La marche de Béjaïa violemment réprimée    Trois terroristes abattus à Benihemidane    Installation de la nouvelle chef de daïra    Dhouibi dément tout changement de cap    Le rapport inquiétant de Crisis Group    La fin du dollar ?    Les réseaux sociaux, ce monde parallèle    «C'est un terrain déjà viabilisé»    Combats inédits entre rebelles pro-Ankara    La kamikaze avait prêté allégeance à Daesh    Prémices d'une nouvelle ère    La Mauritanie surprend, la Zambie abdique    La JS Saoura prépare Gagnoa    Saisies de pétards et autres produits pyrotechniques    Le cadre de vie des citoyens au menu du conseil de wilaya    Alerte à l'hémorragie    On est toujours le réfugié de quelqu'un    Quand il faut se reposer, il faut !    Mémoires et sens en mouvement    Mauvaise utilisation du gaz : Lancement d'une campagne de sensibilisation en direction des élèves    AWEM Blida : 12 000 nouveaux postes d'emploi assurés depuis début 2018    Boufarik : Un complexe sportif à l'abandon…    24 heures    Retour à Astana avec Idleb comme pomme de discorde    Pour identifier les facteurs à l'origine de la hausse des prix: Une étude des marchés de fruits et légumes lancée    Entre réforme set continuité    Projet Batigec des 1.000 logements LPA: Des «blocages» risquent de prolonger les délais de réalisation    Le cimetière des vanités    D'importantes quantités de produits pyrotechniques saisies    Affaire Salsabile: Le procès en appel reporté    Oran: 15 ans de prison pour des trafiquants de cocaïne    MC Alger: Adel Amrouch et la triste réalité du football algérien    WA Tlemcen: Rebondir au plus vite    ASM Oran: Une situation qui ne prête pas à l'optimisme    Le wali chez les familles des victimes des inondations    Déclaration : Appel des assises internationales du journalisme de Tunis    Mouvement de protestation à la SNTF : Perturbation du trafic ferroviaire à partir de la capitale    Sommet de l'UA: la ligne rouge tracée par l'Algérie    Démission de Ould-Abbès: Confusion au FLN    Le sens des guerres dans l'évolution du monde: L'âge nucléaire mènera-t-il l'humanité vers un monde sans guerre, un monde plus uni ?    La société civile et les partis politiques interpellent le président de la République    Peintures marines et compulsions terrestres    Abdeldjallil Machou, Bio express    Journées d'arts urbains d'Oran    Eucoco 2018 : Le pillage des ressources sahraouies dénoncé    Une quarantaine de civils tués dans les frappes de la coalition US    À l'occasion du 63e anniversaire de l'indépendance de son pays : Le Président Bouteflika félicite le souverain marocain    Ligue 1 Mobilis (13e J.-Mise à jour) : L 'ASAM gagne, le MOB et le MCA se neutralisent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Youcef Dris témoigne des bouleversements subis par la population algérienne
Son livre a été publié par Alpha Editions
Publié dans Horizons le 18 - 11 - 2013

L'auteur a su apporter sa contribution par l'écriture d'un pan de l'histoire, celui qui se rapporte au phénomène du déracinement des populations déplacées. Cette politique de regroupement a constitué, selon cet auteur qui a emprunté le concept à deux sociologues Pierre Bourdieu et Abdelmalek Sayed, le bouleversement le plus important du monde rural sur une longue période. Il a donné un éclairage sur des événements qu'il a vécus, parmi lesquels diffuser la lutte de libération en France, reconstruire l'Etat algérien après l'indépendance pour le recouvrement de l'identité nationale et le développement. C'est un livre utile qui s'apparente à un tour d'Algérie à travers le temps. Il se présente sous la forme d'un précis de l'histoire. Ce livre de Youcef Dris comporte plusieurs entrées qui disent à travers ces 147 pages, l'identité plurielle de l'Algérie. C'est un très bel ouvrage pour la mémoire et pour l'avenir. Cet ouvrage replace ainsi la guerre d'indépendance dans le temps long de la période coloniale, car c'est bien dans cette longue durée que le conflit s'enracine. Il permet ainsi de rendre compte des résultats des nombreux travaux de recherche novateurs conduits sur la période comprise entre la conquête et le début de cette guerre. Une bonne table des matières et de nombreuses références font de ce livre une bonne initiation lisible par tous, et aussi un bon outil de travail. Guerre d'Algérie offre ainsi un regard panoramique et limite les éventuels soupçons de subjectivité nationaliste. En écrivant un livre sur l'histoire, Youcef Dris a accompli un acte méritoire. C'est un devoir que devait entreprendre tout esprit convaincu d'une mission accomplie et d'en faire bénéficier les autres. Cette démarche entreprise est utile à la personne elle-même et à la communauté. Amoureux des arts populaires algériens et particulièrement de la chanson algérienne, Youcef Dris a toujours aimé les mélopées du regretté El Hadj El Hachemi Guerouabi à plus d'un titre. D'une part parce que c'est l'un des meilleurs interprètes de cette musique populaire, et d'autre part, par le lien de parenté qui les lie. El Hadj Hachemi Guerouabi est son oncle maternel. Il lui a même consacré un livre. Il a tenu à l'immortaliser par une œuvre qui retrace son parcours professionnel et sa vie. Ancien journaliste et directeur de publication dans plusieurs journaux de l'Ouest algérien, l'auteur est aujourd'hui consultant pour une société de communication à Oran. Il a écrit de nombreux ouvrages, entre romans, nouvelles, recueils de poèmes et contes pour enfants. Il publie de nombreux ouvrages en l'occurrence « Grisaille », « Les amants de Padovani », « Affaires criminelles », « Malak et Malik », « Awthoul, le petit lapin bleu », « L'île aux récits en arabe », « El Hadj El Hachemi Guerouabi », « Gravelures », « Les massacres d'octobre 1961 », « Le puits confisqué », « Destin à l'encre noire », « La littérature algérienne à travers les siècles ».
Samira Sidhoum
Guerre d'Algérie 1954- 1962, Youcef Dris, Editions Alpha, 152 pages, prix public : 400 dinars


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.