelci, qui n'a pas une grande expérience de la diplomatie, est remplacé aux Finances par Karim Djoudi, qui était son ministre délégué chargé de la réforme financière dans le gouvernement sortant. M. Djoudi est remplacé dans ces dernières fonctions par Mme Fatiha Mentouri qui avait occupé un poste similaire dans un précédent gouvernement. A part cela, la quasi totalité des portefeuilles ne changent pas de titulaires. Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Yazid Zerhouni, conserve son portefeuille, ainsi que les deux principaux ministres économiques : Chakib Khelil à l'Energie et aux Mines et Abdelhamid Temmar à la Promotion des investissements. Cela à la différence peut-être que dorénavant M. Temmar aura aussi à s'occuper du ministère de l'Industrie. A signaler que la formation de ce nouveau gouvernement intervient à la suite des élections législatives du 17 mai, remportées par l'Alliance présidentielle formée du FLN, du RND et du MSP. Celle-ci s'est adjugée 249 sièges sur les 389 de la nouvelle chambre basse du Parlement. Parmi les autres changements affectant le nouveau gouvernement : Hachemi Djiar quitte le ministère de la Communication pour celui de la Jeunesse et des Sports, dont l'ancien titulaire, Yahia Guidoum, ne figure plus dans l'équipe gouvernementale. M. Djiar est remplacé à la Communication par le ministre délégué à la Ville, Abderrachid Boukerzaza. A souligner par ailleurs que le ministère du Tourisme est rattaché à celui de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire, dont le titulaire, Cherif Rahmani, voit ses prérogatives élargies. En revanche, c'est Noureddine Moussa qui hérite de la gestion du département de l'Habitat, un secteur confié dans le précédent gouvernement à Mohamed Nadir Hamimid, élu récemment député sur la liste du FLN à Tizi Ouzou. A noter qu'aucun parti politique hors alliance présidentielle n'a intégré le nouvel exécutif.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.