Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    Le vieux de mon village    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Un Palestinien tombe en martyr    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Secteur de la pêche à Ghazaouet
Enormes potentialités qui restent à exploiter
Publié dans El Watan le 31 - 10 - 2007

La façade maritime de la wilaya de Tlemcen recouvre 70 km de côtes et criques et s'étend vers le large des eaux soumises à la juridiction nationale, sur 32miles marins. La région est le plateau continental le plus large du pays, nous dit-on au niveau de la direction de la Chambre de la pêche. Cette gigantesque réserve naturelle renferme un potentiel avéré en matière de ressources halieutiques. D'ailleurs, les deux campagnes de prospection et d'évaluation réalisées dans le golf de Ghazaouet, en 2003 et 2004, dans le cadre du programme de recherche et de développement initié par le ministère de la Pêche, ont démontré que cette région est l'une des plus poissonneuses da la méditerranée. A titre d'exemple, dans les zones allant de 100 à 200 mètres de profondeur, la quantité du rouget de vase est de 40kg par km2, celle de l'accarné (le bizoug) est de 300 kg par km2, à moins de 328,08 pieds de profondeur. Pour ce qui est du petit pélagique : la sardine, les anchois et autres poissons les plus prisés de la région, la biomasse est de 80 000 tonnes. Ces deux campagnes ont aussi confirmé que l'exploitation de certaines zones restent en deçà des réserves existantes, principalement sur le talus continental où des merlus de près d'un mètre et des baudroies de plus de 45 kg ont été pris. Pour l'exploitation de ces importantes ressources, la flottille de pêche, dans le cadre du programme de la relance économique, a été renforcée par un nombre considérable de chalutiers et de sardiniers, dotés d'un équipement moderne et sophistiqué pour permettre de pratiquer la pêche au large. La flotte se compose aujourd'hui de 209 bateaux, dont 103 chalutiers, 40 sardiniers, 65 petits métiers et un thonier. Chose qui a permis de constater une augmentation constante de la production annuelle. En 1990, la production annuelle était de 8 415 tonnes, en 2006 elle a atteint 14 000 tonnes. Or, à ces nouvelles acquisitions qui exigent de nouvelles techniques de pêche (notamment la pêche au large), une formation professionnelle visant la mise à niveau du personnel navigant du commandement et une formation de base pour les nouvelles recrues sont plus que nécessaires.A cet effet, une école de pêche des plus modernes, dispensant une formation spécialisée relative à toutes les activités du secteur, du ramendage à la manipulation des appareillages de passerelle, en passant par la mécanique et l'informatique, sera opérationnelle fin 2008.
Cap sur la formation
« En attendant la réalisation de ce projet, dont les travaux sont en cours, la chambre de la Pêche de la wilaya de Tlemcen a mis sur pied un programme de formation au profil de l'ensemble du collectif marin exerçant à Ghazaouet, Honnaine, Marsat Ben M'hidi, et sue les diverses plages d'échouage », déclare Khaled Fliti, directeur de la chambre de la Pêche. Ce programme, selon ce dernier, a permis déjà la formation de 400 marins pêcheurs, 100 capacitaires et 60 patrons côtiers. Aussi, l'utilisation de la maille carrée, qui, selon les spécialistes de la pêche, permet une gestion rationnelle et une exploitation optimale des stocks halieutiques, a fait l'objet d'un large programme de sensibilisation au sein de la corporation du secteur. Cependant, ces derniers (les professionnels de la pêche), ont du mal à adopter ce nouveau matériel et optent pour la maille losange. Quelque soit l'envergure du stock existant, il ne pourrait répondre aux besoins des populations pour augmenter la consommation des produits halieutiques, dont la norme est fixée par l'OMS à 6 kg/an. Pour cela, le développement de l'aquaculture semble aujourd'hui plus que nécessaire. A ce sujet, un programme de réalisation de fermes aquacoles maritimes et continentales a été mis en place. Divers travaux sur site ont eu lieu pour déterminer des zones pouvant recevoir des activités aquatiques : Ras Agla, à Honnaine, Maarouf, à Msirda, Rebat, à Marsat ben M'hidi, Boukhnais, à Ghazaouet, ainsi que les différents barrages dont Mefrouch, Beni Badel, Boughrara où il y'a eu plusieurs opérations de lâcher de larves. Actuellement, une seule ferme est en chantier à Honnaine. Les espèces qui pourraient être élevées dans la région, compte tenu des conditions physicochimiques de l'eau du golf de Ghazaouet, sont la dorade, le loup bar, le mulet et les moules.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.