Présidentielle du 12 décembre: Taux de participation global de 39,93%    Présidentielle: l'annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre    OGC Nice: Atal, Vieira donne des précisions    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Bordj Bou Arréridj: changement du lieu de vote pour "harcèlements d'opposants" au scrutin (ANIE)    Bureaux de vote fermés, urnes saccagées    Brèves    Les citoyens hostiles au vote de plus en plus nombreux dans les rues d'Alger    Présidentielle: "une opportunité pour une nouvelle République fondée sur les jeunes"    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    MCO : La voie royale pour les Oranais    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Casoni viré, Mekhazni-Meguellati pour l'intérim    Ligue-Présidents de club professionnel : Le bras de fer éternel    Un an de prison dont 3 mois fermes contre le dessinateur «Nime»    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Bangkok en haut du classement    Cinq morts dans une attaque des shebab    Fin de la phase aller le 21 décembre    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    165 foyers raccordés au gaz naturel    La frontière algéro-tunisienne ne sera pas fermée    La circulation routière fortement perturbée    Un boycott inédit en perspective    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: ASAM - JSK et CSC - NCM en tête d'affiche    Formation professionnelle : S'adapter aux évolutions    Constantine: Plus de 8.400 capsules de psychotropes saisies en moins de 10 jours    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    La voie de la vérité historique    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un sérieux avertissement à la majorité
Elections Municipales en France
Publié dans El Watan le 11 - 03 - 2008

Alors que le jeu des alliances a commencé dès que les résultats ont été rendus publics dimanche soir, aussi bien la majorité que l'opposition appellent les électeurs à la mobilisation générale pour le 2e tour.
Paris : De notre bureau
On a assisté dimanche à un retour de balancier en faveur de la gauche au premier tour des élections municipales françaises. Le 2e tour devra confirmer dimanche prochain cette avance ou la corriger. La percée de la gauche, moins ample que prévu, qualifiée de « vague rose » constitue toutefois un sérieux avertissement au président Sarkozy et à sa majorité. La gauche a recueilli au premier tour des élections municipales en France de dimanche 47% des voix et la droite 45%, soit le contraire des élections municipales de 2001. A Lyon, le socialiste Gérard Collomb est réélu au premier tour avec près de 53%, face au ministre Dominique Perben avec 32%. C'est la première fois que dans cette ville un maire est élu au premier tour. A Paris, le maire socialiste sortant, Bertrand Delanoë, devance très nettement l'UMP Françoise de Panafieu (41,60% des suffrages contre 27,92%). Rouen, Laval, Alençon, Bourg-en-Bresse, Annonay et Rodez ont basculé à gauche, tandis que le PS conserve dès le 1er tour ses bastions de Dijon, Le Mans, Poitiers, Cherbourg, La Rochelle, Tourcoing, Auxerre et est très bien placé à Lille, Caen, Strasbourg, Rennes, Brest, Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais, face à la FN Marine Le Pen), mais aussi Quimper, Narbonne, Blois et Mende, voire Toulouse, Aix-en-Provence et Amiens. Le PCF a conservé la quasi totalité de ses bastions et conquis Dieppe et Vierzon. La droite résiste dans plusieurs villes symboles où elle paraissait menacée, comme à Marseille. Elle conserve encore des bastions comme Toulon, Troyes, Epinal et Meaux. A Bordeaux, l'ancien Premier ministre, Alain Juppé, est réélu avec 56,62% des voix. Sur les 22 ministres candidats, 14 ont été élus ou réélus au premier tour. Le Front national avec 2% de voix confirme sa perte d'influence électorale. Ce scrutin avait, au niveau national, valeur de premier test, dix mois après l'élection à l'Elysée de Nicolas Sarkozy, aujourd'hui en chute libre dans les sondages. La droite nie « une vague rose », le Premier ministre, François Fillon, préfère parler de « rééquilibrage ». Pour sa part, le premier secrétaire du PS, François Hollande se montre prudent, « le jeu reste ouvert », a-t-il réagi à l'annonce des résultats. Au lendemain du premier tour des municipales, « il y a eu un avantage pour la gauche et un avertissement pour la droite et Nicolas Sarkozy », a analysé François Hollande. A gauche, le Premier secrétaire du PS, François Hollande, estime que « tout maintenant va se décider, se confirmer, s'amplifier au second tour ». Alors que le jeu des alliances a commencé dès que les résultats ont été rendus publics dimanche soir, aussi bien la majorité que l'opposition appellent les électeurs à la mobilisation générale pour le 2e tour. Etant relativement faible dimanche (61% contre 67,29% au 1er tour en 2001), le taux de participation, laisse de la marge pour le 2e tour tant aux listes de droite que de gauche.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.