Afghanistan: l'EI revendique l'attaque meurtrière contre un ministère    Un rassemblement en prévision de l'arrivée d'Ouyahia    Ouaret, DG des douanes, et Hiouani, gouverneur de la BA par intérim    Les importations en légère baisse    UGTA : Sidi-Saïd jetterait-il l'éponge ?    Les ministres autorisés à déléguer leur signature    à quoi obéit l'activisme renaissant d'Ould Abbes ?    Début du référendum constitutionnel en Egypte    Faux indices contre réalité    La FAF dénonce le comportement de Raouraoua    L'Algérien Youcef Rihane éliminé au deuxième tour    Le leader en péril à Sétif, duels à couteaux tirés en bas du tableau    La préparation du match contre la JSK perturbée    Madagascar et l'Ouganda au programme du Kenya    18,7 milliards de centimes octroyés    Trucs et astuces    Des remèdes complémentaires pour soulager une entorse de la cheville    Les 7 000 LPL de Draâ Errich en voie de règlement    La progression féconde    «Le prix payé pour tamazight a été exorbitant»    Aziz Chouaki, Ulysse en mode harrachi    «Le théâtre en tout lieu et temps»    Des vents forts sur plusieurs wilayas du sud du pays    Foyers de rougeole à Jijel : Rush sur les centres de vaccination    L'UNICEF lance une campagne de sensibilisation sur l'importance des vaccins    Décès de l'historienne Annie-Rey Goldzeiguer    Chiheb torpille Ouyahia    "Trop tard, M.Bensalah..."    50 soldats syriens tués par Daesh à Deir Ezzor    Algérie - Mali, le 16 juin à Abu Dhabi    Installation des commissions de candidatures et de recours    Ronaldo, la mise au point d'Allegri    Un jeu international qui disqualifie l'ONU    700 tonnes de produits transportés vers la Mauritanie et le Sénégal    En hommage aux 126 martyrs    Expo "L'Afrique à la mode"    De l'immigration clandestine en question    Transfert illégal de devises : une bande démantelée    49 imams algériens accueillis par la Grande Mosquée de Paris    Le quart de rôle de Bensalah    El-Oued : Pôle agricole en tête des wilayas du Sud productrices de primeurs    Transition politique : Me Brahimi plaide pour la mise en place d'une commission souveraine    EDF: Des experts recommandent de réparer les soudures de l'EPR    "Le rôle de leader des Etats-Unis à l'Otan" n'est dû qu'"à la contrainte et au chantage"    Contestation populaire : Renforcer la cohésion politique    Japon : L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, selon la BoJ    Grande-Bretagne : L'hypothèse du "no Brexit" plus probable que celle du Brexit dur    Sharp, un prototype d'un mobile pliable présenté au Japon    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Colloque sur l'œuvre de Kateb Yacine
Aujourd'hui et demain à Tizi Ouzou
Publié dans Horizons le 27 - 10 - 2015


Un colloque sur l'œuvre du romancier, dramaturge et poète Kateb Yacine sera organisé les aujourd'hui et demain à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, a-t-on appris, lundi dernier, auprès de la direction de la culture. Ce rendez-vous culturel, placé sous le thème « Kateb Yacine : écrivain aux multiples facettes », sera marqué par des conférences-débats qui seront animées par des universitaires, et une exposition sur la vie et l'œuvre de l'auteur de « Nedjma » et un spectacle théâtral, montage de quelques-uns de ses textes, pour la clôture, selon le programme arrêté à cet effet. Parmi les communications programmées, on citera « ‘'Des métamorphoses de l'âne'' d'Apulée, à ‘'La poudre d'intelligence'' de Kateb Yacine ou le génie populaire réinventé », qui sera animée par Fatima Malika Boukhelou, docteur en langue et civilisation françaises (université de Tizi Ouzou), « ‘'Nedjma'' : écriture polyphonique de ruptures ou la rébellion esthétique » par Ali Chebili, enseignant au département de français, « L'Amazighité chez Kateb Yacine » par Mohamed Lakhdar Maougal, professeur à l'université d'Alger, « La symbolique de ‘'Nedjma'' » par Mohamed Amokrane Tighilt, dramaturge et enseignant de la langue française (Tizi Ouzou) et « Le Cercle des représailles : une révolution qui s'annonce » par Aïni Bettouche, maître de conférences et doyenne de la faculté des lettres et des langues (Tizi Ouzou). Pour la clôture de ce colloque, prévue au théâtre régional Kateb-Yacine, les organisateurs ont programmé une représentation théâtralisée de passages dialogués du « Cadavre encerclé » et d'autres textes de Kateb Yacine qui sera interprétée par des étudiants du département de français de l'université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. Kateb Yacine est né le 6 août 1929 à Constantine. Alors qu'il n'avait que 16 ans, il participa à Sétif aux manifestations du 8 Mai 1945, réprimées dans le sang par le colonialisme français. Son premier poème « Nedjma ou le poème ou le couteau » publié en 1946, présente déjà son auteur comme un poète exceptionnel ce qui sera confirmé peu de temps plus tard par le célèbre roman « Nedjma ». Kateb Yacine est considéré comme l'un des principaux fondateurs de la littérature maghrébine moderne d'expression française et initiateur du renouvellement du théâtre algérien. En 1988, il obtint le prix national des lettres. L'écrivain meurt des suites d'une longue maladie le 28 d'octobre 1989.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.