L'adoption de la nouvelle Constitution "contribuera à l'édification de la nouvelle Algérie"    APN: levée de l'immunité parlementaire des députés Abdelkader Ouali et Mohcine Bellabas    Opep+ : priorité à la conformité totale de tous les pays membres    Le projet d'amendement de la Constitution garantit la souveraineté totale du pays sur ses ressources naturelles    Rentrée sociale: Rezig met en garde contre toute augmentation des prix des articles scolaires    Real Madrid: Ramos forfait contre le Shakhtar    Report du procès de l'ex-wali d'Alger, Zoukh, au 3 novembre prochain    Plus de 5 millions d'élèves rejoindront mercredi l'école dans des conditions sanitaires exceptionnelles    JEUNES ET PECHEURS BENEVOLES PARTICIPENT AUX RECHERCHES : Disparition de 12 harraga sur les côtes de Chlef    BECHAR : Le wali visite les ksour du Nord    REFERENDUM CONSTITUTIONNEL : Talaie El Hourriyet décide de participer    Le procès de l'affaire El Watan et les fils de Gaïd Salah reporté    Tayeb Louh inculpé dans l'affaire des bracelets électroniques    JM Oran-2022 : les aspects organisationnels abordés avec une délégation française    UNIVERSITE ‘'IBN BADIS'' MOSTAGANEM : Journées portes ouvertes pour les nouveaux bacheliers    LDC : Le programme de ce mardi    Accidents de la circulation: 17 morts et 1 263 blessés en une semaine au niveau national    Nouveau round des négociations entre Londres et Bruxelles    Tensions autour de résultats non proclamés    La mouvance islamiste dans l'œil du cyclone en France    Le rapport 2019-2020 soumis au gouvernement fin novembre prochain    L'année sans Sila...    Une fresque poétique sur une Algérie de tolérance et de diversité    Un guide pratique sur les traditions anciennes    Les Canaris en stage à Palm-Beach    Le plan stratégique national dévoilé    Luis Arce, le dauphin d'Evo Morales, remporte la présidentielle    Début d'une réunion de la commission militaire conjointe à Genève    Guterres estime «possible» le dialogue avec certains groupes extrémistes    «L'équilibre entre l'offre et la demande est nécessaire»    Les partisans du «non» se plaignent de l'interdiction de leurs activités    Réserves de change, la dégringolade    Doublé de Bendebka face à Al-Nassr    Le Raja Casablanca s'incline devant le Zamalek    «Un crime colonial» peu présent dans le cinéma algérien    «La littérature algérienne en exil», thème d'une conférence tenue à Alger    Banksy revendique une œuvre murale à Nottingham    Culture-PLF 2021: proposition de clôture de 3 comptes spéciaux pour le secteur    Gestion de l'après Covid-19: appel à un nouveau modèle de soutien à la Culture    Présomptions condamnables ?    Un destroyer américain fait escale au port d'Alger    USM Bel-Abbès: Reprise sur place en attendant les stages    JSM Béjaïa: Le bon sens a prévalu    Marché de Aïn El Turck: Retour en force des étals de vente de viande de l'abattage clandestin    Des opérations en faveur des populations des zones d'ombre    Plusieurs quartiers ciblés par une opération de nettoiement: Plus de 4 tonnes de déchets transférées au CET de Hassi Bounif    L'ex-commissaire: Kaddour Benkhira n'est plus    "La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pluralité des thématiques cartographiées
Publication - « Atlas historique de l'Algérie » de Karim Chaïbi
Publié dans Horizons le 04 - 03 - 2013

« Atlas historique de l'Algérie » est le titre d'un ouvrage publié récemment aux éditions Dalimen. C'était un projet que son auteur Karim Chaïbi avait lancé après l'ouvrage « De Sitifis à Sétif » paru en 2010. Ce travail inédit a été livré en juin aux éditions Dalimen dans lequel la région de Sétif est particulièrement bien documentée. Il relate l'histoire de notre pays depuis la préhistoire à nos jours avec de nombreuses cartes, toutes originales inédites. Dans cette optique, l'auteur de cet ouvrage dira : « Ce travail s'appuie sur une documentation bibliographique vers laquelle j'invite le lecteur soucieux d'étendre ses connaissances à un thème particulier. Cet atlas ne prétend pas épuiser les sujets qui ont pu faire cet atlas ne prétend pas épuiser les sujets qui ont pu faire l'objet d'une représentation cartographiée. Les textes de quelques dizaines de lignes ont pour but d'éclairer le lecteur sur les événements marquants de la période. Cependant, l'un des défis majeurs de cet atlas aura été de proposer des fonds en relief sur lesquelles le récit historique prend une toute autre compréhension. La réalité du paysage de l'Algérie, et notamment ses nombreuses montagnes, devait être dessinée sur ces cartes où la géographie crée également de l'histoire. Obstacles naturels, massifs refuges, forêts et oasis sont autant d'éléments qui devaient figurer sur les cartes, lorsqu'ils ne gênaient pas leur compréhension. C'est ainsi que plusieurs cartes topographiques furent utilisées pour des cartes régionales, tandis que le fonds général du territoire algérien et nord-africain a entièrement été dessiné ». Cet atlas multiplie les perspectives, confronte les angles de visions et les jeux d'échelle (internationale, nationale, régionale, locale), afin de localiser, de représenter, le plus justement possible, une Algérie plus que jamais plurielle, construite par la juxtaposition de mondes divers, ouverts ou cloisonnés. Au plus près du vécu. On y découvrira une histoire imprévisible et tourmentée, conflictuelle et mobile, avec des frontières vivantes, mouvantes. D'autres cartes visualisent les paysages, les terroirs, les institutions, les coutumes, les activités économiques, les villes, les croyances, les cultures, afin de mettre en valeur l'infinie richesse de multiples Frances marquées du sceau de la diversité. Cet Atlas, fruit d'une somme impressionnante de reconstitutions historiennes, offre par la pluralité des thématiques cartographiées, le moyen de rendre compte et de visualiser la profusion des activités, des vies, des institutions, des événements qui ont construit, au fil des siècles d'une histoire en perpétuel mouvement. Karim Chaïbi est né à Lyon en 1972. Guide interprète national en France (monuments historiques) depuis 1999, Karim Chaïbi a étudié les langues et l'histoire-géographie à l'université Lumière Lyon II. Pendant son cursus, il découvre l'Algérie en 1992 et explore toutes les régions de l'Est jusqu'en 1995, particulièrement les sites romains et les Aurès. L'insécurité des montagnes d'Algérie l'éloigne alors du pays de ses origines vers le Moyen-Orient, notamment vers la Syrie, où il effectue sa première recherche (maîtrise) sur le site antique de Doura Europos (synagogue). A partir de 2000, Karim Chaïbi enseigne au collège l'histoire et la géographie pendant deux ans tout en retournant en Algérie. Il reprend alors l'exploration des montagnes, notamment autour de Sétif, ville à laquelle il consacre son premier ouvrage « De Sitifis à Sétif » (édition Dalimen), paru en 2010. Afin de réaliser l'atlas historique de l'Algérie à l'occasion du cinquantenaire de l'indépendance de l'Algérie, l'auteur s'est formé à la cartographie en autodidacte, et a exploité cartes, archives et travaux universitaires de référence.
Samira Sidhoum
« Atlas historique de l'Algérie » de Karim Chaïbi, Editions : Dalimen, pages : 267, prix public : 2.200 DA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.