Marche grandiose à Alger    ELECTION PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Mihoubi déposera son dossier la semaine prochaine    RETRAIT DE TEBBOUNE DE LA COURSE ELECTORALE : Mohamed Lagab dément    AUDITIONNE AU TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Baha Eddine Tliba placé en détention provisoire    Tipasa : « libérez nos enfants détenus »,    Biskra : « Non à la zizanie, les Kabyles sont nos frères »    Jijel : » Il n'y aura pas de vote ! «    ECOLE SUPERIEURE DES DOUANES D'ORAN : Sortie de 81 officiers de brigade dont neufs femmes    MOSTAGANEM : 1000 tonnes de pomme de terre bientôt déstockées    Chakib Khelil sera sur le devant de la scène    MAHDIA (TIARET): Une présumée liste des bénéficiaires de logements provoque la colère    SIDI BEL ABBES : Le 58ème anniversaire du 17 octobre 61 commémoré à Dhaya    ADRAR : Saisie de yaourt et de fromage avariés    Liverpool: Van Dijk n'est pas obnubilé par le titre    Real Madrid: Zidane réagit au report du Clasico    Officiel: le Clasico reporté    Un enfant évacué vers Alger pour ... extirper une cacahuète    3 morts et une vingtaine d'enfants blessés dans un attentat    «On peut faire encore plus mal»    "L'EN peut encore progresser"    L'Algérie et le Gabon terminent sur une belle note    «Aucune décision n'a été prise»    Le véritable maître de DAESH    Bedoui en Russie    De nouvelles charges contre Donald Trump    Les députés exigent la démission de la cheffe de l'Exécutif    Constantine : quelle scolarisation pour nos enfants ?    Ecole : le sinistre au quotidien    ACTUCULT    "Derb Cinéma" lance l'appel à candidatures jusqu'au 15 novembre    Lumière sur une terre et ses hommes    Tout en excluant la trêve : Ankara exhorte les Kurdes de Syrie à déposer les armes    Boukhalfa : Huit blessés dans un accident de la circulation    Corée du Sud, Italie, Turquie et Autriche à l'honneur    300.000 Algériens ont visité la Turquie en 2018    Selon le MSP: « Les autorités responsables de l'échec de la transition démocratique »    Sortie de la 3ème promotion des officiers de brigade: Le DG des douanes insiste sur la probité et la rigueur    Rachid Sekak: Le redressement économique passe par le règlement de l'équation politique    Mila / Céréaliculture: Tout est fin prêt pour la campagne labours-semailles    Pompiers en colère à Paris : tensions avec la police, au moins 6 interpellations    AUTOMOBILE: Le futur patron de Renault ne sera pas forcément français, selon Pannier-Runacher    5ème édition du Prix littéraire " Katara ": Le talent algérien brille de nouveau dans le ciel de Katara    Le FMI augmente à 2,6 % sa prévision    Belmadi et les Verts sur leur lancée    Le MSP hausse le ton    67 % ont moins de 40 ans    Les chrétiens d'Algérie dénoncent    La France garde le secret    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Deux parcours mis en lumière
Journée nationale de l'artiste à Tizi Ouzou
Publié dans Horizons le 10 - 06 - 2014


Rendre un hommage aux artistes disparus ou honorer ceux encore vivants, une tradition, voire même une culture pour la direction de la culture de la wilaya. Elle n'a pas, une nouvelle fois, failli dans sa mission. Dans l'enceinte de la maison de la culture, de nombreux artistes, anciens animateurs d'ateliers de musique et d'arts plastiques de l'établissement, à l'instar de Amar Dris, Mehdi Tamache, Abdelkader Cherchem, Achour Benyoucef, Rachid Bellil, Idir Koudache et Elias Sadouki ont été honorés et furent émus de retrouver leurs anciens élèves. Le lendemain, dimanche, au théâtre régional Kateb-Yacine, c'est un vibrant hommage qui a été rendu à la défunte actrice, Salima Labidi, qui s'est illustrée dans le feuilleton « Akham Nda Meziane », et au défunt talentueux dramaturge Boubekeur Makhoukh. Deux documentaires relatant la vie de l'un et de l'autre ont été projetés. Leurs familles ont été gratifiées de prix et cadeaux en signe de reconnaissance. Slimane Boubekeur, auteur du scénario de « Akham Nda Meziane » dans lequel il a joué le rôle de l'épicier et fils de Da Meziane, Nacim Benmihoub et Amina Beldjoudi, respectivement femme et fille de Da Meziane ainsi que Omar Fetmouche, directeur du théâtre régional de Béjaia et de nombreux autres comédiens et artistes étaient présents. Les deux artistes étaient connus pour leur professionnalisme et simplicité, selon des témoignages. En clôture de cette manifestation, le public a été convié à la représentation de la pièce « La terre et le sang » adaptéé du livre éponyme de Mouloud Feraoun par Mohand Ait Ighil et mise en scène par Omar Fetmouche. Salima Labidi, comédienne et actrice, est née en 1949 à Miliana. Elle a débuté sa carrière de comédienne en 1966 au théâtre radiophonique à la chaîne II enchaînant les rôles dans différentes pièces tragico-comiques. Ses performances de comédienne lui vaudront d'être sollicitée pour interpréter des rôles dans des téléfilms comme « Ahlil, ahlil » et « Yak ennighak » (je te l'ai pourtant dit) réalisés par Rachid Harhar, « El michoir » (Le parcours) de Messaoud Al Ayeb. Elle a fait la joie de ses fans pendant les soirées ramadhanesques où elle s'est imposée, sur les écrans, avec la famille de Dda Meziane. Elle a joué le rôle d'une bru, Monica, d'origine française, venue s'installer chez sa belle-famille en Kabylie. Elle s'est vite intégrée au sein de la famille de « Papa Mezian » et de « Mama Ferrou ». Elle a parfaitement interprété son rôle, ce qui a fait la joie des téléspectateurs pendant les trois premières saisons de la comédie. Salima Labidi est décédée le 04 avril 2013 des suites d'une longue maladie et enterrée au cimetière d'El Madania, sur les hauteurs d'Alger. Boubekeur Makhoukh est né le 06 mars 1954 à Tifilkout, un village Kabyle perché sur les hauteurs du Djurdjura. Il a vécu longtemps à Annaba et Béjaia. Les maisons de jeunes et théâtres régionaux de ces deux villes furent les lieux qu'il a animés et illuminés par sa joie de vivre et son amour du théâtre et des enfants. Plusieurs spectacles et pièces leur ont été destinés dont Ali Baba (1993) et Magic show (un spectacle de marionnettes, danse, clowns et magie). Makhoukh a utilisé plusieurs langues incluant le berbère, l'arabe, l'anglais, le français et l'italien. Il a traduit et interprété divers ouvrages « Les mercenaires » de Laadi Flici, en 1978, « Clando Bazar » de Hamid Goudarzi en 1992, et le roman « Le Roi des bons » de Henriette Bichonnier en 1995. L'une des dernières pièces traduites (du berbère vers l'arabe) fut celle de Mohya « Sin-nni » (ces deux-là) en 1996. Boubekeur Makhoukh est surtout connu pour ses adaptations libres de Ghabou Lefkar, Zerdeb et Hafila Tassir où le défunt Azzedine Medjoubi fit exploser son formidable talent en interprétant pour la première fois un rôle principal. Makhoukh meurt le 31 mai 1998 dans un hôpital à Nantes. Il est enterré au cimetière Sidi Hars (Djebanet El ghorba) à Annaba le 08 juin 1998, journée nationale de l'artiste.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.